CUT – Episode 32 et 33

 

Episode 32 – Les histoires d’amour finissent mal


A l’agence. Pour une raison inconnue, Laura est seule. Pendant un moment, j’ai cru que ce serait pour effectivement travailler, mais la série fait mieux que ça. Adil surgit de nulle part et c’est là qu’elle se rappelle qu’ils avaient rendez-vous. Il faut comprendre qu’elle est donc débordée de travail, d’où son oubli pour lequel elle veut se faire pardonner… Bien évidemment. Elle va demander à Adil de la laisser travailler ou alors il va l’aider ? Non. Il trouve que c’est mieux de la retarder encore plus, donc Adil l’entraîne sur la terrasse et ils s’installent sur le canapé tout en s’embrassant.

Un peu plus tard. Post-coïtus (?) Laura porte la chemise d’Adil qui est donc torse nu. (Je pense aux autres employés qui vont s’asseoir sur ce canapé). Laura veut savoir le pourquoi du tatouage dans le cou. Après lui avoir raconté une blague sur le fait que c’était une preuve d’amour parce qu’il était tombé amoureux d’une ornithologue à 18 ans, il explique que Victoire et lui se sont faits le même tatouage la veille de leur mariage. Flashback sur Victoire et Adil s’embrassant sur la plage et elle a le tatouage entre les omoplates. Laura est triste/pensive. Elle trouve bizarre de se dire qu’Adil a eu une vie avant elle. (sérieusement?) Il lui demande si elle pense à Stéfan et elle répond « bien sûr »… Et la scène se termine et je suis tombée dans une perplexité sans nom.

Batéo. Le lendemain, Laura rejoint Sémelin et un autre employé qui a au moins le poste de manager, apparemment. Sémelin s’excuse d’avoir perdu une facture qui était la seule preuve du paiement d’un fournisseur qui ne veut pas lui donner de duplicata. Conclusion, il y a un trou dans la trésorerie qu’il ne peut pas expliquer. D’après l’autre employé, ce n’est pas la première fois que Sémelin fait ce type d’erreur. Le fisc va leur tomber dessus le lendemain et faire une enquête approfondie, ce qui signifie qu’ils n’auront pas le temps de préparer le salon nautique. S’ils loupent le salon nautique, les conséquences seront catastrophiques pour Batéo. Sémelin s’excuse une nouvelle fois et lui demande de ne pas le renvoyer parce qu’il ne trouverait pas de travail à son âge (en même temps, s’il est incompétent…) et puis, son second argument est le souvenir du bon vieux temps, à l’époque où Stéfan et elle venaient en cachette et lui n’avait rien dit. Laura lui dit de ne pas s’inquiéter. Il ne bougera pas de Batéo tant qu’elle sera là. Elle l’invite à retourner à l’atelier. L’autre employé pense toujours que c’est une erreur de ne pas le renvoyer, mais Laura insiste que Sémelin fait partie de la mémoire de Batéo. A son tour, elle interroge l’employé sur son CV. Cela fait 2 mois qu’il est chez Batéo, mais il travaillait pour un concessionnaire avant. « Pour Charles de Kervelec” , traduit Laura. Bref, à partir de maintenant, elle lui ordonne de traiter Sémelin comme un membre de sa famille et c’est à lui de régler le problème de facture. Qu’il appelle directement le fournisseur au lieu de l’appeler elle la prochaine fois. Elle s’en va.

Chez Adil. Il n’y a pas eu de transition. Vu que Laura est en nuisette, je vais supposer qu’on est le lendemain matin. Elle rejoint Adil dans la salle de bains et ils entrent dans la cabine de douche en s’embrassant. Toc, toc, toc. Pensant que c’est Jules, Adil consent à aller ouvrir, sauf que c’est Charles qui est étonné de le voir là et pas en train de bosser puisque Adil lui-même a dit que « l’agence était charette ». (si Charles se met à faire la remarque sur cette running joke de ces gens qui se plaignent de travailler mais passent leurs journées à ne rien faire, je ne survivrai pas). Charles est là pour parler à Laura et entre sans y être invité, qualifiant d’un « très drôle », la réplique d’Adil lui disant qu’elle habite en face. Laura arrive, habillée et en tenant des documents à la main genre « je suis là pour bosser ». Charles est venu lui apporter des échantillons pour la tombe de Stéfan : marbre ou granit. Il la laisse choisir. Il s’en va.

