CUT – Episodes 36 et 37

on

 

Episode 36 – Victoire

Flashback de l’accident de voiture d’Adil et Victoire quand il l’accuse de façon détournée qu’elle le trompe et elle ne voit pas de quoi il parle.

CHU. Adil est au chevet de Victoire qui murmure Adil. Il se met à pleurer, l’appelle « mon amour » et lui embrasse le visage, lui caresse les cheveux. (Ma Joséphine) Adil lui dit avoir tellement attendu ce moment. Victoire ouvre les yeux et nous avons des flashbacks de leurs moments heureux comme le jour de leur mariage. Adil lui dit que ça fait 2 ans qu’elle est là. Victoire répond « 2 ans que je suis loin de toi » et Adil l’embrasse à nouveau et lui dit qu’ils n’ont jamais été séparés, jamais. Il lui conseille de se reposer. Elle voudrait rester encore avec lui, mais se rendort. Elle a le temps de lui dire je t’aime et il répond « moi aussi ».

A l’agence. Je voudrais prendre 5 secondes de silence pour saluer le fait que nous voyons Laura être « productive » pour la première fois. Elle propose à César de s’attaquer au marché des municipalités. C’est le 3ème projet de la matinée qu’elle lui propose et il trouve ça bizarre jusqu’à ce qu’il reçoive un appel d’Adil qui lui apprend que sa femme est sortie du coma. Laura dit « tant mieux » et retourne à son bureau. César jubiiiile en disant que c’est dommage pour le Laudil qui était pourtant bien parti. Il note quand même que la plus à plaindre est Victoire et demande à Laura si elle se sent mal vis-à-vis d’elle. Que comptent-ils lui dire ? Mentir ou alors faire un ménage à trois ? Laura veut savoir ce qu’il veut. César lui répète pour une énième fois qu’elle a gâché sa vie parce qu’il a perdu son frère et a reçu la haine de son père à cause d’elle. Son unique rêve est de la voir morfler. Il s’en va. Laura casse son crayon tellement elle le tord.

Laura retrouve Marion à la machine à café. Marion se fait une joie de compatir et propose une soirée entre filles pour lui remonter le moral, en ajoutant que Laura est encore jeune et puis Adil est un raté de toute façon. Laura se dit à voix haute que c’est une « maison de dingues ». Son conseil à Marion : « fais ta valise et éloigne-toi le plus vite possible de cette famille. T’es pas très belle mais t’as de l’ambition. Fais-toi confiance. » Laura s’en va sous le regard noir de Marion.

Chez Laura. Elle est allongée sur son canapé, en mode je dépriiiiime. Toc, toc, toc. C’est Adil. Elle trouve que c’est génial que Victoire se soit réveillée. Tout va bien. Les médecins trouvent que ça tient du miracle et lui font faire des tests, mais ça va. Il ne sait pas quoi dire à Laura parce qu’il a du mal à réaliser ce qui se passe. Laura dit que sa place est aux côtés de Victoire. Jules arrive alors Adil préfère rentrer chez lui, mais il reviendra parce qu’ils doivent discuter. Laura fait entrer Jules et referme la porte. Elle fond en larmes dans les bras de Jules.

A la villa. Charles reçoit un appel de l’avocat. Le notaire veut se dépêcher pour régler la succession de Stéfan. Charles a encore besoin de temps pour mettre en place son plan, donc il demande à Zeller de corrompre le notaire. Tout le monde est achetable, dès qu’on trouve la faille. Charles lui rappelle qu’il ferait mieux d’avoir peur de lui, plutôt que des soupçons du notaire. L’avocat promet de faire de son mieux mais trouve que Charles s’est beaucoup amusé avec Laura. Charles déclare qu’il ne s’est jamais amusé avec Laura Park. « Cette femme m’a volé ma vie », conclut-il avant de raccrocher.

Chez Laura. Jules fait le beau devant le miroir de la salle de bains. Il textote Zoé pour lui dire qu’elle sera éblouie tellement il est beau et elle lui répond qu’elle va l’aveugler. Apparemment, ils ont donc prévu de sortir. Toc, toc, toc. C’est Phil venu s’excuser pour « s’être comporté comme un con ». Notant que Jules s’est mis du parfum, il lui demande s’il sort, mais Jules répond que c’est juste parce qu’il vient de se laver. Phil s’invite pour boire un verre alors que Jules dit qu’il doit sortir finalement. Phil continue de s’excuser alors qu’on a droit à un plan sur le téléphone que Jules a dans sa main. (Je crois que c’est une photo de Zoé en fond d’écran… mais je ne suis pas sûre). Jules comprend que c’était sous le coup de la colère et ne lui en veut pas. Phil continue sur sa lancée et reconnaît que Jules a le droit de voir Zoé quand il veut. Jules commence donc à expliquer que Zoé et lui… « ne sont que des potes comme toi et moi. Je sais que tu ne sortiras jamais avec mon ex. J’ai été débile de ne pas te faire confiance», interrompt Phil (on ne pouvait pas le rendre plus pathétique). Jules dit qu’il doit aller faire des courses et Phil propose de l’accompagner, certain que Jules n’a rien de mieux à faire que de passer l’après-midi avec son meilleur pote. Ils se tapent dans la main « potes ? Potes » (rme)

