CUT – Debrief des épisodes 11 à 20

on

 

Pour le debrief des épisodes 1 à 10, cliquez ici. J’ai eu une semaine chargée donc j’ai pris un peu de retard et j’ai perdu aussi un peu de mon enthousiasme donc c’est difficile de bloquer les 2 heures que chaque recap’ me prend. Conclusion, je vais les raccourcir et rester au maximum dans le descriptif des situations et pas des dialogues. Je suis un peu le transmédia en temps réel donc il m’arrive d’avoir des spoilers, mais je fais vraiment mes résumés épisode par épisode sans regarder celui d’après, donc mes réactions ne sont pas influencées par ce qui vient après l’épisode sur lequel j’écris.

L’intrigue

Après un démarrage intense, Cut a un peu perdu le rythme pour les mêmes faiblesses que j’avais évoquées dans le debrief précédent, sauf qu’elles sont beaucoup plus ressorties ici. L’intrigue principale a du mal à apparaître derrière les intrigues secondaires qui n’avancent pas ensemble et détournent l’attention, ce qui renforce l’impression que les personnages ne « vivent » pas dans leur univers, mais vivent des situations parce que le scénario voulait montrer telle scène, peu importe la façon qui nous y amène. C’est ainsi qu’on se retrouve avec un Charles machiavélique mais qui est incapable d’avoir un coffre-fort qui se ferme bien. D’ailleurs, refusant de croire que Jules a vraiment trouvé la porte du coffre-fort ouverte, j’ai décidé qu’il avait composé le code pour récupérer les documents. Aussi simple que ça. Ou alors nous avons Nine, super hackeuse de son état (d’ailleurs il serait temps de nous expliquer d’où elle tient ce talent), qui n’arrive pas à retracer l’adresse IP de César qui voulait piéger Laura. César, le Monsieur Stupide et Incompétent de la série qui réussit à pirater comme un grand l’ordinateur de Laura, Nine est incapable de remonter jusqu’à lui alors qu’elle peut pirater l’intranet de l’office du tourisme en même pas 1 minute montre en main. C’est parce qu’elle déclenche « par hasard » la webcam qu’elle tombe sur une vidéo de César et le mystère est résolu. Je me retiens de dire un « non mais allô quoi », je me contenterai d’un slow clap. Personnellement, je ne regarde pas une série où les personnages mènent soi-disant des enquêtes pour n’aboutir que sur du hasard et des coïncidences bien trouvés. C’est pour ça que je peux regarder mes telenovelas et mes soap opéras d’un côté, mais que je suis NCIS Castle Elementary, Sherlock, Law and Order et je ne sais encore combien de séries policières. Alors je sais que le but du Cut n’est pas d’être une série strictement policière puisque les personnages ne sont pas policiers (oui, je sais que c’est évident comme remarque mais elle est à faire quand même), mais le niveau de la partie mystère/intrigue est vraiment en-dessous de mes attentes après les 10 premiers épisodes.

La dose de mystère dans la première partie (Batéo, le marteau, l’homme qui a reconnu Laura et que Charles a fait assassiner, le père de Laura, Maddy, Matthis) a été diluée pour retomber dans le typiquement soap opera où les gens se focalisent sur leur vie amoureuse. Alors d’accord, le Laudil torturé. ma Joséphine dans le coma, ça m’intéresse, Jules et Marion, ça ne m’intéresse pas du tout mais je fais avec parce que j’espérais que la partie mystère fasse l’équilibre plutôt que de passer en arrière-plan voire d’être carrément oubliée.

Si nous faisons le point question intrigue mystère :
1) Laura a récupéré le marteau. Elle sait qu’il était en possession de Charles. Elle a décidé de le détruire, mais on ne sait pas comment ni quand.
2) Charles veut se débarrasser d’elle. Apparemment, il se servirait de César en le faisant chanter par l’intermédiaire d’une maîtresse.
3) La mère de César a fait une tentative de suicide, mais je n’ai pas compris si elle est morte dans l’accident de voiture évoqué ou si elle est morte d’une autre façon.
4) Nine est la complice de Laura.

Ce dont on n’a toujours pas reparlé :

1) le mafieux mort dans l’épisode 7 (ou quelque chose comme ça)
2) la personne disparue il y a 17 ans; disparition dont Laura est responsable apparemment.
3) le père de Laura et je ne sais pas pourquoi je fais une fixation sur lui, mais j’ai vraiment l’impression que lui ou sa mort sont le point de départ. Qui fleurit sa tombe chaque semaine ? C’était Nine, peut-être ?
4) Maddy dont les terres ont été rachetées par la société de Charles. J’avais compris qu’elle n’était pas tirée d’affaire à ce sujet
5) MATTHIS. J’espère vraiment qu’on le reverra au moins quand Joséphine sera sortie du coma parce que sinon, son personnage décrochera le titre du personnage le plus mal utilisé de cette série.
6) Stéfan. Son prénom est souvent prononcé mais c’est toujours pour répéter les mêmes choses. A par le fait qu’il a disparu en mer, en laissant Laura enceinte et qu’il avait quitté le domicile familial après avoir écrit une lettre à Charles, on sait juste que c’était un passionné de surf. Comment a-t-il disparu ? (je veux dire, son bateau a fait naufrage, il a surfé trop loin des côtes?) Quand a-t-on arrêté les recherches? Où sont ses anciens amis sur l’île ?

