CUT – Episodes 56 à 60

on

CUT-Saison01

Episode 56 – Garde à vue

Juste après l’arrestation de Laura, Jules débarque chez Adil et Victoire qui ont trop la confiance et avaient laissé leur porte ouverte (ou Jules a une clé?). Jules dit être passé chez Nine qui n’était pas là mais son appartement était en vrac, il y avait du sang et que Laura s’est accusée d’avoir fait disparaître Nine pour le protéger. Victoire l’empêche d’aller se dénoncer et n’est pas heureuse de constater à quel point Adil est touché par la situation de Laura.

Victoire a l’air de pousser Adil pour qu’il reconnaisse aimer Laura en lui demandant pourquoi il ne cherche pas à voir Laura alors qu’il est convaincu de son innocence et veut tout faire pour l’aider. Victoire reconnaît d’ailleurs qu’elle a peur de Laura. Adil lui rappelle, à juste titre, que c’est Victoire qu’il a choisie. Ils s’envoleront pour Madagascar dès que toute cette histoire sera finie.

Martin fait une entorse à la procédure pour qu’Adil puisse voir Laura dans son bureau. Adil lui donne quelques affaires pour se changer et décroche déjà le téléphone de Martin pour qu’elle appelle Jules, mais Martin revient et les fait sortir. Victoire a assisté à la scène avec un regard mauvais.

Jules se sent prêt à la jouer « moi contre le reste du monde ». Après avoir renoncé à demander de l’aide à Charles qu’il a trouvé en train de trinquer avec César à l’arrestation de Laura, il va au commissariat. Après avoir reproché à Martin de ne pas le laisser voir sa mère, il lui demande de lui passer une lettre, ce que Martin accepte, bien que ce soit contre la procédure. Jules refuse d’être placé chez son grand-père, mais, après discussion avec Marion, il reconnaît que ça ne sera pas si horrible que ça puisqu’elle sera là. Quand il arrive chez Charles, il tente de l’ignorer mais grand-père lui demande de voir la situation de son point de vue : il veut juste connaître la vérité sur la disparition de son fils. (Beau jeu de lumière/ombre pour cette scène). En tout cas, Jules a ouvert les yeux et considère que Laura est et a toujours été sa seule famille. Marion lui dit le lendemain d’être moins hostile envers Charles qui a renoncé à se constituer partie civile. Jules est un peu moins remonté, mais remonté quand même. Une fois Jules parti, Marion sort prendre l’air sur sa terrasse et Charles la félicite pour son attitude et, si elle veut se comporter comme une vrai de Kervelec, elle doit garder le sourire en toute circonstance.

Épisode 57 – Partie civile

Johanna a fait trois tests de grossesse, en a même laissé un à César qui travaillait avec Charles sur la terrasse (ewww). Elle va confirmer chez le gynéco. Pendant que César est heureux à l’idée d’être papa pour la première fois, Charles commence la pressions psychologique : une grossesse serait dangereuse pour Johanna après toutes ces années de boisson, la perte d’un enfant c’est difficile… Surtout que César doit savoir ce que c’est d’avoir une mère incapable d’élever son enfant puisqu’il l’a vécu avec le suicide de sa mère. Non, le vrai bébé, c’est l’ascension de César dans le groupe. César nous verse UNE larme. En parlant de bébé, Charles a déjà prévu de mettre Johanna et Laura hors course, mais il n’a pas l’air contre l’idée d’un nouveau bébé de Kervelec dans la famille. Inès, qui profite du jacuzzi avec lui, fait remarquer qu’au lieu d’un petit-fils, il pourrait avoir un fils. Pourquoi pas, reconnaît Charles mais pourquoi il ferait un enfant à une escort girl qu’il a payée pour coucher avec son fils ? (shaaaaade)