Au CHU. Victoire essaye de faire quelque pas, mais son corps est encore faible et Adil entre au moment où elle va tomber. Victoire ne veut pas de son aide. Elle est sa femme et en a marre des médecins et des infirmières qui passent leur temps à l’observer comme « la miraculée du 326 ». Elle réussit à retourner dans son lit et Adil lui dit d’être patiente, remarquant que c’est limite ironique que ses parents lui aient donné comme 2ème prénom « Patience ». C’est parce qu’elle est née à 9 mois et une semaine. La seule fois de sa vie qu’elle aura été patiente, donc. Victoire lui rétorque que ce n’est pas une semaine qu’elle a perdue mais 2 ans de sa vie. Tout ce qu’ils auraient pu faire en deux ans : des voyages, un enfant, imagine le nombre de fois où on aurait pu faire l’amour (… No comment). Adil dit que c’est de sa faute et Victoire lui dit que non. Elle se recouche et parle des exercices que les médecins lui ont recommandés pour stimuler sa mémoire : apprendre des poèmes. Mais sa mémoire va très bien. Elle se souvient toujours de la tenue d’Adil lors de leur première rencontre : un t-shirt jaune, un bermuda vert et des basket rouges (et je le note parce que je crois aussi que ce serait inoubliable). Elle se souvient même du nom de la fille qui était à son bras : Angélique. Victoire se félicite d’avoir été là pour le sauver de son mauvais goût vestimentaire. Il dit qu’elle l’a sauvé tout court car il ne sait pas ce qu’il serait devenu sans elle.

(Question sérieuse : ils sont où les parents de Victoire? Et il est où Matthis ?)

A la plage. Zoé, en bikini, est en train de lire. Jules arrive et lui donne des pains au chocolat pour se faire pardonner mais elle les lui balance et veut savoir pourquoi il ne répondait pas au téléphone et a loupé leur rendez-vous. Et l’excuse de « je n’avais pas mon tél avec moi » ne marchera pas. Il essaye de lui expliquer, mais elle ne le laisse pas en disant que son excuse était certainement « brune et bien gaulée ». Jules s’assoit. Elle ne le croit pas et lui prend son téléphone pour y trouver un SMS de Marion où elle demande à Jules s’ils peuvent se parler. Il peut enfin en placer une pour lui dire qu’il était avec Phil passé à l’improviste et qui ne voulait pas le lâcher. Il voulait la prévenir, mais il n’a pas réussi (je ne vois pas en quoi envoyer un simple SMS était aussi problématique que ça, mais okay). Il ne veut pas que ça s’arrête avec Zoé, mais il ne veut pas que Phil sache pour eux parce que ça serait comme le trahir. (si tu considères déjà que ça serait comme le trahir, alors pourquoi tu le fais ? Au moins, Zoé assume être complètement indifférente envers Phil) Zoé déclare que tout ce qu’elle voit, c’est que Jules a préféré choisir Phil plutôt qu’elle parce que s’il avait vraiment envie d’être avec elle, il serait venu. (Elle est trop diva, cette fille qui est soi-disant l’anti-Marion)

Devant l’immeuble du Laudil. Laura arrive et Adil s’en va. C’est lui qui interpelle Laura qui n’avait pas l’air prête à s’arrêter pour taper la discute quand il lui demande si ça va. Elle répond que ça va et il lui dit que Victoire va bien. Laura s’arrête donc pour l’écouter pendant qu’Adil lui donne des détails sur l’état de santé de Victoire qui ne montre pas de signe d’amnésie ni autre trouble particulier, elle a de l’appétit et se remet à marcher. Laura commente qu’elle est très forte. Adil déclare qu’il y retourne parce qu’il était venu chercher quelques affaires pour Victoire et est embarrassé quand un soutien-gorge tombe du sac. Laura espère qu’il a pensé à prendre l’ensemble et l’empêche de parler en lui disant d’aller rejoindre sa femme.

