Cut – Episodes 6 et 7

on

Photo : © Philippe LEROUX / Bureau 233

Episode 6 – Nine

Laura est au cimetière et se recueille auprès de la plaque au nom de Stéfan. Jules arrive et est étonné qu’il n’y ait pas de tombe. Laura lui apprend que le corps de Stéfan n’a jamais été retrouvé, mais elle interdit à Jules de penser qu’il est peut-être en vie parce qu’elle est sûre que Stéfan ne les aurait jamais abandonnés autrement. Elle raconte leur première rencontre. Stéfan lui avait grillé la priorité sur une vague pendant qu’ils faisaient du surf et Laura s’était énervée contre lui parce qu’elle a cassé sa planche. Il lui a proposé de lui donner sa planche dernier cri toute neuve et c’est comme ça que leur histoire a commencé. D’ailleurs, Stéfan gardait un bout de l’aileron de sa planche cassée dans la boîte que Charles a donnée Jules. Jules dit qu’il n’a rien trouvé. Tout ce qu’il y avait c’étaient des photos de classe, des photos de Stéfan et sa mère. Laura demande s’il y avait aussi les lettres qu’elle a écrites à Stéfan mais Jules répond que non… Puis il s’énerve quand il voit que Laura pense que Charles a fait le ménage dans la boîte avant de la lui donner. Il affirme que Charles s’en veut pour la façon dont il a traité Laura et Jules veut qu’elle fasse des efforts et qu’il ne gâche pas sa chance d’avoir une famille. (et sinon, on aurait pu faire une petite visite sur la tombe du père de Laura ? Oui ? Non ? Okay on passe)

Retour à l’agence Cut. (le même jour?) Laura rejoint Adil au bord de la piscine et le remercie de l’avoir aidé pour Jules. Il lui dit de s’accrocher parce que ce n’est pas la dernière fois qu’il fera des conneries, lui-même en a fait beaucoup à son âge. Laura offre donc un cadeau à Adil en guise de remerciement. C’est un morceau de lave de volcan, mais Adil n’est pas impressionné, vu qu’il a passé son enfance au pied du Piton de la fournaise (donc c’est un « vrai » Réunionnais dans la série… Je ne sais pas pourquoi j’étais persuadée que son personnage avait passé la majorité de sa vie en métropole). Il perd le sourire et redevient méfiant. Quelques images flash de ce qui semble être un accident de voiture. Laura lui dit que c’est un porte-bonheur, il est étonné qu’elle croit à ces superstitions. Laura met fin à ce grand moment de solitude en disant qu’elle doit y aller.

Laura est à son bureau, en train d’arranger sa frange. Adil passe au loin et va directement dans son bureau sans lui accorder un regard. Laura fait une vidéo pour Audrey pour lui dire comment son cadeau à Adil a été un fiasco (fiasco Batéo, fiasco cadeau… oui, je suis fière de ma rime). Elle lui montre une photo d’Adil sur l’écran de son ordinateur en lui expliquant (encore une fois) qu’elle n’arrive pas du tout à le cerner. Elle finit sa vidéo. Jules arrive pour lui annoncer qu’ils ne pourront pas déjeuner ensemble parce qu’il a prévu de voir « un pote » qu’il connaît depuis « hier ». Laura demande si ce n’est pas tout simplement Charles. Jules insiste que non. Laura lui dit de ne pas mentir et qu’il peut aller voir Charles. Un petit bisou de réconfort et Jules est parti.

Chez Charles. Il est avec son avocat qui ne comprend pas pourquoi Charles veut faire une procédure pour retirer à Laura ses droits d’autorité parentale. Ce serait plus simple de faire arrêter Laura pour meurtre SI effectivement ses empreintes sont bien sur le marteau de la victime dont on ne connaît toujours pas l’identité. Charles ne veut pas que Laura aille en prison, il « a d’autres projets pour elle ». L’avocat dit que l’attaquer pour son autorité parentale sera difficile, vu qu’elle s’occupe bien de Jules et n’a pas de casier judiciaire. Charles ne veut rien entendre, l’avocat n’a qu’à inventer des preuves s’il le faut. « Laura a tué un homme de sang-froid, lui a fracassé le crâne. Elle est dangereuse et je veux l’éloigner définitivement de ma famille », dit Charles. L’avocat suggère de creuser du côté de Jules pour découvrir une faille. Charles est d’accord, il veut voir ce que Jules a dans le ventre.