Les personnages

Je vais commencer par Nine parce que je croise les doigts pour qu’on en apprenne plus sur son passé et qu’elle ne soit pas là juste comme faire-valoir de Laura. L’actrice qui la joue s’en sort vraiment bien et je trouve que le courant passe avec Julie Boulanger. On dirait vraiment deux amies. J’ai tendance à penser que ce n’est pas le commun des mortels qui est capable de pirater des sites, donc c’est dommage qu’on ne se serve pas de ces petits détails pour construire son personnage et pas juste le livrer comme ça, en mettant l’accent sur son côté fêtarde ou qu’elle aime le sexe.

Après la crise de nerfs/larmes que Johanna nous avait faite au tout début, j’étais vraiment curieuse de savoir sur quoi reposait vraiment sa relation avec César. J’y vois toujours un mariage d’intérêt, mais la timeline est encore assez floue parce qu’on a zéro indication sur leur âge. Je la vois bien mourir… bien qu’elle ait dit qu’on ne se débarrassera pas facilement d’elle. J’ai du mal à croire que cette série se terminera sans la mort d’au moins un des personnages principaux.

Je pense avoir compris ce qui me déplaît chez Jules depuis quelques épisodes. Il m’apparaît comme un enfant capricieux. On peut tout lui laisser passer sous prétexte qu’il vit une période « difficile », mais il ne faut pas exagérer non plus. Sinon, du point de vue du développement de personnage. C’est le moins développé de la série justement. Je me suis rendue compte que les seules scènes où il était apparu de façon autonome et donnant l’impression qu’on était dans sa vie à lui, ce sont ses scènes avec Phil et il y a dû en avoir quatre maximum. Jules n’existe que par et pour sa mère, son grand-père et Marion. Je pense que, pour le coup, le transmédia étouffe son personnage parce que sa vie (sorties entre amis, sentiments de solitude) se passe sur les réseaux sociaux et pas dans les images diffusées. Si je n’ai pas Twitter ni FB, je ne peux pas savoir que Jules va au lycée et a des camarades de classe. Au fait, il est en quelle filière ? Il est en terminale ou en première ? Il circule comme il veut, apparaît dans des scènes sans la contrainte de respecter des horaires de lycée… Ses conversations à l’écran se limitent à son père, se plaindre de sa mère et chanter les louanges ou casser Marion. A part ça, il fait quoi de sa vie? Je n’en ai absolument aucune idée. Je pensais que Phil et Zoé seraient plus présents pour enrichir l’intrigue de Jules en tant que personnage autonome, mais en fait non. Au passage, merci le transmédia. J’étais persuadée que Zoé avait maximum 20 ans. Non, elle a 23 ans. Autrement dit, elle est plus âgée que Jules, Phil et Marion. Cette série fait une obsession sur les relations filles plus âgées avec des lycéens. Mais Phil n’a pas besoin de recevoir des leçons de séduction de la part de Jules que je vois mal réussir à garder Marion. Pour en revenir à Jules, il passe son temps à dire “c’est trop bien chez Charles, c’est trop bien d’être en famille”, mais je n’ai toujours pas vu à quoi ça correspond : prendre un repas en famille ? Entendre des anecdotes sur le passé de la famille ? Et je reste toujours déçue qu’il ne montre aucun intérêt pour la famille de Laura. Le fait est que la série pourrait exister sans Jules à l’écran parce qu’il n’est pas relié à la partie mystère. C’est d’autant plus paradoxal parce qu’il est l’élément déclencheur et celui que tout le monde se dispute. Sans lui, Charles n’aurait pas cherché à retrouver Laura ni l’obliger à retourner à la Réunion. Le seul moment où il a été rattaché à l’intrigue mystère, c’est par rapport au marteau, autrement, là ou pas, il ne fait aucune différence. Il sert plutôt à détourner l’attention avec ses affaires de coeur.