Chez Laura. Jules regarde plein de photos de Zoé qui fait sa belle. Laura entre. Jules essaye de lui remonter le moral en s’y prenant tellement mal que ce n’est même pas drôle. Il sait que ce que Laura vit doit être frustrant, mais il sait que Laura s’est toujours relevée après un coup dur. A 16 ans, elle a perdu l’homme de sa vie, a tout quitté et était enceinte. « Y’a pas pire épreuve, et puis Adil t’aime et toi tu l’aimes, ça crève les yeux. Cette femme sort du coma quand vous commencez votre histoire.En soi, c’est pas cool, mais elle est revenue à la vie, c’est une bonne nouvelle, non ? Et puis c’est peut-être le destin, toi et Adil, c’était une histoire impossible. ».

Il rit et trouve qu’il n’est pas fait pour consoler. Il suggère que Laura et Adil soient amis parce que l’amitié, c’est beau aussi (dit celui qui, de toutes les filles de la Réunion, a choisi de sortir avec l’ex de son meilleur ami). Laura ne pense pas parce que rien ne remplace l’amour. Jules dit qu’elle a tout pour elle (jeune, belle, intelligente, drôle) et il y a des tas d’hommes qui rêveraient d’avoir une femme comme elle. (… je ne prendrai pas la perche qui m’est tendue). Et puis de toute façon, lui ne la quittera jamais et restera pour toujours avec elle. Laura fait quand même une drôle de tête, genre « non quand même pas toute la vie ». Jules met une des chansons de la bande-originale et la fait danser. Ca se finit en gros câlin et en rire. Toc, toc, toc. C’est l’inspecteur de police. Laura l’accueille par un « qu’est-ce que j’ai fait encore ? » et il lui montre ses menottes.

Commentaires

C’est un cliff’… Même si on sait QUE… La série fait du cliff pour faire du cliff et c’est un soufflé qui retombe généralement dès l’ouverture de l’épisode d’après. Je n’ai pas grand-chose à dire.

Episode 37 – Sables mouvants

On reprend là où on avait quitté dans l’épisode précédent. Inspecteur Martin agite les menottes, mais c’est pour plaisanter (qu’est-ce que je disais au sujet des cliff’?). Il n’est pas là pour arrêter Laura qui salue son humour de flic et le laisse entrer. (on constatera qu’on a fait Jules disparaître de la scène) Martin lui apprend que le Mirage, le bateau volé, a été retrouvé mais désossé. Laura ne le félicite pas, vu qu’elle aurait préféré qu’il retrouve le bateau en bon état. Martin sous-entend qu’elle pourrait être derrière le vol car il a déjà vu des arnaques à l’assurance de cette façon. Laura est outrée et lui rappelle qu’elle est la victime. Martin s’en va et Laura lui dit de transmettre ses amitiés à Charles.

Au café. Laura a mis Kim au courant de ce que l’inspecteur Martin lui a rapporté. Lui, de son côté, a cherché Sémelin qui reste introuvable et a probablement quitté l’île maintenant. Kim se demande quelles étaient ses motivations, mais sa disparition signifie qu’ils n’auront plus de problèmes. Laura en doute parce qu’elle sait que Sémelin était manipulé par quelqu’un de puissant (elle ne dit pas le nom) dont la vengeance ne s’arrêtera que lorsqu’elle sera à terre. D’ailleurs, elle conseille à Kim de quitter Batéo parce qu’elle ne veut pas l’entraîner dans cette histoire. Kim veut rester l’aider. Il pose même sa main sur celle de Laura en suggérant qu’il peut être plus qu’une aide professionnelle. Gênée, Laura ne lui donne pas de faux espoir. Sa situation amoureuse est compliquée. Quoi qu’il en soit, Kim ne démissionnera pas et restera l’aider et qui sait… D’ailleurs, comme de par hasard, Adil, qui n’a rien à faire de sa life, passait dans la rue et les aperçoit. Il y a écrit « jalousie » sur son front (de façon figurée, pas littérale, bien sûr)

A la plage. Soleil couchant. Zoé attend Jules qui arrive avec une rose à la main (Jules se la joue romantique). Zoé ne veut pas souffrir et veut être sûre que tout est fini entre Marion et lui. Il reconnaît qu’il pensait vraiment que Marion était la femme de sa vie. Il s’est rendu compte que tout ce qu’elle voulait c’était « d’avoir un mec à ses pieds »… Elle ne sait pas ce qu’est l’amour et je me dois de mettre la déclaration de Jules qui lui considère avoir compris ce sentiment aujourd’hui. « En arrivant, j’avais le cœur qui battait à 100 à l’heure, je pense tout le temps à toi. J’aime tout chez toi. Ta gentillesse, ton côté cash, ton humour, ta spontanéité et puis tu es magnifique. Je serai fou de ne pas tenter ma chance avec toi. » Zoé l’embrasse avant de lui dire « et Phil ? » Jules dit que c’est son pote et il ne veut pas sacrifier leur amour à cause de lui. On fait quoi alors ? Jules promet d’aller lui parler mais suggère qu’ils restent discrets pour le moment. Main dans la main, ils partent se balader sur la plage. (Je ne vais même pas commenter. Appelez-moi blaséy de la vie mais pendant toute la scène, j’étais…)

