CUT – Episodes 67 et 68

Épisode 67 – Tu aurais dû mourir

Dans le précédemment, j’ai la réponse à à une partie de mes questions. Laura demande bien à César à l’hôpital pourquoi lui n’est pas blessé et il répond que c’est un miracle. J’aurai préféré voir cette scène dans l’épisode d’avant. Elle montrait une réaction plus logique mais bon… ça n’empêche pas le fait qu’on a un Jules avec des côtes cassées sans raison claire.

Au moulin. A la villa, Laura arrive et trouve César avec son fusil sous le menton pendant que Charles l’observe puis crie à César de se taire quand il demande à Laura de lui pardonner. César pointe l’arme contre Charles pour l’empêcher d’approcher Laura. Ca fait 17 ans que Charles lui répète que ça n’est pas arrivé, mais c’est arrivé. « J’ai tué Stéfan. » Charles crie alors que tout est de la faute de Laura qui a brisé leur famille. César réplique que c’est Charles qui a brisé la famille et là, César accepte de donner l’arme à Laura pour tout lui raconter. Nous apprenons donc que Stéfan avait averti César qu’ils comptaient s’enfuir avec Laura. César a tout répété à Charles qui lui a demandé de tout faire pour arrêter Laura. Alors César s’est caché dans la cale du bateau et ce n’est que lorsqu’ils étaient loin du rivage qu’il a vu que ce n’était pas Laura qui conduisait, mais Stéfan. César a essayé de raisonner Stéfan, ils se sont battus, César s’est pris une gifle. C’est là qu’il a assommé Stéfan avec une rame. Le bateau a dévié de sa trajectoire et César a sauté à l’eau quelques secondes avant que le bateau rencontre les rochers. Le récit de César était entrecoupé par des flashbacks. César conclut par un « j’ai tué mon frère ». (Il n’y a jamais aucun domestique pour servir de témoins dans ces cas-là)

Laura est sous le choc, déboussolée et s’en va sans dire un mot après avoir déposé le fusil. Charles la rattrape dans l’allée et lui dit juste « César n’avait que 14 ans, il ne savait pas ce qu’il faisait. Ca fait 17 ans qu’il vit un enfer ». Ce à quoi Laura répond que l’enfer, c’est elle qui l’a vécu en tombant enceinte à 16 ans et n’avoir personne pour l’aider à prendre soin de son fils qu’elle a dû élever seule, en faisant des boulots ingrats pour le nourrir. « L’enfer, c’est ce que vous avez fait de ma vie », dit-elle, les larmes aux yeux. César était jeune, mais c’est la haine de Charles qui a tué Stéfan. Charles s’écrie à son tour que c’est de sa faute à elle, César avait des consignes pour elle. C’est elle qui aurait dû être sur le bateau et mourir. En tout cas, ce serait la parole de Laura contre celle de César, donc elle ferait mieux d’oublier ce qu’elle a entendu et de s’occuper de son fils. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve.

Au CHU. Marion a préparé un petit pique-nique à Jules qui n’a pas d’appétit alors elle passe à la vraie surprise. Elle allume son ordinateur portable et lance une vidéo de Zaho… Je ne pense pas qu’on doit croire que c’était un « live chat », même si Jules dit bonjour comme s’il ne voyait pas que c’était une vidéo. Nous avons donc droit à une performance acoustique entre Jules à la guitare qui « accompagne » Zaho en chantant quelques mesures de « Tourner la page ».

Compilation des magnifiques paysages.

Chez Adil. Il trouve Victoire, bagages prêts. Elle a l’air de bien relativiser en disant qu’elle retourne s’installer quelques temps chez ses parents, bien que sa mère passe son temps à pleurer depuis qu’elle sait qu’ils se séparent. Victoire essaye une dernière fois de convaincre Adil de tout reprendre à zéro, mais il s’écarte quand elle essaye de l’embrasser. Là, elle fait tomber le masque et essaye de le gifler en disant qu’il n’a que Laura en tête et il la dégoûte. Adil lui attrape le poignet et lui dit que c’est faux. Victoire s’excuse et reprend son faux enthousiasme. Elle pense que l’amour ne meurt jamais. Peut-être qu’ils seront de nouveau ensemble l’année prochaine, à la même heure (gros clin d’oeil à une saison 2). Elle s’en va. Adil ouvre la lettre qu’elle lui a laissée qui dit juste « comment dire adieu à quelqu’un sans qui on ne peut pas vivre ».