Adil est obsédé par la disparition de Nine, au grand agacement de Victoire ; surtout quand Matthis a été mis sur le coup et débarque de bon matin pour leur apprendre que Nine a été arrêtée en train de faire bronzette sur la plage, menottée et emmenée au poste de police. Adil va donc voir Inspecteur Martin pour l’interroger et découvre que Nine a été arrêtée pour possession de cocaïne puis relâcher dans la soirée même. Martin explique qu’ils ferment les yeux sur des petits délits en échange d’un témoignage important, ce qui est le cas pour Nine. Mais pourquoi Nine aurait-elle fourni un témoignage maintenant sur une affaire vieille de 17 ans ? Martin reconnaît que Nine a parlé à Charles de Kervelec avant l’interrogatoire où elle témoigne contre Laura, mais il ne pense pas que ce soit lié. Martin pose alors ze question à Adil : pense-t-il que Nine est toujours en vie ? Adil essaye de voir Jules à la villa, mais Charles l’en empêche.

Lors d’une conversation téléphonique avec son avocat Zeller, on a la confirmation que le témoignage de Nine a été forcé et ils la retiennent quelque part, le temps que Laura soit accusée du meurtre. A ce moment-là, ils se débarrasseront d’elle. Charles demande aussi à Zeller de trouver des infos sur Adil qui ne lui inspire pas confiance.

Conséquence d’avoir demandé un entretien informel à Charles, inspecteur Martin est sous le coup d’une enquête interne et a été dessaisi de l’affaire. La dernière chose qu’il peut faire pour Laura est de lui donner la lettre de Jules qu’il a depuis quelques jours. De plus, il pense que Nine n’est pas morte le jour où Jules est allé à son appartement et si elle est morte à l’heure qu’il est, il ne pense pas que Laura ni Jules soient responsables. C’est toujours bon pour le moral d’avoir quelqu’un qui croit à ton innocence.

D’ailleurs, Jules croit à 200% à l’innocence de Laura, bien que Charles essaye de semer le doute dans son esprit. Si Laura n’a rien à se reprocher, alors l’affaire sera vite réglée. Jules a un élan de découragement parce qu’il se sent inutile et puis il sait qu’il ne peut pas agir. « D’autres personnes » pourraient l’aider mais refusent de le faire parce que « ces personnes » veulent juste un coupable. Marion essaye de réconforter Jules. Quand Jules exprime sa reconnaissance de l’avoir à ses côtés pour gérer cette affaire, surtout qu’elle a changé en bien depuis son non-mariage, Marion craque et lui balance d’une seule traite : « ne me fais pas confiance parce que Charles a promis de m’adopter si je t’influençais, je crois que je t’aime. » Jules s’en va.

Episode 58 – Riposte

Jules a décidé de faire confiance à Marion qui est prête à l’aider à contrer Charles. Marion lui donne même un baiser et maintient à Charles qu’elle fait exactement ce qu’elle lui a demandé puisqu’elle veut être une vraie de Kervelec. Elle dit que le baiser était pour donner le change, mais un peu plus tard, Jules l’embrasse à son tour pour la remercier de l’avoir aidé à feinter Charles.

Grâce à Victoire, Jules réussit à voir Laura. Il lui amène des bonbons et lui dit de tenir bon parce qu’il a compris, « grâce à Marion », que Charles est un manipulateur. Il va tout faire pour faire croire à Charles qu’il est dans son camp. En même temps, Adil lance un appel à témoins via les réseaux sociaux avec une vidéo compilant des photos de Nine. Victoire exprime sa jalousie avec des petites piques. Matthis le no-life est toujours là pour enfoncer le clou sur l’investissement émotionnel d’Adil.

Johanna a des nausées à cause de la grossesse, un docteur l’examine à domicile, mais il est là pour évaluer sa santé mentale. César lui dit que Johanna continue de boire en réalité, donc le médecin veut bien l’interner à la demande d’un tiers. Johanna comprend ce qui est en train de se passer et ses nerfs lâchent. César lui apprend qu’elle n’a jamais été enceinte.

