Un jour, une chanson [5/31] avec Soft – “Lafrik ka kryé mwen”

Adieu. EnferméEs sur le bateau négrier, ils se doutent probablement qu’ilelles ne reviendront jamais.
La traversée a commencé
Désormais, ils sont des “nèg’”
Adieu, Afrique, mais tes enfants ne t’oublient pas
Dans leur coeur, tu gardes ta place
Dans un souffle, ilelles entendent ton appel

Un océan sépare le continent américain/la zone caraïbe et l’Afrique. Les afrodescendantEs ont replanté leurs racines, ont fondé et nourri leur propre culture. Cette africanité se partage de la Guadeloupe au Canada en passant par le Brésil ou la Louisianne.

Je ferme donc ce premier volet avec ce titre de Soft qui évoque ce lien nostalgique et tendre à cette Afrique construite dans les imaginaires de ceux qui ont besoin de ce sentiment d’appartenance à un groupe au-delà des liens familiaux.

Soft – Lafrik ka kryé mwen (2005)

Advertisements

1 Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s