Un jour, une chanson [24/31] avec Skanky (Metal Sound) – Mwen Nwè

Le colorisme est un vrai problème dans les sociétés caribéennes, d’autant plus que la discussion sur le sujet rese encore tabou. Cette hiérarchie entre les nuances de noir est directement héritée de la hiérarchisation mise en place pendant l’esclavage. Les termes pour décrire ces nuances de noir conservent encore un jugement de valeur sur la beauté voire sur l’individu lui-même. Être afrodescendant, c’est aussi prendre conscience des privilèges que sa couleur de peau peut octroyer. Néanmoins, comme les Afroaméricains et leur “Black is Beautiful”, les Afrocaribéens ont aussi développé une mise en valeur de la peau noire.

Je pense que cette valeur positive est généralement donnée aux hommes parce que cette célébration de la couleur va de paire avec une célébration de l’homme vaillant à l’image du nèg mawon et de l’intellectuel. Alors qu’Eugène Mona parlait de bois brûlé et en faisait même une complainte, Skanky du crew Metal Sound chante cette couleur de peau comme un étendard. Je vous ai mis la version de 1994.

Ainsi s’achève le troisième volet. A partir de demain, nous explorerons le dernier thème que je souhaite aborder : l’unité dans la Caraïbe.

Advertisements

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s