CUT – Saison 4 – J’arrête de recapper parce que…

après plus de 15 épisodes à rattraper, j’ai repris le fil à partir du 21 mais rien en particulier ne m’a donné envie d’écrire à ce sujet. Genre Adil et Super Martin que j’ai quittés ne pouvant pas se voir même en peinture sont maintenant limite “what’s up bro?”. En moins de 30 épisodes ? Ils enquêtent sur le véritable meurtrier de la mère d’Eva mais Adil ne voulait rien dire à Eva pour ne pas lui faire de la peine blablabla. Laura qui est repartie je ne sais où et je ne sais pourquoi. Angèle qui est assurée d’être enceinte et hésite à prévenir le père. Lulu qui vit une aventure avec Sofia qui en réalité voudrait Jules. Pour ne pas changer… Jules qui se découvre une passion pour Batéo. Sauf que son comportement de Jules Park est exactement le même que celui de Jules de Kervelec, sooooooooo….

Tamar - you tried it

En gros, cette saison 4 est un mix des trois premières saisons. Une histoire de construction pas très légale (saison 1, saison 2) menée par Charles, Laura qui vient puis repart (saison 3 où elle est absente), une vague intrigue d’amitié amoureuse entre deux personnages féminins (saison 2 avec Marion et Pénélope) mais toujours avec Jules au centre sinon c’est impossible, le relancement de Batéo (saison 1, c’était le grand projet de Laura), un personnage enceinte (fin de saison 2 avec Laura), Mathis toujours instable mais personne ne l’aide à se faire soigner (CHAQUE saison), une histoire de meurtre à élucider (saison 1 = celui du vrai Stéfan; saison 2= celui de Sarah Cazal; saison 3= celui de Marie d’Hermenonville)… Et je me demande toujours qui est Adil Vila premier du nom.

think

Ce n’est pas tant la répétition des intrigues qui me dérangent, mais c’est le manque de surprise. Charles de Kervelec est le diable incarné. On a compris dès la fin de la saison 2. L’histoire a tellement du mal à créer des alternatives que Charles reste coupable même quand il est innocent. Franchement, ça me pose un sérieux problème de trouver plus de points négatifs que de points positifs à une série sur laquelle j’étais à fond. La représentation biaisée des femmes (noires et blanches) me met mal à l’aise. La représentation biaisée LGBTQ me met mal à l’aise. Le malaise est triple quand on croise les deux grilles de lectures. Plus le temps passe, plus cette série repose sur la suspension d’incrédulité pour forcer la dynamique entre les personnages en utilisant des stéréotypes vus et revus qui ne brisent aucun paradigme.

tyra

Je plaisante. Il n’y a que moi qui suis comme ça. La série continue à faire de bons taux d’audience, so…

shrug

Advertisements

3 Comments

  1. Pingback: Myinsaeng en 2016
  2. Merci pour tout ce boulot, ça m’a évité de regarder toutes les saisons 😀 moi, j’ai bien aimé la 4, en même temps, je ne m’attendais pas à une grande série. Entièrement d’accord avec vos differents commentaires.

    Liked by 1 person

    1. Merci à toi d’avoir lu et d’avoir pris le temps de laisser un commentaire! Je trouve que la S4 était la plus aboutie au niveau du scénario et l’aspect thriller de l’intrigue, mais le développement des personnages… * tousse tousse * 😀

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s