Au bord de la piscine. Marion redescend discrètement la fermeture éclair de sa robe pour demander à Jules de la lui remonter. (c’est la première fois que je ne vois pas d’alchimie entre eux pour ce type de contact) Jules lui propose de faire quelque chose ensemble cette après-midi, après son déjeuner avec papy Charles. Marion refuse parce qu’elle n’est pas « une petite lycéenne en vacances » (pause. Je ris. Vu comment ils travaillent à Cut avec des horaires flexibles comme je ne pensais pas que c’était possible, cette réplique est juste…) Il demande si elle est libre après le boulot. Mais elle refuse une nouvelle fois car elle va faire du bateau avec des amis qu’elle a connus au lycée Evariste de Parny, « ze place to be ». Elle lui proposerait de les accompagner mais il a peur qu’il s’ennuie, vu que ce sont tous des gens brillants qui ont fait de grandes études genre droit, commerce. Jules demande si elle est la seule à ne pas avoir fait d’études. (CASSéééééy). Marion lui rétorque qu’il est comme sa mère, qu’il n’a pas d’humour. (euh, si si, il en a. C’était hilarant. Sorry Marion) Jules prend la mouche. De quel droit elle se permet de critiquer Laura qui s’est faite toute seule, sans piston ? (* tousse * et comment Laura a eu son poste de directrice commerciale chez Cut ? * TOUSSE *). Marion lui dit qu’elle ne se permettrait pas de juger Laura, vu la mère qu’elle a, une mère qui titube et parfois oublie son prénom. Marion trouve que Laura est la mère parfaite, avec un fils parfait. Charles arrive au moment où Jules fait un baise-main à Marion (parce qu’il devait penser que c’est cool). Marion s’en va et Jules lui souhaite une bonne après-midi avec ses amis d’Evariste de Parny. Les oreilles de Charles se dressent. Comment Jules connaît-il donc ce lycée qui est le meilleur de la Réunion alors que Laura l’a inscrit à Roland Garros ? Bien, il va montrer quelque chose à Jules avant le déjeuner.

Petite ballade dans une rue du centre-ville. Charles explique que c’est une tradition chez les de Kervelec d’aller au lycée Evariste de Parny. Stéfan y était et c’était un élève brillant. Ca s’est gâté quand il a rencontré Laura à l’âge de 16 ans. Il a failli redoubler sa première et c’est là qu’il s’est ressaisi. Puis Laura est tombée enceinte et il a décidé d’assumer… Vu le potentiel qu’il avait, quand on pense à tout ce qu’il aurait pu accomplir ? Ils arrivent devant le lycée. Charles veut lui présenter le proviseur et peut s’arranger pour trouver une place à Jules qui proteste (faiblement) que Laura l’a déjà inscrite ailleurs. Que neni ! Charles sait bien que c’est une question d’argent, il est sûr que Laura ne refusera pas qu’il lui paye la scolarité dans le meilleur lycée de l’île. Une mère veut toujours ce qu’il y a de mieux pour son fils. (So manipulateur, j’adore)

Laura rentre chez elle et trouve papy Charles installé dans le fauteuil confortablement. Jules lui amène ses bulletins et dit qu’il veut aller au lycée Evariste. En plus, argument imparable, son père y était. Laura dit que Stéfan n’était pas heureux, qu’il avait provoqué une bagarre pour se faire virer du lycée. Charles dit qu’il s’était fait agresser (ze nuance). Laura réplique que c’est la version que Charles a forcé le proviseur à accepter et Charles essaye de minimiser la chose en disant que Stéfan avait fait cela pour la rejoindre dans son lycée. Laura remarque que c’est la première fois qu’il admet que son histoire avec Stéfan était sérieuse. Bref, Jules est saoulé qu’on ne lui demande pas son avis, mais de toute façon, il savait que sa mère réagirait comme ça. Il va se jeter dans la douche parce qu’il n’y a pas de mer à disposition… Non, je plaisante. Il va juste dans sa chambre. Papy Charles fait mine de s’excuser d’avoir créer le conflit entre la mère et le fils, mais Laura sait que c’est exactement ce qu’il cherchait. Charles sourit et s’en va. (où est la musique de méchant derrière ? Il lui faut sa musique de méchant pour à chaque fois qu’il finit une scène)

