Un jour, une chanson [11/31] avec “Roll Jordan Roll”

Les larmes et le combat pour la liberté ont aussi existé aux Etats-Unis. C’est pendant l’esclavage que se développe le (negro) spiritual. Les rassemblements religieux étaient les seules occasions où les esclaves étaient autorisés à se regrouper sans travailler. Leur espoir en une vie libre ici ou dans l’au-delà anime les paroles de ces chants récupérés de la liturgie chrétienne. Des codes s’installent comme le fait d’avoir un soliste et le choeur qui répond, la cadence assurée par le battement des mains. “Roll Jordan Roll” fait partie des classiques. L’appel du Jourdain dont l’eau continue de couler est considéré comme une métaphore de la libération. L’extrait ci-dessous est tiré du film “12 Year A Slave” sorti en 2013.

Advertisements

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s