A l’agence. Le lendemain, Jules passe rendre la bague « volée » à Marion qui fait tout pour le convaincre qu’elle n’a pas menti sur le vol. Après l’avoir menacée si elle s’en prend encore à Zoé, Jules dit que si elle a inventé cette histoire, c’est tout simplement parce qu’elle est une garce. Marion essaye de la jouer méprisante en commentant que c’est Roméo qui défend sa Juliette. Ceci dit, elle le retient quand il veut partir et lui avoue qu’elle ne supporte pas de le savoir avec une autre fille parce qu’elle tient à lui. Il ne veut rien savoir et lui rappelle que c’est elle qui l’a jeté parce qu’elle a préféré le mariage alors qu’il était prêt à tout pour elle. Réplique soap-opératienne, Marion lui demande de la regarder droit dans les yeux et de lui jurer qu’il n’éprouve plus rien pour elle. Il se rapproche comme s’il allait l’embrasser et, en la regardant droit dans les yeux, il lui dit qu’il n’éprouve que de la pitié. Il lui dit qu’elle finira toute seule parce qu’elle est pourrie de l’intérieur. Il s’en va et Marion essaye de cacher ses larmes.

(faire cette scène à l’agence où on était encore sur les heures de bureau… c’était tout à fait le lieu et le moment appropriés)

Un peu plus tard. César vient de nouveau narguer Laura qui, ô miracle, avait l’air de bosser sérieusement. Il sait pour le bateau volé et trouve que c’est un bon début pour elle en tant que chef d’entreprise. Il suffit que Laura prononce le prénom Inès pour qu’il perde son sourire fanfaron. Il n’a plus du tout eu de contact de la part d’Inès et Laura est triomphante quand elle lui dit qu’elle sait où est Inès… « Dans le lit de Charles ». C’est là que Laura lui apprend que c’était une escort payée par Charles pour tester César. Il encaisse le choc mais ne peut pas se retirer dans son bureau sans une dernière pique. Remarquant l’absence d’Adil, il fait preuve de compréhension, vu que ça fait 2 ans qu’Adil attend le réveil de sa femme. (Shade bien envoyée…. rendons à César, ce qui est à César)

Chez Laura. Elle rentre et Nine l’accueille avec un « t’as plus de lait ». Laura fait comprendre de façon tout à fait non subtile qu’elle n’est pas d’humeur à avoir une squatteuse chez elle et, vexée, Nine s’en va en claquant la porte. (…ça en devient lassant de toujours avoir le même type de scène) Au bout de quelques secondes, évidemment, Laura se sent coupable et entend le portable de Nine sonner à la cuisine. C’est un numéro masqué et Laura décroche. On n’entend pas la voix au bout du fil, mais la personne a probablement demandé si c’était Nine parce que Laura répond « non, c’est Laura » et la personne raccroche (on n’entend pas la voix, mais on entend le clic indiquant que la communication est interrompue… c’est normal). Laura se prend un verre et ouvre la partie congélateur du frigo. Elle tombe sur une enveloppe contenant des liasses de billets de 500 euros (j’ai dû en voir qu’une fois en vrai dans ma vie donc j’ai dû aller sur wikipédia pour confirmer). Elle regarde le répertoire du téléphone de Nine et est abasourdie en voyant Charles de Kervelec enregistré dans les contacts.

A la plage. Nine est en train de vendre ses colliers auprès d’un couple. Laura arrive bien énervée, la prend par le bras et l’emmène plus loin pour discuter des 75000 euros que Nine a cachés dans son frigo. Evidemment, Nine se défend et explique que si Charles est dans son répertoire, c’est parce qu’ils étaient en contact pour l’appartement qu’il lui a trouvé. C’est tout. Laura lui demande combien vaut leur amitié. Après avoir clamé son innocence, Nine est déçue que Laura la croit capable de la trahir de cette façon. D’ailleurs, avant de s’éloigner, elle lui dit qu’elle aurait mieux fait de ne pas revenir à la Réunion parce qu’elle devient comme Charles à force de le fréquenter. (No lies detected)