Laura fait son footing sur la plage. Une marchande ambulante de colliers l’aborde. C’est Nine (juste, parce que perso, à chaque fois que je lis, j’ai le réflexe de lire naïne, cest bien le Nine de Christine), sa meilleure amie, adolescente. Elles se prennent dans les bras l’une de l’autre (ewww Laura est en sueur. Ils aiment trop faire ça dans les séries.) Elles font même leur signe de reconnaissance. Nine est étonnée qu’elle soit revenue s’installer Réunion, vu que Laura avait dit qu’elle n’y remettrait plus jamais les pieds tant que Charles serait en vie. Laura dit qu’elle est partie à cause de lui et elle revient à cause de lui. Nine lui demande très sérieusement si elle est venue pour le tuer. (Okay, je l’adore). Laura rit mais répond que non. Nine est surprise d’apprendre que Laura à garder Jules. De son côté, elle fait moins de conneries qu’avant, mais elle est toujours en galère. Sans petit ami fixe, sans boulot fixe, sans appartement fixe. Direct, elle demande à Laura de l’inviter à dîner et de la laisser squatter chez elle parce qu’elle a une galère d’appart’… (Okay, elle va être l’amie super boulet sans gêne qui va créer des problèmes… Je re-adore).

C’est l’heure du dîner. Nine va chercher Jules dans sa chambre et lui parle en créole pour lui demander comment ça va et s’il le comprend (quelqu’un que je n’ai jamais vu de ma vie vient me chercher dans ma chambre et je la suis, normal.). C’est quand ils s’asseyent à table que Laura fait les présentations. Puis ils commencent à manger et Laura prévient Jules de faire attention parce que c’est épicé. Il veut se la jouer rebelle genre « ah bah oui, je ne savais pas que j’étais Réunionnais donc forcément je ne peux pas manger épicé ». Il prend une bouchée, mâche… et tousse (c’est un gag recyclé, mais ça me fait toujours rire). Tout le monde rit, ça a le mérite de détendre l’atmosphère. Nous apprenons que Nine et Laura ont été placées dans le même foyer, chez une certaine Madie et la seule différence avec la prison était qu’elles pouvaient sortir en douce le soir. Laura essaye de minimiser, mais Nine dit que c’était Laura ze rebelle par excellence. Le portable de Jules sonne et il sort de table pour prendre l’appel. Nine remarque qu’il ressemble beaucoup à Stéfan et demande à Laura si elle est retombée amoureuse après lui et qu’elles vont lui trouver quelqu’un. Laura pense avoir rencontré quelqu’un (* tousse * ADIL * tousse *) mais il ne s’est rien passé et elle ne sait pas trop si c’est possible. Nine non plus n’a pas de chance en amour et elle se demande si elles ne portent pas une malédiction à cause de ce qui s’est passé il y a 17 ans (musique à suspens). Laura lui rappelle qu’elles avaient promis de ne plus jamais en parler. Nine insiste quand même pour savoir s’il ne lui arrive pas d’en faire des cauchemars. Laura a un flashback du marteau qu’elle a reçu et elle dit que si c’était à refaire, elle le referait (musique encore plus à suspens).

Commentaires

On reprend le fil de l’intrigue. Juste, tout le monde parle du fameux marteau où il y aurait les empreintes de Laura… Pourquoi personne ne fait analyser ce marteau et voir si effectivement c’est bien une preuve ? Comme on parle toujours d’un « homme » que Laura aurait tué, je crois qu’il faut comprendre que nous avons 2 mystères : le meurtre de cet homme et la disparition de Stéfan. OU est-ce qu’on parle de la même personne? Mais il doit bien y avoir lien, de toute façon.