A l’agence. Réunion sur la terrasse avec César, Marion, Zoé, Adil et Laura. César reproche à Marion l’échec de la campagne publicitaire d’un club de parapente qui menace d’aller voir la concurrence. C’est à Marion de réparer son erreur, la préparation du mariage n’est pas sa priorité. Marion accepte et le laisse se charger d’expliquer ça à Johana. César reprend immédiatement qu’elle doit rester concentrer sur le mariage et demander à sa mère d’arrêter de saoûler tout le monde avec ce mariage. (au passage, il est quand concrètement ce mariage ? Deux mois ? Trois mois ?). César veut que Laura se charge de la campagne et lui suggère de démissionner si elle n’arrive pas à suivre le rythme quand elle proteste qu’elle a déjà beaucoup à faire entre Batéo et Cut. Adil se porte volontaire pour la campagne, mais César refuse car il a d’autres projets pour lui. Laura n’a pas d’autre choix que d’accepter, sous le regard outré d’Adil. La séance est levée. Quand ils sont seuls, Laura s’excuse et Adil réplique qu’à force « de tout vouloir, on peut finir par tout perdre. Tu me diras quand t’auras du temps pour moi. » Il s’en va. (Ca fait quoi ? Trois jours qu’ils sont ensemble ? Une semaine ? Non mais Adil, okay. Juste lol)

A la villa. Dans la chambre de Marion. Elle fait un essayage de chaussures. Pendant qu’elle se regarde dans un miroir, Johana efface un SMS de Jules demandant à Marion de la rejoindre dans une heure au café parce qu’il a un truc important à lui dire. Quand Marion revient s’asseoir sur le lit, elle demande à Johanna de sortir parce qu’elle a un appel important à faire. Johanna s’énerve parce qu’elle ne veut pas que Marion gâche sa vie avec un gamin de 17 ans. Marion avoue qu’elle pense être amoureuse de Jules et Johanna pense que c’est la peur de l’engagement par rapport au mariage. Jules est forcément une histoire sans lendemain. Second argument. Tout est déjà payé, donc il n’est plus temps de renoncer au mariage. Johanna s’apprête à partir pour la laisser se reposer avant un rendez-vous chez le coiffeur. Troisième argument. Rien n’empêche Marion d’avoir tous les hommes qu’elle veut, même mariée. Le plus important, c’est que Marion soit en sécurité, dans une bonne famille parce qu’elle le mérite.

A l’agence. Laura est pensive, assise sur le canapé où Adil et elle ont fait des folies de leurs corps. D’ailleurs, elle retrouve le bracelet d’Adil (mais il perd toujours ses bijoux, lui). Pendant qu’elle regarde l’océan, Jules, sorti de je-ne-sais-où, arrive. Laura admet qu’elle est un peu fatiguée entre tout le boulot qu’elle a à faire pour Cut et tout le boulot qu’elle a à faire pour Batéo… Jules reconnaît que ça fait beaucoup. Il est sûr qu’elle va s’en sortir, mais Adil dans tout ça ? Il lui conseille d’accorder du temps à Adil, vu tout le temps qu’ils ont mis à se trouver, ça serait dommage de tout gâcher à cause du boulot. Laura est émue de voir son fils lui donner des conseils sur sa vie amoureuse. Jules a grandi… Il rectifie, c’est plutôt parce qu’il est amoureux, donc il peut comprendre. (oh lawrd, c’est parti) Laura a la décence de limiter à exprimer sa pensée par un « elle va se marier ». Jule sait qu’elle ne croit pas en leur relation et qu’elle n’aime pas Marion, mais tant qu’elle n’est pas mariée, il essaiera tout pour la récupérer. C’est comme pour Stéfan et Laura que personne n’a pu séparer. Marion et lui sont la deuxième version. (quand on voit comment a fini la première version, je ne sais pas si c’est un exemple à suivre, mais bon… Jules est dans son délire romantique, on va le laisser l’exprimer). Quoi qu’il en soit, il veut que Laura comprenne que c’est du sérieux entre Marion et lui. D’ailleurs, il doit aller la retrouver et Laura accepte de lui souhaiter bonne chance.

Un peu plus tard. Laura va récupérer un dossier dans le bureau de César qui ferme la baie vitrée pour la garder un peu. Elle reconnaît ne pas être inspirée pour la campagne de parapente. César est fier de son jeu de mots disant qu’elle devrait être inspirée, vu qu’elle plane avec Adil en ce moment. Laura veut savoir où est le problème de César par rapport à sa relation avec Adil. Aucun, en réalité, parce que ça prouve que Stéfan n’est pas irremplaçable pour au moins une personne. Il aurait même voulu qu’elle ait rencontré Adil du vivant de Stéfan pour que son frère se prenne une claque au moins une fois dans sa vie. Laura le plaint de vivre toujours dans l’ombre de son frère et lui conseille de tourner la page. César lui reproche de se voiler la face parce qu’elle sait que Stéfan ne la lâchera jamais… Et si elle devait choisir entre Adil et Stéfan ? Pour Laura, la question ne se pose pas parce que Stéfan est mort. César lui demande si elle en est bien sûre, car il trouve que Stéfan n’a jamais été aussi présent. Laura est déstabilisée et quitte le bureau.