Chez Laura. Martin l’attend en bas de l’immeuble avec un mandat de perquisition. Elle est suspectée de recel. Une équipe est déjà en train de fouiller chez Batéo. Il fait mine de fouiller dans les tiroirs avant d’aller directement au frigo et a du mal à cacher sa surprise de ne rien trouver. Laura se délecte de le voir chercher désespérément en bougeant les coussins du canapé par exemple. Il se défend de s’acharner sur elle, elle lui fait remarquer qu’il est au milieu d’une histoire qui n’est pas la sienne. On cherche à l’avoir depuis qu’elle est à la Réunion et le jour où il s’en rendra compte sera le jour où il sera allé trop loin pour revenir en arrière, ce qui pourrait l’amener à finir à la circulation d’ailleurs. Serait-ce une menace ? Non, juste un conseil. Martin s’en va.

Laura remet un peu d’ordre dans son salon puis s’assoit en mode « je suis trop malheureuse ». Elle commence à taper un SMS « tu me manques » mais ne l’envoie pas à Adil. Toc, toc, toc. C’est Kim avec un bouquet de fleurs. Il dit que la perquisition chez Batéo n’a rien donné parce qu’il avait eu le temps de se débarrasser des pièces volées qu’il avait effectivement retrouvées. Laura comprend que le but est de l’envoyer en prison et ces attaques ne s’arrêteront jamais. En attendant, Kim propose de fêter cette victoire au champagne. Toc, toc, toc. Il va ouvrir pendant que Laura prépare les flûtes. C’est Adil.

Commentaires

Les cliff ne me font plus ni chaud ni froid parce qu’ils conduisent à rien généralement. Je pense que c’est l’épisode où j’ai le plus ressenti la discontinuité dans le montage. On a mis les scènes de Jules-Zoé et Jules-Marion pour couper et faire genre une journée s’est écoulée, mais en fait Laura, Adil et Kim portent les mêmes habits en début et en fin d’épisode. A moins qu’ils se soient appelés pour décider de porter les mêmes habits deux jours de suite, j’ai le sentiment que la scène Jules-Marion était placée dans l’épisode précédent, en réalité. Bref, c’est du détail.

J’espère que Kim est du côté de Charles parce que les séries où tous les personnages masculins se doivent forcément de tomber amoureux de l’héroïne… C’est peut-être une formule qui marche, mais c’est du vu et revu… et c’est la solution de facilité pour créer des conflits au lieu de développer la personnalité des personnages en les faisant avoir des discussions sur de vrais sujets et plutôt que de parler uniquement de leur amour. * tousse * Jules * tousse * D’ailleurs, Jules et sa vie amoureuse… En 2 jours, il peut décréter qu’il est fou amoureux de Zoé pour des raisons valables, certes, mais nous téléspectateurs, à part le fait qu’elle soit belle, nous n’avons pas eu vraiment droit à une preuve de sa gentillesse (qui la pousse à souligner à chaque fois à quel point Marion est mauvaise), ni de son côté cash (qui ne sert qu’à critiquer Marion ou à dire qu’elle n’en a rien faire des sentiments de Phil), ni de son humour (vieille chaussette qui pue?). J’aurais voulu aimer le personnage de Zoé, mais je n’arrive pas. La série veut trop la poser en anti-Marion et Zoé, sans être la garce manipulatrice, ne m’apparaît comme ZE fille dont tout le monde rêve. Je la trouve sans personnalité. C’est peut-être la partie transmédia qui joue ici… D’ailleurs, le coup de la bague, encore un exemple où Marion échoue brillamment dans ses manipulations. Si elle pouvait réussir au moins une fois ou que ça dure sur quelques épisodes… Ca adoucirait son image de l’idiote bien gaulée dont tout le monde se moque et casse tout le temps.

Nine a dit tout haut ce que j’écris depuis le début. Laura, c’est Charles au féminin et j’ai toujours ce problème avec elle où je n’arrive pas à adhérer à 100% à sa cause parce qu’elle est trop « la fin justifie les moyens » et c’est souvent Nine qui en paie les frais. Et moi, je n’aime pas qu’on touche à Nine. Et, si effectivement elle doit trahir Laura parce que le scénario a besoin d’un rebondissement, Laura ne pouvait pas lui donner de meilleures raisons, vu le nombre de fois où elle passe ses nerfs sur Nine et lui dit des choses vraiment blessantes. Je comprendrais que Nine lâche l’affaire… Sincèrement.

Je n’ai qu’une chose à dire : où est ma Joséphine ? On me la réveille et puis on me fait tout un épisode sans la moindre scène d’elle. Ô Frustration~

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s