CUT – Debrief des épisodes 61 à 70

Debrief 41 à 50

Debrief du 51 à 55
Debrief du 56 au 60

Nous y sommes. J’ai l’impression d’être arrivée à la fin d’un marathon. Je suis quand même contente d’avoir tenu jusqu’au bout. Il n’y a pas la foule en délire, donc je prends quelques secondes pour m’auto-féliciter !

CUT a été un ascenseur émotionnel… Pas toujours de façon positive, mais je ne regrette pas de lui avoir consacré ces 26 heures et quelques minutes de ma vie. Le fait est que cette dernière partie a rassemblé tout ce que j’ai aimé et n’ai pas aimé avec ce feuilleton. D’un côté, de beaux décors, une bonne réalisation, des personnages riches et complexes, une intrigue mystérieuse ; d’un autre côté, un développement inégal des personnages (et ça n’a rien avoir avec le fait d’être personnage principal ou secondaire), un problème de rythme (probablement dû au montage et au choix des scènes à couper ou non) mais on ressasse des “problèmes” qui n’en sont pas et on traite à la légère de vrais problèmes ; des situations illogiques avec des personnages qui ne réfléchissent pas. Ce n’est même pas qu’ils réfléchissent et se trompent, c’est qu’ils ne réfléchissent pas du tout.

L’intrigue

Dans cette dernière partie, les deux vraies révélations sont : “Sumita est toujours en vie et n’est plus internée” et “Stéfan est vivant”. La déchéance de Charles a eu lieu en un épisode… Je trouvais qu’il méritait un peu plus, surtout par rapport à sa relation avec César. J’ai aussi été déçue de la façon dont Nine, Sam et Loulou A ont été expédiés de l’histoire alors qu’ils devaient servir au lancement de l’intrigue autour d’Adil qui, je trouve, a été lancée trop tôt. Avant même le 60ème épisode, le téléspectateur a la confirmation qu’Adil n’est pas Adil. Laura et Charles le savent également, mais ça n’a aucun impact sur l’intrigue elle-même pendant la dizaine d’épisodes qui suit, donc quand Adil se contente de dire dans le dernier épisode “je suis un fugitif, même mes parents me croient mort”… J’avais envie de dire “oui et donc?”

Tout était assez anti-climatique sur cette dernière partie. Charles avait acheté/séquestré Nine, mais quand Laura est relâchée, il ne fait rien contre Nine. Nine lâche son fameux grand secret et, concrètement, il ne se passe rien si ce n’est qu’elle disparaît de la série parce qu’on n’a plus besoin d’elle pour servir de faire-valoir à Laura qui devait être représentée comme l’incarnation de l’amitié. Laura reçoit un MMS d’une vidéo prise par on ne sait qui, elle ne cherche même pas à savoir qui l’a envoyé (en même temps, sans les talents de hackeuse de Nine, Laura ne peut pas faire grand chose de ce côté-là). J’ai déjà renoncé à ce qu’on nous dise qui fleurit la tombe du père de Laura puisqu’elle-même ne s’en est pas préoccupée pendant ces trois mois. Elle ne se préoccupe pas non plus de la femme qui a fait rajouter une plaque pour Stéfan. On peut garder le mystère pour la saison 2, mais au moins que Laura fasse semblant de chercher à connaître cette personne ou qu’elle en parle à quelqu’un. Bref, j’ai des tas d’exemples depuis le début où on plante une graine de mystère et personne ne l’arrose. Ça me stresse toujours de ne pas savoir qui est le mafieux qui avait le marteau avec lequel Nine a tué son oncle et pourquoi il a été tué et pourquoi la police n’a pas enquêté. Quand Charles a confié Laura à Batéo, ça devait être pour lui créer des problèmes. Il l’a fait pendant deux, trois épisodes et puis Batéo a complètement disparu de la vie de Laura. Il venait d’où le couteau de chasse que Sémelin lui a donné ? Pourquoi Sémelin lui a donné ce couteau ? Et pourquoi elle fait confiance à Kim pour gérer l’entreprise de son père ? Victoire, apparemment, connaît la réputation de Charles et elle se méfie de lui, pourquoi ?