Sur une place. Jules attend. Je croyais qu’il devait retrouver Marion « au café », mais passons. Johanna arrive toute guillerette. Après avoir rassuré Jules que Marion va bien, elle dit être là en tant que messager de Marion qui ne veut plus que Jules la contacte. Jules refuse de la croire et est persuadé que Marion n’a pas eu son dernier texto. Johanna lui dit qu’il est jeune et s’en remettra. Il trouvera plein d’autres filles. Jules ne veut pas d’autres filles, il veut juste Marion. Il sait qu’elle l’aime. Johanna lui fait la remarque que si Marion l’aimait, elle serait venue au rendez-vous.

A la plage. Adil a acheté du poisson et accueille Laura avec… de l’eau de coco ? Je ne sais pas, c’est servi dans une noix de coco en tout cas. Elle lui rend son bracelet et s’assoit contre lui alors qu’il est lui-même appuyé sur les racines d’un arbre. Elle avoue penser tous les jours à Stéfan et n’arrive pas à l’effacer. Adil dit que ce n’est pas ce qu’il lui demande. Il la prend dans ses bras et voudrait qu’elle arrête de se poser autant de questions. La seule chose importante est si elle a vraiment envie d’être avec lui. La réponse est oui évidemment. Bisouuuu. Et ce qu’ils ne peuvent pas oublier, il faut apprendre à le mettre de côté. (Adil toujours philosophe)

Matthis (oh, Matthis!!) interrompt ce moment parce qu’évidemment, il savait exactement où trouver Adil pour faire cette scène. Adil va le rejoindre, s’étonnant que Matthis ne soit pas en train de faire sa cure. Matthis a l’air très agité en lui rappelant qu’il a des responsabilités à assumer. Adil veut le calmer, ce qui énerve d’autant plus Matthis qui récupère un bâton (?) et s’apprête à frapper Adil.

Commentaires

J’espère qu’Adil sera un peu amoché parce que si on la rejoue comme Jules qui tire sur son oncle et ça ne fait d’effet à personne… A quoi ça sert ? Sinon, c’était le retour explosif de Matthis !! Il est vraiment temps que Joséphine arrive parce que je ne vois pas l’intérêt des dialogues Adil-Laura qui tournent en rond. On parle toujours de Stéfan (sans jamais donner de souvenir précis, d’ailleurs. A part la rencontre et sa mort qu’elle a racontées à Jules, on ne sait absolument rien de lui et en quoi il était aussi génial). On parle jamais du fait qu’Adil est un homme marié avec une femme qui n’est pas morte mais « juste » dans le coma. On a eu un frémissement quand Adil a parlé de son tatouage, mais la conversation est tout de suite revenue sur Stéfan parce que Laura trouve bizarre qu’Adil ait eu une vie avant elle… César n’est pas le seul égocentrique de la série.

En fait, les flashbacks heureux me donnaient l’impression qu’Adil aimait Victoire, mais plus le réveil de Victoire approche, plus je me dis que non et qu’il est déjà divorcé en réalité. Mon investissement émotionnel dans les intrigues amoureuses se rapproche du zéro. Même pas un mois qu’Adil et Laura sont ensemble et il préfère faire sa diva « quand est-ce que tu auras du temps à m’accorder ? ». Jules, qui sort de nulle part, est amoureux et se sent en droit de partager son opinion sur le fait que Laura devrait accorder plus de temps à Adil… Comme si elle a plus de trois mois de dîners romantiques et soirées annulés à son actif. C’est de la k-dramatisation, ça. Pourquoi Adil n’aide pas Laura à boucler ses projets (puisque apparemment, il a les compétences pour faire du commercial) sans que César le sache ? Ce qui leur permettrait de passer du temps ensemble, s’ils arrivent à ne pas se sauter dessus… Cela va de soi.