Je reviendrai sur ce point dans le débrief parce que je n’ai pas du tout compris ce rebondissement. Bref, Marion en pleurs est horrifiée quand Charles lui dit qu’il a orchestré l’internement pour se venger d’elle puisqu’elle a aidé Jules à voir Laura. On ne sait pas trop si Jules a entendu la conversation, mais ce n’est plus très important maintenant puisqu’il n’est pas dans le camp de Charles. L’épisode se termine avec Victoire concluant un marché avec Sam. En échange de coucher avec son client comme il le lui avait proposé, elle veut qu’il retrouve Nine et l’envoie en Afrique du Sud, le temps que Laura soit jugée pour le meurtre. Apparemment, Victoire connaissait donc Nine et savait que Nine et Sam se connaissaient… Par la magie de tout ce qui se passe hors écran et dont on ne fournit pas d’explication.

Épisode 59 – Ma mère, ma bataille

Charles continue d’essayer de semer le doute dans l’esprit de Jules. Il lui raconte son enfance où il ne mangeait pas toujours à sa faim et aurait juré de la droiture de sa mère jusqu’à ce qu’elle soit arrêtée pour avoir voler afin de nourrir ses enfants.

Adil, ou plutôt Jules, a été contacté sur FB par rapport à Nine, mais de tout l’épisode, on ne montre personne en train de chercher Nine.

César a des remords par rapport à Johanna, Charles fait le parallèle entre sa situation et ce qu’il a vécu avec Sumita. Il l’a faite interner pour éviter qu’elle ne se suicide, même ses frères ont appuyé la demande. Pour Marion, Charles continue de faire pression sur elle pour qu’elle distraie Jules. Les deux premières fois où Charles l’avait suggéré, elle n’avait pas spécialement protesté, là elle demande si elle lui parle de prostitution. Charles estime qu’elle pourrait même épouser Jules et comme elle l’aime, ce n’est donc pas de la prostitution.

En attendant, Marion et Jules sont inséparables. Il promet de payer les honoraires pour que Victoire fasse sortir Johnna de prison, mais Victoire le fera gratuitement. Jules se fait passer un savon par Adil pour des publications Facebook où Jules dit douter de l’innocence de sa mère… mais il l’avait fait pour endormir Charles. Adil lui reproche d’avoir risqué de porter atteinte au moral de Laura… mais je pense qu’il voulait dire « et si le juge voit ce que tu as écrit, ça ne plaide pas en la faveur de ta mère ». Je crois que c’était sous-entendu.

Alors la version de l’histoire de Sumita selon César. C’était une grande dépressive qui s’est faite interner à Madagascar quand il avait 10 ans et a passé sa vie à l’hôpital. Donc elle est bien morte… c’est ça ? Et donc César n’a jamais eu de contact avec sa famille maternelle ?

Sinon la dernière scène, c’était Charles qui, après avoir expliqué pendant deux bonnes minutes à quel point il détestait Laura qui ne savait pas garder sa place de femme et lui a pris son fils, apprend à Laura qu’Adil Vila est mort depuis 7 ans, donc « Adil n’est pas Adil ». (Je suis un peu déçue qu’on ne m’ait pas donné l’occasion d’utiliser ma vidéo “dramatic chien de prairie) puisque ça fait quelques épisodes qu’on le sait… c’est un peu dommage de ne pas avoir fait la révélation de façon plus spectaculaire… Eh oui, je sais être dramatique quand je veux).

Et il propose à Laura de l’argent pour qu’elle aille vivre ailleurs. Il accepte quand même de la laisser voir Jules quand elle veut. Charles vit au pays des Bisounours sur ce coup. Il irait plus vite de la tuer… et je ne comprends pas qu’il ne l’est pas déjà fait. Ah bah oui, ça aurait difficile d’avoir une série dans ce cas.

Episode 60 – Mauvaise étoile

C’était un épisode en flashback, ce que je n’aime généralement pas, mais tant pis. Je vais le détailler.

On voit Sam sur le point de tirer sur Nine et Adil s’interpose. Un coup de feu part. 12 heures plus tôt.

