CUT – Episode 31

on

 

Episode 31 – Lâcher prise

Sur la plage. Laura dort dans les bras d’Adil. Elle se « réveille » et aperçoit Stéfan (on va démarrer combien d’épisodes avec un rêve de Laura?). Alors que Laura veut présenter Stéfan à Adil, Stéfan lui caresse la joue en lui disant de se réveiller. Il se trouve que c’était ce qu’Adil faisait dans la réalité. Laura se réveille mais ne veut pas lui raconter son rêve bizarre. Pour lui prouver qu’elle “est bien du matin”, elle se met à califourchon sur lui et ils s’embrassent. Adil déclare ils ont donc deux points en commun. Il laisse Laura deviner le deuxième. Re-bisou. Elle le prévient qu’elle est obsédée après 17 ans d’abstinence. En réalité, elle a bien eu quelques aventures d’un soir en 17 ans mais c’est tout. Adil reconnaît que depuis deux ans, il n’a rien fait et que ça ne lui manquait pas trop jusqu’à leur premier rencontrer sur la plage où elle pleurait. Il l’a trouvée tellement, tellement… Re-bisou. (J’aurais aimé qu’il finisse sa phrase parce que j’aurais voulu qu’il m’explique en quoi voir quelqu’un pleurer à réveiller sa libido.) Adil s’allonge sur elle et lui dit qu’il a envie de vivre. Re-bisou.

Chez Laura. Elle rentre comme une voleuse, s’assure que Jules dort (je ne me souviens pas que ça a été précisé, mais on dirait qu’il a ré-emménagé depuis son hospitalisation) et va passer sa nuisette. Elle saute sur son lit pour faire semblant de dormir quand elle l’entend se lever. Toute guillerette, elle le rejoint à la cuisine et assure avoir tellement bien dormi qu’elle n’a pas entendu le réveil. Jules lui demande si son réveil était enfoui dans le sable alors qu’il lui en retire quelques grains sur la poitrine. Grillée ! Elle reconnaît qu’elle a découché et répond avec hésitation qu’elle était avec Adil. Jules (au passage il est en caleçon. Je pense que c’était du fan service) lui donne sa bénédiction. Il est heureux tant qu’elle est heureuse. Soulagée, Laura lui dit qu’elle a passé une nuit trop intense. (J’étais morte de rire) Laura reconnaît que c’était un peu trop de détails. Jules est content mais veut s’assurer qu’ils n’oublieront pas Stéfan pour autant. Ca a le mérite de jeter un petit froid, mais toc toc toc. Adil arrive pour proposer à Laura qu’ils aillent ensemble à l’agence. Il ment aussi sur sa soirée en disant qu’il a regardé des DVDs mais Jules lui retire une brindille qui se baladait sur ses cheveux et Laura, en riant, lui dit que Jules sait. Jules repart dans sa chambre alors que Laura et Adil se disent qu’ils vont se changer avant d’aller travailler.

A l’agence. Adil, à la vue de tous les autres employés, est assis au bureau de Laura et passe son temps à lui caresser, à lui embrasser la nuque, partie de son corps qu’il adore. Laura est peu convaincante dans ses protestations pour qu’il la laisse travailler tranquillement. (Running joke, comme si ça arrivait qu’on les voit sérieusement travailler). César arrive et les convoque dans son bureau. Adil et Laura ont l’air de deux ados pendant que César leur rappelle que l’agence va mal et qu’il faut que tout le monde soit efficace et commercial. Adil promet de faire des efforts au niveau commercial, ce qui sera facile comme il a un bon professeur. César lui demande de quitter le bureau. Quand César déclare qu’il trouve choquant qu’elle s’affiche avec Adil alors qu’on vient à peine d’officialiser la mort de Stéfan, elle réplique qu’elle a le droit de refaire sa vie au bout de 16 ans. César décharge sa colère sur Laura qu’il ne supporte pas de voir heureuse alors qu’elle semble avoir même la confiance de Charles maintenant. Elle lui a tout pris : son père et son grand frère. (La complainte de César, quoi). Il trouve qu’elle “mène bien son barque et suppose qu’il devrait effectivement la prendre comme professeur”. Il lui dit de dégager et Laura sort.