Pour ce qui est de Batéo et la gestion que Laura assure… Je ne sais toujours pas si Sémelin est complice de Charles, mais partons du principe que non. Je pense vraiment que Charles n’aura rien à faire et Laura coulera Batéo toute seule avec cette attitude. S’il l’est, que Laura cède au chantage affectif et se fasse manipuler sans s’en rendre compte, pourquoi pas ? Mais si elle pouvait donner l’impression qu’elle pense comme un chef d’entreprise qui veut que son business marche, ça serait encore mieux.

Avant de passer à l’épisode suivant, j’aimerais présenter l’image qui me représente le mieux depuis 2 épisodes. Je vais donc arrêter de commenter et tenter de nous faire gagner du temps en me contentant de dire “Kuzco” quand les personnages font quelque chose qui me font lever les yeux au ciel ou quand je reste “WTF?”

Kuzco - side eye

Épisode 33 – Les boulets

Chez Adil. Matthis entre avec un plateau petit-déjeuner complet avec croissants et jus d’orange. Il trouve Laura et Adil en train de dormir par terre… Je préfère préciser pour être sûre que nous avons bien la même image. Ils ont pris les couvertures et les oreillers du lit pour s’installer par terre au lieu de dormir sur le lit. (J’ai envie de dire “normal”, mais je vais dire Kuzco parce que voir Matthis arriver comme s’il ne s’était rien passé et Adil qui n’a pas été frappé finalement… *soupir*) Matthis s’éclaircit la voix plusieurs fois, ce qui finit par réveiller Laura et Adil. Il s’excuse de son comportement sur la plage, car il a encore du mal à contrôler ses émotions. Pour se faire pardonner et les remercier de l’héberger, il leur a fait le petit-déjeuner et s’assoit sur le lit en se servant un croissant qu’il commence à manger. Sur le ton de la conversation la plus normale du monde, il leur demande ça fait combien de temps qu’ils sont ensemble. Adil réplique que Matthis les gêne parce que ce n’est pas le moment. Matthis lui conseille de manger pour reprendre des forces parce que d’après ce qu’il a entendu, la nuit a été torride. (Kuzco). Laura allait boire son verre de jus d’orange mais Adil le redépose et commence à l’embrasser passionnément, en la rallongeant. Matthis finit par comprendre et sort « discrètement ». D’après Adil, c’était le seul moyen pour se débarrasser de lui. Laura trouve que Matthis est plutôt gentil, mais Adil rétorque un peu agacé qu’elle ne le connaît pas. « C’est Matthis qui te dérange ou le fait que ce soit le frère de ta femme ? » demande Laura. Adil lui lance un regard noir et décide d’aller prendre sa douche. (KUZCO)

(Le montage de la scène laissait à désirer. Un coup, Ambroise Michel est recouvert par un drap qu’il remonte, le plan d’après, il est complètement découvert et on le voit en caleçon)

A la plage. Phil est debout au bord de l’eau avec sa planche de surf… Et il a les cheveux super secs pour quelqu’un qui semble avoir passé du temps dans l’eau. Jules sort de l’eau (je veux dire qu’il fait les 2 pas qui le séparent du sable humide et de l’eau elle-même). Jules se vante d’avoir pris une belle vague (Kuzco) mais Phil lui rappelle d’être un peu plus prudent. Apparemment, ils sont venus faire du surf avant d’aller en cours. Comme ils ont l’après-midi de libre, Jules suggère qu’ils aillent faire de l’escalade. Phil ne peut pas parce qu’il doit bosser au fast-food. Jules a le culot de lui dire « c’est relou, tu ne peux pas te faire remplacer ? », mais Phil lui rappelle qu’il a besoin de cet argent. Jules ne proteste pas et décide d’y aller seul et Phil, sur le ton de la plaisanterie mais sérieux quand même, lui dit que ce n’est pas prudent. On dirait que Jules est en manque de sensations fortes depuis qu’il n’est plus avec Marion. Jules prend la mouche et affirme que ce n’est pas le cas. De toute façon, il peut récupérer Marion quand il veut. D’ailleurs, il va aller la voir et lui prouver qu’il a raison. Phil le retient parce qu’il ne veut pas que Jules se fasse du mal. Phil veut essayer de me rendre Jules encore plus insupportable qu’il ne l’est déjà en voulant lui faire part de son expérience avec Zoé, mais il a à peine prononcer le prénom que Jules lui dit d’arrêter parce que ce n’est pas comparable. Zoé et Phil, c’était une histoire d’ados (la Zoé a quand même 23 ans, hein…)alors que Marion et lui… « Donc mon histoire ne vaut pas la tienne ? On n’est pas assez biens, c’est ça ? » lui réplique Phil. Jules lui répond que ce n’est pas ce qu’il a dit. (Mais c’était ce que ça voulait dire. Depuis le début, Jules ridiculise Phil et ses sentiments, donc je suis juste contente que Phil lui ait fait la remarque). Phil répète qu’il aimait Zoé… même si ce n’est plus le cas aujourd’hui, affirme-t-il quand Jules lui pose la question. (tu mens mal, mon Philou) En tout cas, le conseil de Phil est de ne pas craquer et de ne pas aller voir Marion. Si elle ne veut pas de lui, elle ne veut pas de lui. Si elle décide de revenir, il faut la laisser faire le premier pas. (Phil a tout compris à la vie)

(On dirait qu’ils s’en vont sans même aller ranger leurs planches… c’est possible ?)