Ce qui m’amène au personnage de Marion que je vois comme le personnage punching-ball et le faire-valoir de tous les autres personnages. Un personnage veut en casser un autre ? On appelle Marion. Un personnage doit faire preuve d’incompétence ? Marion. Un personnage doit être tourné en ridicule ? Marion. Elle est présentée comme la garce de service allumeuse mais je retiens surtout qu’on la fait passer pour l’idiote dont tout le monde se sert dès que c’est nécessaire. Je ne vais pas jouer la féministe et crier au girl power. Que Marion soit traitée et filmée comme un objet de désir, pourquoi pas ? Je me demande s’il y a eu un seul épisode où elle n’apparaît pas au moins une fois en bikini… Mais je trouve vraiment dommage pour son personnage qu’elle n’échoue pas avec plus de subtilité. Genre Nine lui pirate son portable et efface la vidéo qu’elle utilisait pour faire chanter César et personne ne se dit que, comme Laura, elle aurait pu faire une voire même plusieurs copies ? Si Jules voit effectivement un aspect de sa personnalité que les autres personnages et nous, téléspectateurs, ne connaissons pas, il n’est pas interdit de nous le montrer de temps en temps. Je me demande vraiment à quoi ressemble une conversation Marles qui ne tourne pas autour du sexe ou de Baptiste le fiancé… D’ailleurs, le fameux fiancé. Vingt épisodes et on ne sait pas d’où vient ce mariage, ni d’où vient ce fiancé. Nous ne sommes plus dans les années 60 où le mariage était l’objectif à atteindre pour les jeunes filles, donc si ce n’est pas par amour, et clairement ce n’est pas le cas ici, il faudrait expliquer pourquoi et comment quelqu’un d’à peine 22 ans en arrive à vouloir se marier avec un homme avec qui elle mène une relation longue distance.

César est dans la même situation. On l’utilise pour la dose de ridicule… Et son narcissisme dans les moments où on s’y attend le moins peut être drôle effectivement, mais j’adhère un peu moins au fait qu’on aille aussi loin dans le manque d’importance accordée à sa souffrance. Et pourquoi n’a-t-il aucune scène avec Jules ?

Charles. Toujours parfait. Ma crainte est qu’à trop vouloir le rendre responsable de tout ce qui se passe, il se retrouve à monter des plans machiavéliques inutiles pour faire passer le temps et remplir les épisodes. Après avoir entendu qu’on le soupçonne d’avoir suicidé la mère de César, dont on ne sait pas si elle est la 1ère ou 2ème épouse, je me dis que l’accident de Joséphine n’était pas une coïncidence… Charles y est mêlé d’une façon ou d’une autre pour qu’Adil se retrouve lié au mystère. Oui, je vais chercher loin.

Le transmédia

Comme je ne regarde pas au rythme de diffusion à la TV, j’évite de trop me spoiler pour ne pas altérer mes impressions ni anticiper. Ceci étant dit, si Laura visitait la page FB ou twitter de Jules, elle serait au courant de beaucoup de choses. Voilà, c’est un des effets transmédia qui n’a pas été pris en compte pendant le tournage. Vu que la série évolue en temps réel par rapport aux publications de Jules. Quand ce sont juste ses réactions à lui, ce n’est pas grave, mais, comme pour la fois où il s’est fait arrêter après sa bagarre avec Phil, Marion l’apprend par les réseaux sociaux dans la série, donc c’est bien que c’est en temps réel des événements et que Jules déballe sa vie sur internet, sans que Laura vérifie de temps en temps ce qu’il y fait. Elle pourrait se rendre compte de tout ce que Jules fait avec Marion, et surtout Marion-j’ai-un-fiancé-à-l-île-Maurice, elle laisse traîner ce type de preuves de son infidélité sur le net avec des photos intimes ? Enfin bon, soyons contents que ça n’ait pas de conséquence sur ce qui se passe dans les événements à l’intérieur de la série parce que les personnages ne consultent pas internet.

Je regrette les vidéos confession de Laura qu’elle envoyait à Audrey. Ca permettait de faire le point sur ses sentiments et ce qu’elle ressentait.

L’introduction de l’histoire Adil/Joséphine par le court-métrage était bien ! Mais encore une fois, c’est au téléspectateur de faire la démarche, j’espère que la plupart des images seront utilisées pour que le téléspectateur flemmard ou tout simplement pas intéressé par les réseaux sociaux puisse en profiter aussi.

La série est en train de se construire son public de fidèles. J’en suis contente. En ce qui me concerne, comme je l’ai dit, mon enthousiasme est un peu retombé. Mon impression actuelle est que 70 épisodes, c’était beaucoup trop. Si l’intrigue avait été construite pour 50 voire ne serait-ce que 60, le rythme serait plus constant et il y aurait moins cette impression de dispersion : tel événement se produit (exemple la mort de quelqu’un ou César qui s’est fait piéger) puis on en reparle, quand on en reparle, que trois ou 5 épisodes après sans jamais avoir évoqué cet événement à nouveau. J’aime toujours les comédiens, la réalisation, les décors. J’ai encore des réserves sur les dialogues et surtout sur le développement de l’intrigue… Mais je garde espoir quand même.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s