Quoi qu’il en soit, c’était bien gentil de la part de Laura de dénoncer les magouilles de Charles, mais je ne me souviens pas avoir vu une scène où Jules renonce à son héritage autrement dit les problèmes de Charles et de sa société, ce sont les problèmes de Jules et de Laura, puisqu’il est encore mineur…  [édit: mineur émancipé ou je ne sais pas comment on dit dans ce cas, mais comme Charles a demandé à ce que Laura soit déchue de ses droits parentaux] On va voir comment elle gère tout ça pendant la saison 2. En plus du cas Stéfan…

La fin avec Stéfan… J’ai encore du mal à croire que ce soit lui, mais why not? Ce n’est pas comme si on ne s’y attendait pas. Je reconnais que j’espérais que ce ne soit pas le cas parce qu’on l’anticipe quasiment depuis le début alors je n’ai pas vécu ce grand moment de révélation. Je ne demandais pas une révélation à la Alexis comme dans Ugly Betty qui te prend vraiment par surprise. Mais la main bandée, la mise en scène macabre… J’espère que ce n’est pas dramatique pour être dramatique. Avec  le nombre de faux cliffs qu’on a eu tout au long du feuilleton, j’ai encore un doute à 5% qu’on fasse démarrer la saison 2 en disant “oh non, c’est Laura qui a rêvé”. Un retour de Cassandre ou Sumita, que je n’écarte pas non plus pour une saison 2, me paraissait plus grandiose. Le vrai point de fort de la série, ce n’était donc pas la partie mystère mais la partie Feux de l’amour. Le contrat était rempli. Les déclarations d’amour étaient belles, les bisous étaient légion, il y avait de beaux moments romantiques à l’eau de rose… Je n’ai pas été transportée parce que je n’avais pas d’affinités avec les personnages en eux-mêmes, donc leur vie amoureuse me laissait un peu beaucoup indifférente, mais je reconnais les moments touchants.

Le thème que j’ai le moins apprécié, c’est l’utilisation de l’homosexualité pour faire rire (quand Laura croit Adil gay alors qu’elle n’a aucune raison de le penser) ou pour en parler comme une déviance à travers Matthis qui a des tendances très incestueuses…

Le thème que je retiens vraiment de ce feuilleton et qui m’a touché, c’est celui de l’amour entre un parent et son enfant, comme dans Twisted. La différence était que Twisted adressait le fait que Danny pouvait être un sociopathe et les personnages se posaient la question. Dans CUT, tout le monde excuse Jules pour son comportement dangereux comme s’il faisait juste une crise d’adolescence. J’y reviendrai plus tard L’amour de Laura pour Jules est indestructible et est à la hauteur de l’amour de Charles pour Stéfan. D’un autre côté, on avait César qui n’avait pas d’enfant avec Johanna (on ne saura probablement jamais pourquoi) mais rêvait d’en avoir un et n’a jamais réussi à considérer Marion comme sa fille. Bref, j’espère que ce thème sera toujours présent dans la saison 2.

Les personnages

Charles est mon number one, d’où ma frustration qu’on ne nous ait pas montré une scène plus intime entre César à l’hôpital et lui. Je ne vois pas en quoi Laura était nécessaire à cette scène. Charles était cohérent du début à la fin. Il manipulait les gens avec intelligence. Son seul défaut était de ne pas savoir fermer son coffre-fort. Personnellement, je ne le vois pas comme un misogyne. Misanthrope, peut-être, misogyne, non. Je crois qu’il est le type d’homme qui admire juste l’intelligence et n’aime pas les gens faibles, peu importe que ce soit un homme ou une femme. Antoine Stip était juste parfait. Sans lui, il n’y avait pas de saison 1. J’espère qu’il aura encore un rôle central pour la saison 2.

L’autre personnage à retenir est Adil. Mon seul problème est son attitude pendant que Victoire était dans le coma. On ne nous a jamais dit ce qu’il comptait faire d’elle à partir du moment où il a décidé de tourner la page et construire quelque chose avec Laura. Je lui excuse son passage à vide où il passait son temps à s’apitoyer sur son sort. Il est redevenu intelligent, prenait des initiatives, faisait avancer l’intrigue mystère… Heureusement qu’il était là pour réfléchir de temps en temps.

Le seul personnage féminin que j’ai apprécié est Nine (et non, ce n’était pas ma Joséphine, à mon grand désespoir). Je l’avais prédit qu’on la ferait trahir Laura et, effectivement, je comprends qu’elle l’ait “trahie”, vu comment Laura la méprisait et se servait d’elle sans que Nine lui ait dit ou fait quelque chose. Ce n’est pas ma notion de l’amitié. Nine méritait mieux que d’être le faire-valoir de Laura.

J’ai une petite frustration pour le personnage de Maddie… C’est à titre d’appréciation personnelle, mais je n’aime pas le cliché de la mama vaudou quand on ne lui donne pas la classe. C’est bien le seul faux-pas visuel de la série pour moi. Maddie n’était jamais coiffée et ça renforçait le côté “vieille folle” dont Charles se moquait. Elle est capable de mettre Charles échec et mat, d’être une femme déterminée et de faire la morale à tout le monde, mais elle ne peut pas se coiffer? (Pardonnez ma seconde de superficialité)

Pour les autres personnages, je ne les ai pas détestés, je ne les ai pas aimés non plus. Je ne les ai pas admirés, je les ai souvent trouvés immatures et irréfléchis.