A l’agence. Je serais tentée de penser que nous sommes toujours dans la matinée et que Jules n’est toujours pas allé au lycée. Il retrouve Marion sur la terrasse où elle lisait un journal, donc elle ne travaillait pas encore (running joke never dies!). Il dit être venu faire des photocopies. Elle reste courtoise et souriante, mais Jules ne part pas et finit par s’approcher pour lui dire qu’elle lui manque. Elle lui dit que c’est fini et qu’il doit tourner la page. Il refuse d’y croire parce qu’il sait qu’elle n’était même pas sûre de vouloir se marier. Elle déclare que c’était du stress pré-mariage. Il croit toujours qu’elle le fait marcher. Elle rétorque que c’était avant qu’elle le faisait marcher. Elle s’ennuyait de son copain, donc Jules était un passe-temps. Réaction de Jules avec un léger sourire « tu me dégoûtes, t’es qu’une salope ! ». Marion lui réplique « ouais je suis une salope. Je suis désolée, je pensais que tu l’aurais compris avant. » Jules s’en va et ignore Zoé qui lui dit bonjour. Elle va voir Marion pour lui demander ce qu’elle lui a fait. Marion lui déclare que Jules est tout à elle si elle veut être le lot de consolation. Zoé part sans un mot, probablement pour rattraper Jules. Nous avons droit à une longue séquence de Marion qui pleure discrètement sauf qu’on ne voit pas vraiment les larmes. La caméra tourne autour d’elle, il y a des changements de plans et puis son mascara a coulé donc elle est censée avoir pleuré pendant qu’on a quelques flashbacks de ses souvenirs avec Jules.

(Autant Camille Lherbier était sérieuse pendant cette scène, autant j’ai l’impression que Sébastien Capgras se retenait de rire… ou alors c’était sa version d’un sourire ironique/méprisant/désabusé ?)

A la Marina. Laura retrouve Sémelin sur le quai. Comme Laura n’arrête pas de leur parler du fait de faire de la promo et du commercial pour Batéo, bref « tout ce qu’il n’a pas réussi à faire en 15 ans de direction avec Batéo », il a cru bien faire en louant un bateau à une équipe de tournage de film, croyant que ça leur ferait de la pub gratuite… sauf qu’ils n’ont pas encore ramené le bateau. Ils ont quelques heures de retard. Combien de temps exactement ? Deux jours. (Non mais lol Sémelin, juste lol) En plus, Sémelin n’avait pas demandé de caution. Et en plus plus, le bateau en question a déjà été vendu, l’argent ré-investi pour la construction de nouveaux bateaux et le client doit passer le récupérer en semaine. L’autre employé arrive. Un ami de la police maritime lui a dit que les recherches seront élargies aux eaux internationales, mais ils ont peu de chance de retrouver le bateau. Il rejette la responsabilité sur Sémelin qui se défend à son tour que c’est lui qui lui a présenté l’équipe de tournage. Autre employé dit que l’équipe de tournage voulait parler à Sémelin, donc il leur a ouvert la porte, c’est Sémelin tout seul qui a mené les discussions. Vu les plans, on dirait que Laura soupçonne l’autre employé d’avoir monté le coup… Je parie quand même sur Sémelin voire même qu’ils bossent ensemble parce qu’on sait que Charles contrôle absolument tout le monde à part Nine et Maddie.