A la plage. Je crois que c’est celle à côté du lycée. Phil veut aider Jules à oublier Marion en lui proposant d’aller pique-niquer avec deux filles qu’il vient de rencontrer. Jules estime qu’il n’a pas besoin d’être consolé mais accepte l’invitation. Alors qu’il s’assoit pour faire plus ample connaissance avec celle qui lui plaît, Marion arrive. Elle est venue lui ramener ses écouteurs, vu qu’elle était dans le coin. (Marion, non). Le même Jules, qui l’épisode précédent la jouait cool limite sarcastique « oui t’as raison. On ne devrait pas se remettre ensemble », nous fait une petite scène cette fois-ci parce qu’il ne voit pas ce qu’elle veut de lui. Marion sait qu’elle ne s’est pas toujours bien comportée avec lui, qu’elle regrette et voudrait qu’ils restent amis. (Pourquoi Marion ? Pourquoi ?) Sur ce point, Jules est d’accord avec moi, à croire qu’elle veut qu’il soit « témoin à son mariage de merde ? » Non, il ne veut pas qu’ils restent amis. Il a besoin de temps pour digérer la rupture. Il retourne s’asseoir auprès de Phil qui lâche un « quelle salope » quand Jules lui dit que Marion voulait lui proposer son amitié. (Si ça avait été Zoé, on aurait trouvé ça gentil de sa part, si c’est Marion, forcément c’est une méchante qui veut remuer le couteau dans la plaie). Il rattrape Marion pour lui dire de lâcher Jules parce qu’elle lui a fait suffisamment de mal comme ça. Marion lui réplique que ça ne le regarde pas et Phil lui réplique que si parce que Jules est son ami, donc Marion ferait mieux de lâcher l’affaire et aller épouser son p’tit bourg’. Jules intervient pour dire à Phil de parler correctement à Marion et le pousse légèrement. Et tant pis si elle essaye de l’embrouiller, comme Phil lui fait remarquer. Phil s’éloigne. Jules échange un dernier long regard avec Marion avant de le suivre. (Les écouteurs?)

Un peu plus tard. Phil essaye de distraire les deux demoiselles et Jules, qui fait son anti-social, s’exprime juste pour donner son opinion sur son talent de dragueur qui est pire que ce qu’il croyait. Après avoir confirmé à la jeune fille qui était censée l’intéresser que Marion était (bien au passé) sa copine, il s’éloigne pour marcher un peu sur la plage. Phil le suit et limite lève les yeux au ciel quand Jules dit que ‘toutes les filles lui semblent fadasses à côté de Marion’. Phil essaye de lui faire comprendre qu’il faut passer à autre chose et oublier Marion. Lui aussi a eu du mal à oublier Zoé, mais il y est arrivé. (Ah bon?) Les deux jeunes filles préfèrent s’en aller et les laisser seuls entre mecs. Ils ne les retiennent pas et Phil n’a pas dit son dernier mot. En attendant, il conseille à Jules d’aller à la villa de son grand-père pour récupérer ses écouteurs “parce que c’est important les écouteurs” (encore plus quand on a un mp3 ou un iPod), surtout que Phil sait à quel point Jules tenait à ses « écouteurs ». Sourire plein de sous-entendu et Jules trouve que c’est un ami trop génial. (Euuuh…)