Il faut croire que la personne qui avait contacté Adil dans l’épisode précédent n’avait pas retrouvé Nine en vérité parce qu’Adil exprime sa joie, encore, d’avoir retrouvé Nine par quelqu’un qui l’a contacté via FB. D’ailleurs, Adil dit qu’elle a « simulé son agression » (il se base sur quoi pour décréter qu’elle a simulé son agression et qu’elle n’a pas été enlevée ou qu’elle n’est pas seule?). Victoire nous refait, encore, une scène de jalousie sur « et notre couple alors ? ». Adil lui promet, encore, qu’ils s’en iront quand tout sera fini. Adil va récupérer son arme dans sa cachette (il compte aller menacer Niner avec son arme pour qu’elle le suive? J’essaye de comprendre pourquoi son réflexe est d’aller chercher une arme quand tu penses que quelqu’un tout seul a simulé son agression). A juste titre, Victoire s’affole et dès qu’Adil est parti, elle appelle Sam pour lui donner l’adresse où il pourra retrouver Nine.

Au commissariat. Adil passe par Martin pour, encore, faire une entorse à la procédure et lui permettre de voir Laura qui lui raconte la visite de Charles. Elle sait que Jules croit en elle, mais elle a peur de ce qui pourrait arriver à Jules si elle va en prison des années. Adil lui dit de ne pas se décourager parce qu’il a retrouvé la trace de Nine (il aurait peut-être fallu vérifier avant d’affirmer que tu l’as retrouvée. Histoire de ne pas donner de faux espoirs…). Concrètement, le fait qu’Adil ne soit pas Adil, comme dirait Charles, ne fait absolument rien à Laura. Il y a zéro changement dans l’attitude de Laura. Même pas un petit regard méfiant ou interrogateur. Elle le remercie de son soutien, il la prend dans ses bras mais s’écarte quand elle l’essaye de l’embrasser. Elle s’excuse.

Quand il quitte le commissariat, Martin le rattrape et lui dit qu’il est déchargé de l’affaire mais compte continuer à mener l’enquête parce qu’il croit en l’innocence de Laura. D’ailleurs, il a vu les appels à témoins sur les réseaux sociaux, « Internet laisse des traces ». Adil dit qu’il a zéro piste pour le moment.

A la villa. Charles veut que Jules signe des documents par rapport à la succession. Jules aurait préféré en parler à Laura avant. Jules, comme Laura avec Batéo, signe sans consulter, même Victoire, parce que Charles lui dit qu’il voulait justement éviter la suspicion entre eux. (A tous les coups, ça va se retourner contre lui.) Dès que Jules est sorti, Charles appelle Zeller, je suppose. Dans le lot des papiers qu’il a signés, Jules a signé la déclaration de déchéance parentale.

Devant une église, Adil se fait interpeller par Maddy qui dit qu’elle l’attendait. Comment savait-elle qu’il passerait par là ? Maddy sourit et ne répond pas à la question (ou comment les scénaristes n’ont trouvé aucune raison logique et le téléspectateur n’a pas le droit de demander comment une femme aveugle qui n’a vu, a priori, Adil qu’une seule fois dans toute sa vie, savait où le trouver, à la minute précise). Maddy, comme si elle racontait un conte, explique donc que le soir de l’accident de Stéfan que Nine a tué son oncle qui a essayé de la violer et Laura l’a aidée à cacher le corps. Laura et Nine ne peuvent pas se trahir. Nine doit être en danger, Adil aussi… (Si Maddy ne réapparaît plus jusqu’à la fin de la saison, il faudra m’expliquer l’intérêt de cette scène)

A la villa. Apparemment, Charles et César reviennent du conseil d’administration et Charles n’a pas tenu sa promesse de nommer César vice-président alors qu’il a fait exactement tout ce que Charles lui a demandé, y compris interner Johanna. Et là, je vous le note parce que…

Je te rappelle qu’elle a tenté de m’empoisonner. Tu as peut-être oublié, moi pas. Je n’oublie jamais rien. Les gens qui me trahissent finissent toujours par payer. A commencer par Sumita, ta mère, que j’ai fait interner en achetant ses propres frères. Brice Park que j’ai ruiné et poussé au suicide parce qu’il m’avait volé Cassandre. Laura que j’ai fait accuser de meurtre, et maintenant Johanna.