A la plage. Jules et Zoé se baladent… Donc nous sommes l’après-midi et, évidemment, Zoé ne bosse pas. (running joke) Jules est plein d’énergie. Quand Zoé avoue qu’elle espérait faire une balade tranquille avec « un métro », Jules lui répond qu’il n’est pas plus métro qu’elle. Elle constate qu’il est fier de ses racines. (C’était une conversation qui avait un démarrage intéressant pour montrer le point de vue des ultra-marins sur ceux qui viennent de Métropole… et, soyons fous, l’occasion pour Jules de parler de sa vie à Montpellier). Évidemment, Zoé, qui ne peut pas dire deux phrases sans critiquer Marion, remet le sujet sur le tapis. Comment Jules a-t-il fait pour tomber sous le charme d’une fille comme Marion ? Jules la regarde et Zoé dit qu’elle n’aurait pas dû dire ça. (KUZCO!) Mais Jules l’encourage à exprimer le fond de sa pensée, comme si on ne l’avait pas déjà entendu limite à chaque fois qu’elle apparaît à l’écran. Donc pour Zoé, Jules et Marion sont tellement différents. « Marion calcule tout, n’a rien de naturel. Tout ce qu’elle veut, c’est réussir, être pétée de tunes et avoir la belle vie »… (Parce que le but de Zoé est d’être pauvre et passer sa vie à trimer ? Je sais ce qu’elle cherche à dire, mais qu’elle exprime clairement sa pensée. Et puis surtout, pour une fois, je trouve que cette description correspond à Jules de Kervelec en réalité. Quand c’est pour parler de Marion, c’est négatif, mais si c’était pour parler de Jules, ce serait positif) Et Jules répond qu’il a mis du temps à comprendre, qu’il s’est pris une grosse baffe mais il sait ce qu’il lui faut maintenant : « le contraire de Marion ». Zoé prend ça comme une invitation et se penche pour l’embrasser, mais Jules recule. Zoé s’excuse. Jules aussi, c’est juste qu’il a besoin de temps pour digérer ce qui s’est passé avec Marion. D’ailleurs, il suggère d’arrêter de parler d’elle et ils se remettent à marcher. Jules prend la main de Zoé qui sourit.

Chez Adil. Il rentre plus tôt que d’habitude pour avoir une discussion avec Matthis qui était en train de préparer un festin de rois. Il fait de la kitchen therapy depuis qu’il ne se drogue plus et concentre toute son énergie à faire de la cuisine. Adil lui dit qu’il ne peut pas rester squatter parce qu’il débute son histoire avec Laura et a besoin de passer du temps avec elle. En plus, il connaît très bien la notion de « provisoire » chez Matthis qui dit qu’il ira à l’hôtel dans ce cas avant de demander si c’est lui ou Victoire qui dérange Adil. Parce que si c’est Victoire le problème d’Adil, il est mal barré avec Laura. Une chose que Matthis a appris en désintox, c’est qu’il faut assumer sa culpabilité et ne pas la rejeter sur les autres, donc Adil n’a pas à se fâcher contre lui parce qu’il se sent coupable envers Victoire. Si Adil ne le supporte plus, c’est parce qu’il lui rappelle trop sa femme. Adil reconnaît qu’il ne pense qu’à Laura et est complètement fou d’elle. « Il n’y a plus rien de possible avec ta sœur. Et moi, je ne te supporte pas parce que tu me fais penser à elle. Je sais que je devrais avoir honte, mais c’est pas le cas. » Matthis lui demande s’il croit qu’il est fait pour être heureux.

Dans une rue. Phil tombe sur Jules qui lui dit ne pas être allé faire de l’escalade mais est allé au Trois-Bassins. Phil ne peut s’empêcher de commenter en disant que c’était la plage préférée de Zoé. Jules lui dit que c’est Zoé qui l’y a amené justement. Phil est sous le choc d’apprendre que Jules s’est baladé avec son ex. Jules la joue « ce n’était pas prémédité » et Phil, qui est trop clairvoyant, comprend que Jules s’est fait jeter par Marion, donc il s’est rabattu sur Zoé. Jules proteste que c’était une proposition de Zoé. « Et donc t’as dit oui ? Sans penser à moi ? » (AWWW PHIL ! ILY) Et Jules ne voit pas comment il aurait pu penser que ça poserait un problème, vu que Phil passe son temps à dire qu’il ne ressent plus rien pour elle. « Ce n’est pas parce que je le dis que c’est vrai ! » (Double Aww collectif). Jules lui dit de se calmer parce que Zoé n’est qu’une copine, mais Phil déclare que Jules se croit vraiment tout permis et qu’il le déçoit. Il s’en va, repoussant Jules qui essayait de le retenir.