Je pense que César est bipolaire. Ca n’a jamais été présenté comme ça dans le feuilleton, mais je ne vois pas d’autres explications pour qu’il soit capable dans la même scène de dire “je ne voulais pas que Stéfan me quitte parce qu’il était le seul à s’occuper de moi”, donc il avait un motif d’empêcher Stéfan de s’enfuir avec Laura, puis il rejette tout sur Charles “je n’avais que 14 ans, tu as gâché ma vie en me poussant à tuer Stéfan, puis en me disant que je ne suis pas responsable de la mort de Stéfan”. Perso, je suis l’analyse d’Adil. Charles se sentait tellement coupable de la mort de Stéfan et a tourné sa haine vers Laura, mais, tout en méprisant César pour sa faible personnalité, il l’a toujours protégé et a même fait du lavage de cerveau sur César pour qu’il se persuade de ne pas être responsable de la mort de son frère. C’était peut-être, en réalité, la seule preuve d’amour que Charles ait donnée à César.

Jules aurait pu être un personnage intéressant. Sans rien faire et sans être particulièrement intelligent (désolée, mais ce n’est pas un point sur lequel il a brillé dans ces 70 épisodes), il avait deux filles de 22 et 23 ans qui se battaient pour lui, a brisé les fiançailles de l’une et semble avoir mis enceinte l’autre, et le tout en trois mois. Faut le faire quand même… Mais au-delà de ses feux de l’amour, c’était un personnage assez dark quand même. Adil et Laura et tous les autres personnages peuvent minimiser ses actes, mettre tout sur le fait qu’il a grandi sans père… Tous les gens qui grandissent sans père n’essayent pas de tuer leur oncle deux fois ou cherchent à se droguer. N’en déplaise à Laura, je suis de l’avis de Charles. Jules est un vrai de Kervelec. Il a un côté très sombre qui peut le perdre… Ca pourrait être un aspect à exploiter pour la saison 2 et nous distraire d’une focalisation sur Zoé, si on la fait revenir et qu’elle est bien la mère de son enfant. Il peut être avec Marion et participer à l’éducation de son enfant sans se mettre avec Zoé. On est en 2014. “Il faut se marier à 17 ans quand on devient parent”, je le prendrai mal comme argument quand Jules a fait tout un speech à Marion sur le fait que “le mariage n’est plus une obligation en 2013”.

Transmédia

Je maintiens tout ce que j’ai dit. Je salue une nouvelle fois les efforts fournis pour créer cet univers parallèle, mais j’en vois aussi les faiblesses. On peut me dire que je cherche la petite bête, mais je préfère considérer mes remarques comme la preuve de mon intérêt et de mon investissement envers ce feuilleton. Je trouve dommage que Laura ait laissé tomber son amie Audrey et n’ait plus fait ses petites vidéos/confessions intimes qui permettaient d’entendre sa voix et de ne pas toujours entendre celle de Jules.

Comme c’était un essai, je suppose que le scénario a été écrit sans prendre en compte la période de diffusion. Là, vu le succès, ils ont le temps de planifier, ça serait intéressant pousser le sens du détail à faire vivre réellement les personnages au même rythme que nous… genre ils préparent Noël ou le carnaval ou parlent du bac. Les US le font, donc pourquoi pas en France ?

Tout dépend si la saison 2 fait la césure et reprend en septembre quand Jules a déjà passé le bac et le permis, ou si on enchaîne directement à la fin de la saison 1 donc l’intrigue recommencera en décembre 2013/janvier 2014. Aux US, les scénaristes/acteurs font généralement du live tweet pendant la diffusion des épisodes, ça serait bien si les scénaristes/acteurs de CUT pouvaient le faire de temps en temps pour la saison 2. Et je parle d’eux en tant qu’acteurs, pas de Jules qui commente sa propre life comme une fille qui partage son journal intime sur les réseaux sociaux.

Conclusion

J’attendais beaucoup de ce feuilleton dans le sens où il avait le potentiel pour être plus qu’un soap opera, mais il reste un bon soap opéra. Les feux de l’amour étaient bien gérés, la partie mystère beaucoup moins. La réalisation était moderne et s’est bien adaptée aux contraintes de budget et des décors. Le jeu ombre/lumière était beaucoup plus présent sur les vingt derniers épisodes. J’ai adorrrrrrré les tenues, les coiffures, le maquillage (sauf pour Maddie). Chapeau bas aux stylistes, maquilleurs, coiffeurs and co. C’était une fête visuelle à chaque épisode. Laura, Adil, Victoire et Marion… J’avais l’impression qu’ils me faisaient un défilé tellement je les trouvais tous beaux (surtout ma Joséphine, mais elle est juste magnifique pour moi, donc…).

Je ne sais pas si on se reverra pour la saison 2… Mais à toute personne susceptible d’avoir lu cet article ou d’en avoir lu au moins un, MERCI !

Advertisements
Categories: Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s