[Review] Her Lovely Heels

Adapté du manhwa “Women, Shoes and Comics”, “Her Lovely Heels” est un mini-drama de 10 épisodes diffusé sur la chaîne câblée SBS Plus du 24 février au 25 mars. Han Seung Yeon des Kara incarne Ji Hoo, jeune femme de 23 ans qui a eu le coeur brisé par son premier amour et a peur d’aimer à nouveau. Hong Jong Hyun interprète Tae Soo, manager dans une entreprise et qui refuse de croire en l’amour.

Ca, c’était le synopsis tel que je l’avais lu dans les dizaines d’articles que j’ai parcourus avant la diffusion du drama. Je partais évidemment avec des a priori que ce serait clichéy et romantique et à l’eau de rose… Et il se trouve que, même si je critique beaucoup, ça ne m’empêche pas d’apprécier tout ce qui est clichéy et romantique et à l’eau de rose. J’étais donc partante mais avec une certaine appréhension, car rien de pire que de l’eau de rose clichéy qui ne correspond à ses critères personnels.

Ji Hoo et Tae Soo se rencontrent pour la première fois dans un magasin de chaussures. Ji Hoo a le coup de foudre pour celui qu’elle prend pour un vendeur mais ne dit rien. Deux ans plus tard, elle décroche un emploi dans l’entreprise où Tae Soo travaille. Elle l’aime donc en silence, de loin, tombe en pâmoison au moindre geste, regard qu’il peut lui accorder. Tae Soo sait qu’elle l’aime et il fait le choix conscient de sortir avec elle parce qu’il est intrigué par l’amour qu’elle lui porte. Je ne raconte pas les “péripéties” que connaît leur histoire, mais je ne pense pas vous gâcher la fin en vous disant qu’ils finissent ensemble…

“Her Lovely Heels” ne m’a pas déçue sur l’aspect clichéy, mais c’était du “bon clichéy”. Bien qu’elle ait été déçue par l’amour parce que son premier petit-ami était un goujat (pour ne pas employer un mot plus vulgaire) Ji Hoo reste d’une naïveté rafraîchissante. Cependant, cette innocence qu’elle a face à son nouvel amour ne l’empêche pas de s’affirmer face à son ex. D’un autre côté, Tae Soo a beau être froid et faire son blasé, il n’en est pas moins maladroit (sans être immature ni possessif comme les 3/4 des personnages masculins k-dramatesques qui sont vendus comme l’homme que toute femme désire). En grande cynique de l’amour que je suis dans la vraie vie, c’était d’autant plus un plaisir pour moi de voir une histoire simple où les personnages font “irréels” mais auxquels, à défaut de pouvoir s’identifier, on a envie de s’identifier quand on est romantique.

Avec des épisodes de maximum 13 minutes, le drama se regarde vite. Ce format court renforce le style manhwa dans la façon de développer l’intrigue avec des scènes qui donnent l’impression d’être les moments forts dans la vie des personnages qui continue hors écran. Nous avons en réalité très peu d’éléments sur le passé des personnages. Exemple: ont-ils des frères ou soeurs? Leurs parents sont-ils toujours en vie? Où sont-ils allés à la fac? Tout est fait pour garder l’intrigue centrée sur les sentiments du couple principal. Même les personnages secondaires sont là pour garder l’attention sur les sentiments de Ji Hoo et Tae Soo.