A la villa. Marion déprime et n’arrive pas à décider quel faire-part de mariage elle veut. Elle va se servir un verre et Johanna la rejoint, lui demande ce qui ne va pas. Marion la soupçonne d’avoir bu parce que Johanna n’est tendre que quand elle boit. La phase 2, c’est le pétage de plombs. Johanna lui assure qu’elle n’a pas bu une goutte et Marion re-dépose le verre sans boire parce qu’elle n’a pas envie de devenir comme sa mère. Johanna la comprend et reconnaît qu’elle a gâché sa vie. Marion lui demande pourquoi elle ne fait rien pour changer. Johanna est encore jeune et belle alors pourquoi accepte-t-elle de supporter tout ça ? Johanna révèle qu’elle attend que Marion soit mariée. Marion rétorque qu’elle ne veut pas épouser un homme qu’elle n’aime pas pour se retrouver à boire du whisky à 9h du matin pour avoir la force d’endurer la journée. Johanna espère aussi que Marion aura une meilleure vie qu’elle parce qu’elle veut que Marion échappe à la famille de Kervelec. Jules ne lui apportera pas la sécurité. Marion dit n’en avoir rien à faire de l’argent, sauf que Johanna ne parle pas d’argent mais bien de sa « survie ». Charles sera toujours derrière Jules et il n’acceptera jamais Marion. Quand Marion proteste que Charles a bien accepté Johanna, elle répond avec lucidité que c’est parce que Charles se fout de César. Par contre, il tient à Jules et fera subir à Marion tout ce qu’il a fait subir à Laura. Marion pense pouvoir être forte comme Laura. Johanna n’y croit pas une seconde et est persuadée que Laura finira par craquer tôt ou tard, car personne ne peut tenir tête à Charles. Elle prend l’exemple de Soumita et Cassandre, les femmes de Charles. Soumita était une faible, d’ailleurs César tient d’elle, mais Cassandre était forte et elle a tout perdu (mais ça veut dire qu’elle est morte ou c’est juste qu’elle est partie?). Bref, Johanna veut que Marion oublie Jules et qu’elle épouse Baptiste sans se poser de questions.

Chez Adil. Il amène une Laura aux yeux fermés dans la salle à manger. Quand elle ouvre les yeux, elle est impressionnée par le festin et se doute bien que ce n’est pas Adil qui a fait tout ça. Il reconnaît que c’est Matthis qui voulait les remercier. D’ailleurs, il est parti s’installer à l’hôtel. Laura traduit qu’Adil l’a viré. Adil ne proteste pas mais explique qu’il voulait être seul avec elle. Laura ne se penche pas pour l’embrasser et pense que la raison du geste d’Adil, c’est parce que Matthis lui rappelle trop sa femme. « Encore un truc qui va nous exploser à la figure ? » (encore un truc… Donc les trucs précédents étaient…??) Adil lui dit « je t’aime. Je ne sais pas si je suis fait pour le bonheur, mais avec toi, j’ai envie d’apprendre ». Bisou… (Je suis la seule à m’émouvoir que 1) Adil lui a dit je t’aime et 2) elle n’a pas répondu… C’est parce que c’est une évidence ?) Toc, toc, toc. A contre-coeur, Adil va ouvrir et c’est Jules en mode « je suis sans ami » qui n’a pas envie de rester seul et s’est auto-invité. Matthis débarque en mode super énervé et attaque Adil en lui disant qu’il « a fini par tromper sa femme, sa petite sœur, ça me fait un mal de chien ». Adil l’accuse de s’être drogué à nouveau et le repousse. Matthis se cogne contre une porte… ou la poignée d’une porte… Honnêtement, pour moi il se cogne contre le vide, mais on a mis le bruitage. Bref, il a perdu connaissance apparemment. Adil, Laura et Jules restent là, sans bouger.

Commentaires

Je suis au regret de constater que la seule personne qui a eu le comportement rationnel par rapport à la relation Adil-Laura, c’est Matthis drogué (?) ou en tout cas pas dans son état normal. A mon sens en tout cas, c’est rationnel. Pour être plus objective, disons que Matthis est la seule personne de toute la série qui ait traduit la relation Laura-Adil en Adil trompe sa femme dans le coma. Mais bon, la série a décidé d’invalider son opinion divergente des pro-Laudil en le faisant parler sous le coup de la drogue ou de la colère… Après l’avoir montré complètement zen par rapport à la relation Laudil. L’inverse me paraissait plus logique et ça ne fait pas du faux suspens. Peut-être que Maddie aurait été de cet avis, mais comme elle n’apparaît que quand Laura a des problèmes… En tout cas, je n’ai pas entendu d’explications claires et précises sur le pourquoi Matthis n’a pas de chez lui, pourquoi il n’a pas de famille pour l’héberger et doit squatter chez Adil. Sa cure de désintoxication est-elle bien finie? Si oui, alors il compte faire quoi de sa vie? Si non, pourquoi il est dehors et personne ne le ramène au centre ? C’est peut-être du détail, mais ça permet de construire son personnage qui fait toujours sorti de nulle part et ça offre une variation sur une intrigue centrée sur les couples qui font vraiment comme si la Terre s’arrête de tourner quand on est amoureux et ressassent les mêmes discours.