Au CHU. Jules pleure. Laura lui a tout raconté apparemment. Il veut quitter la Réunion, s’éloigner de cette famille qu’il aurait voulu ne jamais connaître. Laura s’excuse de l’avoir amené. Jules dit que c’est la faute de Charles qui a joué les Bons Samaritains pour les attirer sur l’île (en même temps, Jules, tu ne t’es pas vraiment fait prier non plus). Il comprend, enfin, que Charles l’a utilisé pour atteindre Laura. Jules veut qu’elle raconte tout à la police, mais Laura lui explique que ça ne servirait à rien. C’est sa parole contre celle de César. Elle lui demande aussi de ne raconter la vérité à personne. Il a déjà failli mourir dans les mêmes circonstances que son père, sous-entendu nous n’avons aucun moyen d’agir à la Réunion si on veut rester en vie. Jules ne dit pas qu’il renoncera à faire éclater la vérité, mais il arrête de discuter.

A la villa. Le soleil couchant. Charles est installé sur la terrasse où il joue aux échecs… seul, je suppose, bien que Maddie soit assise face à lui. (Je ne sais pas ce que Maddie fait là. Si c’est toujours par rapport à sa visite de la veille et elle n’est pas rentrée chez elle, pourquoi elle n’était pas là quand César était en train de vider son sac. S’il s’agit d’une seconde visite, on ne nous dit toujours pas si elle a signé l’acte de vente ou pas). Elle a pitié de lui, mais Charles réplique qu’il a tout ce dont il a toujours rêvé. Maddie constate qu’il est seul pour jouer aux échecs et finira seul. Elle bouge le dernier pion blanc qui, comme par hasard, met Charles échec et mat. Maddie le remercie de son hospitalité et s’en va.

Dans la soirée. Charles et César discutent dans le bureau. Charles répète à César qu’il n’est pas responsable et lui redit l’histoire à laquelle il doit se tenir ; à savoir : César n’a jamais été sur le bateau, il n’est pas responsable de la mort de Stéfan et il était avec Charles au moment où ça c’est passé (alors quand Johanna parlait d’alibi au tout début, c’était encore pour quelque chose d’autre?). César ne dit rien.

Au cimetière. Le lendemain. Laura va se recueillir sur la plaque de Stéfan. Mais, oh oh, une seconde plaque est apparue est dit : « t’aimer toujours, t’oublier jamais ». Laura essaye de décrocher la plaque et un des hommes qui entretient le cimetière (pas le même du début, je le précise) lui demande ce qui lui prend. Quand Laura dit «son père n’a pas le droit de l’aimer », l’employé répond que c’est une femme qui a mis la plaque et qu’elle vient régulièrement.

Commentaires

Même pas je vais commenter sur ce qu’il entend par « régulièrement » alors qu’il y a peine un mois, la plaque n’était pas là… Je souligne juste le fait qu’en tant qu’employé, il peut donner ce type d’infos, mais celui du début ne savait pas qui fleurissait la tombe du grand-père Park.

Et… Nine ? Et Zoé ?

Épisode 68 – Lettre posthume

A la villa. Charles a convoqué Zeller pour mettre au point un plan pour contrer Laura au cas où si elle parle. Mais Zeller lui apprend qu’il a d’autres problèmes plus important. Quelqu’un a falsifié sa signature pour faire sortir Sumita de l’hôpital psychiatrique… Donc elle n’était pas morte? (Comment c’est anti-climatique de l’apprendre comme ça) En plus, Zeller est sous le coup d’une enquête du Conseil de l’Ordre. Charles se demande qui s’attaque à lui.

Au CHU. Charles rend visite à Jules pour lui affirmer qu’il n’a rien avoir dans son accident (ce qui est vrai et j’ai l’impression que tout le monde l’oublie). Jules déclare qu’il ne veut plus jamais le revoir, qu’il est mort pour lui. Charles s’en va.

Chez Laura. Adil lui ramène à manger. Elle s’apitoie sur son sort et sur tout ce qu’elle fait endurer à Jules. Adil remarque qu’il est le seul à être content qu’ils soient venus à la Réunion. Il la protégera, elle n’est plus seule. Pendant qu’ils s’embrassent, Laura reçoit un message. C’est une vidéo de la scène de pétage de plomb de César juste avant que Laura n’arrive. Réaction de Laura : on était seuls, qui a pu tourner cette vidéo.

Et quand on reçoit un MMS, la réaction n’est-elle pas aussi « mais qui m’a donc envoyé cette vidéo ? »… Apparemment non puisqu’on transitionne avec un montage de paysages.

A la villa. Charles fume un cigare dans son bureau. Inès débarque et il est heureux de la voir. Pourtant, elle ne le laisse pas la toucher tant qu’il ne dit pas qu’elle lui a manqué, ce qu’il fait. Il se met à la déshabiller et l’allonge sur son bureau. Mais quand Inès lui demande s’il pense que Brice a culbuté sa chère et tendre Cassandre sur ce même bureau, Charles s’écarte d’elle. (D’où Inès est au courant pour Brice et Cassandre???) Inès en veut à Charles de lui avoir fait perdre son contrat pour la boutique qu’elle voulait racheter. Charles dit que ce n’est pas lui, mais Inès, après s’être rhabillée entre temps, lui sort la carte qu’il aurait laissée au propriétaire. Charles est déboussolé. Quelqu’un attaque ses proches. Inès demande avec ironie « s’il a des proches maintenant. ». Elle s’en va et Charles ne nous fait toujours pas de crise cardiaque.