La seule remarque “négative”, et j’utilise bien les guillemets parce que je ne sais pas si c’est vraiment une critique, mais j’ai trouvé zéro alchimie entre Seung Yeon et Jong Hyun. D’un côté, c’est bien parce que le drama n’a pas la volonté de montrer l’amour-passion et ça met en lumière le côté maladroit de Ji Hoo et Tae Soo qui ne savent pas comment agir dans la relation, ce qui est un sentiment ô combien humain. Problème, les rares baisers auxquels nous avons droit font tellement peu naturels que ça tue le romantisme de la mise en scène. Vous savez comment dans les acteurs dans les dramas ne bougent pas la tête, ne bougent pas les lèvres et l’illusion de mouvement est donnée par la caméra qui tourne autour d’eux ? Là, non seulement Seung Yeon et Jong Hyun ne bougent pas, mais nous avons droit à un gros plan sur leurs bouches qui ne bougent pas… Et on y passe pas au moins 20 secondes… Alors l’excuse est que Ji Hoo n’est pas certaine des sentiments de Tae Soo, donc elle est “bloquée” et Tae Soo ne sait pas comment s’y prendre… mais quand même. Zéro alchimie. Je n’aurais pas été contre 1% quand même parce que ce sont des adultes pas des adolescents. Ceci étant dit, les baisers ne m’ont pas dut tout fait rêver, MAIS la façon dont il la prend dans ses bras te donne envie d’avoir toi aussi des bras où te blottir.

D’une façon générale, je trouve que Seung Yeon était bien choisie pour Ji Hoo. Après, on aime ou on n’aime pas l’attitude “jeune femme innocente”, mais ses réactions quand elle reçoit un SMS qui lui fait plaisir ou quand elle est embarrassée étaient convaincantes. J’ai du mal avec Hong Jong Hyun dans des rôles adultes. Je l’adore lui en tant que mannequin. Il est adorable dans “Style Log” et a l’air d’être quelqu’un un peu space dans la vraie vie… Mais niveau talent de comédien. S’il joue un personnage qui est supposé ne pas avoir de sentiment, tout va bien. S’il est quelqu’un qui découvre les sentiments, encore une fois, tout va bien parce qu’on peut comprendre son manque d’expressivité. Mais le rôle de Tae Soo avait quelques moments où son manque d’expressivité m’a gênée… Après avoir vu la scène de leur premier réveil ensemble, je pense maintenant que mon problème, c’est sa diction. Effet paradoxal, je sais. Mais quand il ne parle pas, j’ai l’impression qu’il fait passer plus d’émotion par son regard. Ceci étant dit, le drama aurait été plus long ou les épisodes plus longs, je ne sais pas si j’aurais pu tenir, mais le format court rend cet aspect tout à fait supportable.

Hors sujet: le placement de produits. Je ne suis pas particulièrement fan de l’humour dans les dramas, mais la façon ostensible dont ils filment les produits, j’adore et ça me fait rire à chaque fois. D’autant plus que je n’ai pas un oeil de lynx et que je ne me préoccupe pas du tout des marques alors je ne suis pas là à me dire “je dois tout faire pour me procurer le même produit”, mais j’apprécie de voir les personnages les utiliser. Ah, d’ailleurs, Line a bien fait sa promo avec Tae Soo et Ji Hoo. Je me suis quand même dit “oh, quand j’aurai un smartphone, je télécharge”… Mais il faut le smartphone d’abord, n’est-ce pas?

Permettez-moi de finir sur ma minute de superficialité. Je “souffre” en regardant les K-dramas tournés en hiver parce que même 10 secondes tournées en extérieur, sans doudoune alors qu’on sait que l’hiver est rude en Corée, je salue les acteurs qui réussissent à refaire et refaire les prises avec des manteaux de printemps sans avoir l’air d’avoir froid. Alors j’en apprécie d’autant plus le visuel. “Classe”. Je ne vois pas d’autres mots pour décrire les tenues. Même quand les personnages sont en mode décontracté à la maison, ils ont des tenues modernes et tendance. Et évidemment, les chaussuuuuuuuuuuures. * voix de Christina Cordula * J’adore les chaussures. Les chaussures de Ji Hoo étaient tellement belles que j’en étais émue. Vraiment émue. Seul(e) un(e) addict des chaussures peut comprendre.

Conclusion: “Her Lovely Heels” est un drama simple, attachant. Si vous recherchez l’humour, le mélodrame ou de l’action, ce ne sera pas pour vous. Si vous recherchez du romantisme, si vous souffrez d’un complexe du Prince Charmant (non, sérieusement, vous croyez que les chaussures sont là par hasard?), j’ai du mal à croire que ce drama ne réussisse pas à vous plaire.

Advertisements

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s