A la villa. Marion déjeune avec César et Johanna qui discute des robes des demoiselles d’honneur pour le mariage. Elle s’énerve face à l’indifférence de Marion et de César et annoncé qu’elle a arrêté de boire mais personne ne s’en est rendu compte. L’expression étonné de César et Marion devient de l’amusement quand elle déclare qu’elle a commencé le matin même. Elle veut avoir les idées claires pour bien organiser le mariage et ne boira plus une goutte d’alcool jusque-là. Elle prend mal les félicitations de César, lui arrache son téléphone des mains en l’accusant d’envoyer des SMS à sa maîtresse. Bref, elle n’en peut plus, il lui a gâché sa vie, César lui demande en retour si elle croit qu’elle est une bonne épouse. Marion leur crie d’arrêter. Elle en a marre de cette famille de tarés, « à quoi ça sert d’avoir autant d’argent si c’est pour se faire chier de cette façon ? » Jules interrompt ce charmant moment. Marion va chercher les écouteurs dans son sac à main posé un peu plus loin et Jules l’entraîne dans le jardin. Elle ne veut plus se marier. Elle n’est plus sûre de rien. Jules veut l’embrasser mais elle l’en empêche parce qu’elle est « déjà suffisamment dans la merde »… Quelques pas, puis elle revient précipitamment pour l’embrasser avant de repartir sous le regard attendri de Jules. (Le moment le plus soap-opéra de toute la série pour l’instant.)

Batéo. Jules rejoint Laura qui est émue d’y remettre les pieds pour la première fois. Un ancien employé de son père vient lui ouvrir le hangar. Tout est exactement comme dans ses souvenirs. Elle est contente que Semelin, l’ancien employé, soit là, elle compte se reposer sur lui. (et c’est là que tu te dis qu’il est forcément à la botte de Charles, mais une part de toi garde espoir que non). Sémelin nous chante les louanges de grand-père Park qui était « un grand homme et est parti trop tôt comme tous les grands hommes ». Jules filme le hangar avec les photos et les « diplômes » aux murs. Il trouve ça «fou» d’être là. Il en découvre un peu plus sur son grand-père maternelle avec ce hangar… « On parle toujours de Charles, mais mon grand-père maternel était tellement cool »…

Ma réaction…

Et vous avez eu la même réaction, si vous avez pensé à ce que j’ai pensé après tout ce que j’ai pu dire au sujet du père de Laura.

Laura lui fait un joli discours sur le fait de ne jamais perdre espoir. Son rêve de reprendre Batéo, comme elle l’avait souhaité à la mort de son père, est devenu réalité. (le réveil sera rude)

Chez Laura. Pendant qu’elle prépare à dîner, elle reçoit un SMS d’Adil : « viens ». Après une courte hésitation, elle demande à Jules s’il peut rester seul ce soir. Il est d’accord puisqu’il a un DM de maths à finir (donc je suppose qu’il est soit en ES ou en S ?) et accepte la suggestion de Laura d’inviter Phil à passer la soirée. Pendant que Laura se prépare, Jules envoie un SMS à Marion pour savoir s’il a quelque chose de prévu pour la soirée. Elle répond qu’elle est chez son fiancé. (cet épisode me fait de plus en plus rire… sauf quand Jules met à la poubelle les 2 escalopes que Laura avait fait cuire pour leur dîner. Le gaspillage de nourriture et d’eau dans les séries me fait bondir). Jules ment à Laura en lui disant que Phil viendra. Et c’est le cœur léger que Laura quitte l’appartement et trouve un chemin de pétales et de bougies allant de son palier au salon d’Adil (il avait la confiance qu’elle serait libre ce soir ET de laisser la porte de chez lui, non seulement déverrouillée mais bien ouverte). Toute excitée, elle s’assoit à la table, aussi recouverte de pétales. Après avoir appelé Adil, heureusement qu’elle bouge des pétales et retrouve sur la table une feuille disant « ça, c’est pour dans dix ans, rejoins-moi à notre plage ». Laura part en courant (j’espère que c’est une plage à côté de chez eux et pas une où il faut prendre le bus). Ah, au passage, il y avait des plans alternés avec Jules en mode “je suis triste, je suis seul”.

A la villa. Charles, avec un cigare que je suis sûre il n’allumera pas comme d’habitude, annonce son plan à l’avocat. Son plan marche bien apparemment parce que Laura est heureuse, donc elle a baissé sa garde et est tombée dans le piège. Tant mieux, car Laura représente le plus grand danger pour le groupe. Par le jeu de l’héritage avec Stéfan, elle pourrait rentrer au conseil d’administration et si ça se produit, ils sont morts. Charles a son petit sourire machiavélique. (Et non, il n’a pas allumé le cigare)

Commentaires

Les séries nous vendent les scènes sur la plage et autres mises en scène supposément romantiques avec des pétales de rose partout mais… toute personne qui essaye de mettre en pratique dans la réalité s’aperçoit des moyens logistiques que les séries ne nous montrent pas. Tout ça pour dire que la scène d’ouverture m’a fait plus rire par le contexte que par les dialogues qui, au passage, étaient effectivement drôles. Mais bon, le sable, c’est irritant, même avec une couverture. Les pétales que tu sèmes dans tout l’appartement, il faut se préparer psychologiquement à les ramasser après et ça prend plus de temps que de les disposer.