Et César dans tout ça ?

« Toi tu restes mon fils, je t’ai réservé un traitement de faveur. Je t’écarte du conseil d’administration et je brise tes rêves de grandeur. Tu conserves ta liberté et ton agence de comm’. Crois-moi tu t’en sors bien. »

César s’en va.

Dans un café. Marion stresse, mais Jules est sûre que Victoire va trouver une solution pour Johanna. Faux. Victoire arrive avec de mauvaises nouvelles. L’internement a été demandé par César et Johanna est jugée comme dangereuse pour elle et pour les autres, donc concrètement, ils n’ont aucun recours imminent à disposition. Jules commence déjà s’exciter « non mais tu vas trouver quelque chose ». Victoire lui rappelle qu’elle n’est pas faiseuse de miracles et s’en va pour respirer un peu.

A la villa. Inès et Charles dînent sur la terrasse. Charles lui donne des menottes, mais Inès aurait préféré une bague. Charles préfère qu’ils passent tout de suite au dessert parce que si elle veut porter la robe qui va avec la bague, autant arrêter le dîner. Inès se vante de le contrôler par le sexe, Charles rectifie : il l’aime parce qu’elle est soumise. Inès fait mine de s’en aller, donc Charles accepte qu’ils aient une partie de jambes en l’air dans son lit. Inès met une menotte à Charles et accroche l’autre à son propre poignet.

Dans une villa inconnue. Adil est entré comme il voulait. Il traîne Nine derrière lui. Elle ne veut pas le suivre et lui dit qu’elle « ne voulait pas faire ça à Laura mais a été obligée ». Adil dit « on sait tout ça » (ah bon? On l’a eu quand la confirmation?) Sam débarque. Adil est étonné d’apprendre que Nine et Sam se connaissent. Quand Sam sous-entend que c’est parce que Victoire l’a appelé qu’il est là (à la base, il était sensé retrouver Nine AVANT Adil, il fonctionne comment le réseau du Sam?), Adil réussit à garder le contrôle, mais quand Sam dit clairement qu’il compte récupérer Victoire, Adil voit rouge et lui donne un coup de boule. Ils se battent. Adil, tout gros dur qu’il est, n’a pas le dessus et Nine, que je croyais une roublarde de la rue, les laisse se battre sans bouger d’un pas. L’arme d’Adil tombe par terre. Sam la récupère et la pointe vers Nine. Adil essaye de le raisonner et se jette sur lui. Un coup de feu part.

Commentaires

Je n’en ai qu’un seul parce que je ne le dirai pas dans le débrief. La scène Charles et César. Heureusement qu’elle a été changée parce que le teaser de fin présenté dans l’épisode précédent donnait le dialogue suivant.

« A commencer par Sumita […] Cassandre ma 2ème femme que j’ai définitivement écartée de ma vie. Brice Park que j’ai ruiné et poussé au suicide parce qu’il m’avait volé Cassandre. »

On dirait que quelqu’un s’est perdu dans la chronologie de l’histoire pendant le tournage et quelqu’un s’est rappelé au dernier moment que César n’est pas le fils aîné mais le fils cadet, donc Cassandre, la mère de Stéfan, ne peut être que la première femme de Charles. A moins que Stéfan soit né hors mariage et qu’il ait commencé à vivre avec Charles que quand Sumita a été internée… Mais c’est une possibilité qui n’a jamais été évoquée et tous les sous-entendus par rapport à la généalogie des de Kervelec disent que César a connu Stéfan toute sa vie et a été élevé avec lui. Stéfan aurait pu être un “bâtard”, mais vu comment Charles en était fier, je doute vraiment que Stéfan n’était pas l’enfant de “l’officielle Mme Charles de Kervelec”. En tout cas, on parle de Sumita en long et en large, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé concrètement à Cassandre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s