Pour une fois, Adil dit clairement ses sentiments au sujet de Victoire, même si je n’ai rien compris à son raisonnement sur le fait qu’il sait que plus rien n’est possible avec Victoire et il sait qu’il devrait avoir honte, mais ce n’est pas le cas. Si ça veut dire qu’il l’aimait et s’est résigné par rapport au fait qu’elle n’ait aucune chance de sortir du coma, donc il est prêt à entamer une nouvelle vie…  J’aurais préféré que ce soit graduel et qu’on nous montre sa phase d’acceptation à travers ses conversations avec Laura. Il ne parle toujours que de lui et zappe complètement Victoire. C’est comme s’il avait fait un “cut” (* applaudissements pour le jeu de mots)

Je pensais qu’il y aurait un parallèle entre Laura qui vit avec le fantôme de Stéfan et Adil qui a une femme-fantôme… Laura a le droit de garder Stéfan dans son cœur, mais Adil a manifesté zéro sentiment envers Victoire pendant 30 épisodes. J’arrête d’analyser parce que plus on avance et moins je les comprends. Je ne peux qu’espérer que la série m’éclairera à ce sujet.

Je ne suis pas un garçon, mais il n’y a pas une règle dans le “Bro’ Code” qui dit que quand ton meilleur ami est toujours accro à une fille, même s’il dit le contraire, et que tu sais que la fille te kiffe à mort, tu évites de sortir en tête-à-tête avec elle ? Bon techniquement parlant, je suis d’accord avec Jules. Il a le droit de se balader avec Zoé, mais il est tellement égocentrique qu’il n’a même pas vu à quel point Phil était encore amoureux d’elle et surtout, Jules sait que Zoé a flashé sur lui depuis le début alors le coup de « c’est juste une copine » alors qu’elle a voulu l’embrasser et qu’il a demandé du temps et même tenu la main, c’est d’autant plus insultant pour elle qui se fait des films. Enfin bref, l’amitié Jules/Phil, c’est comme Laura/Nine, Jules et Laura vivent en mode « moi, moi-même et je » et ne prennent pas en considération les sentiments des autres. Ce n’est que lorsqu’ils ont fait du mal qu’ils présentent leurs excuses… Je ne sais pas si c’était volontaire de le montrer comme ça, mais Jules est l’ami sur lequel tu ne dois surtout pas compter pour te comprendre et te valoriser. C’est le mec avec lequel tu vas te taper des délires quand tout va bien, mais n’attends pas plus de lui.

Batéo… Fiasco. Rien à ajouter. Et pour Matthis… Après le coup du fusil avec César, le coup du revolver avec Jules, puis le coup du bâton “je fais semblant de frapper Adil”… C’est du faux suspens et ça désensibilise par la suite. Maintenant, les personnages peuvent avoir des accidents, des bagarres, ça m’est égal. Ils s’en sortent toujours. Genre Matthis qui tombe en trébuchant sur du vide… Je ne m’inquiète même pas pour sa vie. Quand bien même il mourrait, la seule chose qui préoccupera les personnages, c’est en quoi c’est un obstacle à leur bonheur à eux et zéro pitié et compassion pour Matthis.

La conversation Johanna-Marion était sans hésiter la scène la plus intéressante de tout l’épisode puisqu’on a évoqué les femmes de Charles. Par contre, Johanna parle comme si elle a connu Cassandre et Soumita… Et c’est là que je suis un peu perdue dans la chronologie. Est-ce que les deux femmes ont co-existé dans la vie de Charles ou est-ce qu’il s’est mis avec Soumita après avoir quitté Cassandre ? C’est la première solution qui colle le plus à ce qu’on sait de l’intrigue, mais ça met le couple César-Johanna encore plus dans le flou… On est d’accord que César n’a que 8 ans de différence avec Marion…Il a 30 ans, elle en a 22. Apparemment, il élève Marion depuis qu’elle a 7 ou 8 ans, mais je vais monter jusqu’à 10 ans. Donc ça fait 12 ans qu’il joue le beau-père soit depuis qu’il a 18 ans… C’est bizarre. ENFIN BREF. Johanna a l’air de savoir beaucoup de choses sur la famille de Kervelec, donc je suis de plus en plus convaincue qu’elle va mourir ou disparaître “mystérieusement”.

Advertisements
Categories: Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s