Au CHU. Jules et Laura sortent. Elle est outrée que Charles soit venu voir Jules à l’hôpital, puis elle se culpabilise encore d’avoir accepté de venir à la Réunion. Jules reconnaît que c’est lui qui l’a forcée à venir et qu’elle l’avait prévenu pour Charles. Maintenant il sait que c’est elle sa seule famille. Ils ont juste le temps de se faire un câlin avant de monter dans le bus. (Franchement, Adil n’assure pas sur ce coup. Même pas il prête sa voiture à Laura pour qu’elle aille récupérer Jules et lui éviter un long trajet en bus…)

A la villa. César et Charles prennent un café. Laura est annoncée par un domestique. Elle propose à Charles de lui donner la vidéo des aveux de César, s’il renonce à Jules. Charles refuse et n’a que faire si elle donne la vidéo à la justice. Au pire, César fera un peu de prison. César commence à baliser à ces mots. Laura suggère alors de donner la vidéo à la presse ou de la mettre sur dailymotion ou youtube. Charles accepte alors… Apparemment, il a plus peur d’un scandale que de la justice pour une affaire qui sera connue aussi et fera scandale quand même. (Je n’ai pas compris le raisonnement)

Chez Laura. Elle dit à Jules qu’elle a la vidéo de la confession de César et qu’elle l’a utilisée pour passer un marché avec Charles pour qu’il reste loin d’eux. Jules, qui voulait mettre la vidéo sur internet, ne comprend pas sa réaction. Lui, il ne renoncera pas à faire connaître la vérité. (Ca fait pas déjà trois fois qu’on a cette conversation?) Jules s’en va énervé.

Dehors. Matthis guette. Vu que Victoire est retournée chez ses parents, j’ai cru qu’il ferait quelque chose de sa vie, mais il est toujours no-life. Il interpelle Jules qui lui demande s’il n’a pas un truc à fumer. Matthis lui dit que se défoncer n’est pas une solution et puis à 17 ans, on a la rage pour rien. Jules réplique qu’il vient d’apprendre que son grand-père a poussé son oncle a tué son père, a-t-il le droit d’avoir la rage ? (Je ne sais pas s’il a le droit, mais son but est de déballer l’histoire à toutes les personnes qu’ils croisent?) Matthis promet de garder ça pour lui, mais Jules veut au contraire que tout le monde le sache. Matthis reconnaît, comme Laura, que personne n’osera s’attaquer aux de Kervelec, donc si Jules veut que justice soit faite, il « ne doit pas passer par la voie classique », genre tu m’as pris mon père, je te prends ton fils. Faut se faire justice soi-même… Non pas qu’il conseille à Jules de le faire littéralement… Bien entendu.

Chez Laura. Adil vient lui donner son courrier parce que le facteur s’est trompé. Il essaye de la réconforter quand elle lui dit que Jules lui en veut pour la vidéo. Adil doute quand même que Charles la laissera tranquille et il a l’impression qu’elle ne s’est pas libérée de son passé. Laura est agacée parce que tout le monde voudrait qu’elle se venge, mais elle n’a aucun moyen d’agir. Elle regarde son courrier et tombe sur la lettre de rupture de Stéfan. Elle est sous le choc. Elle existe donc cette lettre qui commence par Stéfan qui disait qu’ils s’aimeraient pour toujours, mais Laura a triché et lui a menti et il remercie son père de le lui avoir montré. Elle ne lit pas la lettre jusqu’au bout. Elle ne comprend plus, Stéfan et elle s’aimaient. C’est tout ce qu’elle répète quand Adil lui suggère de lire la lettre jusqu’au bout pour comprendre. Elle refuse… et ne retient pas Adil qui constate qu’elle aime toujours Stéfan.

Commentaires

Et donc personne ne va nous lire ce qu’il y avait dans cette lettre ? Et donc personne ne s’arrête deux secondes pour se dire « mais s’il a écrit une lettre de rupture, pourquoi il était dans le bateau, même après leur changement de plan pour s’enfuir de la Réunion ? »

Hors sujet : je trouve que toutes les lettres dans cette série ont la même écriture et sont toutes écrites avec la même encre/le même stylo. Et sinon, au lieu de répéter “je n’aurais jamais dû revenir à la Réunion”, Laura et Jules font quoi concrètement ? Ils finissent l’année à la Réunion ou ils se préparent à repartir à Montpellier. A part Batéo et Adil qui n’est pas Adil, je ne vois pas pourquoi ils n’envisagent pas de repartir ? Et donc  Nine, Zoé ?

Advertisements
Categories: Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s