Jules et Marion sont d’un tel degré de soapitude… Je pourrais m’en délecter si je n’étais pas persuadée qu’ils n’ont rien à faire ensemble. Non pas parce que la série s’est attachée à montrer à quel point Marion est une garce manipulatrice (et encore, elle manipule tellement mal que je ne sais pas si on peut utiliser l’adjectif) et que ce n’est pas une fille bien, mais parce que je ne vois pas ce que Marion trouve à Jules. A la rigueur, si c’était effectivement pour l’héritage, vu que César ne veut pas l’adopter, mais après elle sort des beaux discours sur le fait que l’argent n’achète pas le bonheur, donc elle serait sincère avec Jules ? … De toute façon, à cause de la façon odieuse dont il s’est comporté, le scénario lui avait déjà donné une bonne raison de ne pas se remettre avec Jules ou en tout cas de le faire marcher un peu plus longtemps sans faire rentrer ce cher Baptiste sans lequel nous avons pu tenir pendant 30 épisodes. Je m’emballe peut-être. Le SMS « je suis chez mon fiancé » peut signifier qu’elle est chez Baptiste mais pas qu’il soit rentré à la Réunion… Si c’est bien de la Réunion qu’il est et pas de l’île Maurice. Son personnage est aussi très vague. On sait juste que Charles pense que c’est un con et je serais tentée de faire confiance à son opinion.

Il aura fallu 31 épisodes pour que Jules mentionne son grand-père maternel. Pas une question, pas une remarque. Ils sont même allés au cimetière se recueillir sur la plaque de Stéfan mais pas sur la tombe du père de Laura. Jules n’avait pas manifesté le moindre intérêt pour son grand-père jusqu’ici et parce que Semelin répète à quel point grand-père Park était un homme admirable, nous téléspectateurs, nous devons le croire sur parole. Tout comme on doit croire Jules qui en 5 secondes s’est découvert un intérêt pour son grand-père maternel… Est-ce un autre exemple de scènes coupées au montage qui auraient pu faire le lien ? Ca m’a d’autant plus marquée parce que Charles nous a confirmé quelques épisodes plus tôt que le père de Laura et lui étaient « amis » avant de le détruire. Donc nous avons Charles le diable d’un côté et grand-père Park le saint de l’autre ? J’espère que ça ne sera pas aussi simple que ça.

Enfin, le Laudil. Je suis axée sur Batéo et le plan de Charles, donc le Laudil ne m’intéresse que si Adil est de mèche avec Charles parce qu’il le fait chanter ou lui a rendu service genre en payant les frais hospitaliers de Victoire, par exemple. Quand Adil dit « ça c’est pour dans dix ans », ça voudrait dire qu’il se projette… donc zéro sentiment pour Victoire ? C’est vraiment de la culpabilité qu’il ressentait par rapport à elle ? OU il y a bien quelque chose pas nette qui le force à rester avec elle… Pourtant, dans les flashbacks “heureux” qu’on nous montre, il a l’air bien avec elle alors je suis réellement perdue… Dans un cas ou dans l’autre, ça remet en cause la sincérité d’Adil.

Il y a un truc que je n’ai pas compris. En quoi Laura est concernée par l’héritage de Stéfan ? Ils n’étaient pas mariés et Jules a moins de 24 mois grand maximum avant sa majorité, donc comment et pourquoi rentrerait-elle au CA de CSK Limited…? Je ne sais pas.

Bon, je rame du côté des histoires d’amour, mais je suis encore accrochée au mystère du passé, donc je suis encore motivée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s