Le fiasco Batéo a vraiment fait diversion dans l’intrigue. Après voir vu cet épisode, je comprends encore moins l’intérêt d’être passé par cette intrigue. J’aurais préféré plonger directement dans le passé de Laura, avec les gens qu’elle connaît, puis Batéo aurait pu venir après, vu qu’il faut rattacher le tout à l’intrigue avec son père. En parlant de père…  Je suis perplexe par rapport à Jules qui passe son temps à répéter que Charles l’aide à comprendre qui est son père, lui donne le sentiment d’avoir une famille et ce n’est que maintenant que Jules apprend que Stéfan a disparu et que le corps n’a jamais été retrouvé. Désolée, mais pour quelqu’un qui est en vacances et passe son temps à dire qu’il est là pour retrouver ses racines, il ne met pas beaucoup de cœur dans ses recherches. Le surf et Marion sont une alternative plus intéressante probablement. Je n’aime pas trop la fixation sur la famille de Stéfan, comme si la famille de Laura ne compte pas. Papy Charles est vivant, papy Charles peut lui parler de son père, mais Laura a eu un père et une mère mais Jules ne s’en préoccupe pas du tout. Certes…

C’est frustrant d’attendre Joséphine. Je m’interdis encore de shipper Laura et Adil parce que je reste loyale à Joséphine qui est une personne réelle et qui va jouer ici un personnage, je le sais bien. Mais même ! Si Adil est marié par un mariage d’amour et qu’il la trompe, je dis non. Aucune femme mérite d’être trompée et aucune femme ne mérite d’être un second choix… à moins bien sûr de choisir cette vie, mais Laura a l’air de vouloir quelque chose de concret et durable, donc bon. Adil peut être Mister Bad Boy mystérieux oh so BG avec tatouage dans le cou, ce sera un non pour moi.

Episode 7 – Le petit Robie

Laura a acheté des croissants à Jules pour le petit-déjeuner. Papy Charles leur fait une petite visite, il est venu donner l’ancien uniforme de Stéfan à Jules, même s’il ne va pas à Evariste. C’est avec un sourire triomphant que Laura lui dit que le lycée a arrêté le port de l’uniforme et qu’elle a inscrit Jules. Papy Charles perd le sourire alors que Jules prend sa mère dans ses bras. (dédicace à Charles

Nous sommes sur les hauteurs de l’île. Laura avance dans un jardin et on a l’impression qu’il y a eu une lutte. Les chaises renversées, une poule accrochée à un arbre (pas de vaudou, s’il vous plaît). Elle découvre Maddie désemparée. Apparemment, Maddie n’est pas étonnée du tout de voir Laura ici et Maddie est aveugle… Elle est en larmes parce qu’elle vient d’apprendre qu’elle va être expropriée, lui montre les papiers en question. Laura lui dit qu’elle a effectivement signé les papiers pour vendre ses terres, mais Maddie affirme qu’elle n’aurait jamais signer quoique ce soit sans la présence de son notaire. C’est le facteur Robbie qui lui a lu son courrier. C’est un des gamins qu’elle a accueilli à l’époque et elle lui fait confiance. Elle lui a déjà signé des recommandés, mais Robbie lui lit toujours les documents avant. Laura n’est pas convaincue. Maddie donne une ancienne photo à Laura où elles sont toutes les deux avec Nine. (1) d’où elle a sorti la photo. 2) le travail de photoshop… Trop bien fait!!!)

Chez Laura. Elle met Nine au courant de la situation de Maddie, mais Nine ne veut pas entendre parler d’elle. Si Laura la considère comme une mère, Maddie ne l’a pas été pour Nine. Elle en veut à Nine de l’avoir laissé croupir en prison pendant deux jours après le départ de Laura qui lui rappelle à propos que Maddie lui avait quand même évité la prison à vie. Nine réplique que Maddie l’a fait pour Laura, pas pour elle. Nine demande avec réticence ce qu’elle attend d’elle. C’est simple : pirater l’intranet de la mairie. (même pas 2 jours qu’elles sont ensemble et elles repartent dans l’illégalité).

Nine se met au boulot de suite. Pendant les quelques secondes que ça prend, Laura lui dit que Maddie l’aime vraiment comme une mère aime sa fille. Nine ne pense pas que Laura aurait eu le comportement envers Jules que Maddie a eu envers elle. Si c’était pour le bien de Jules, Laura l’aurait fait. ( * tousse * ou elle aurait cherché à corrompre le policier comme un Charles de Kervelec l’aurait fait* tousse *). Sur l’intranet, elles trouvent des échanges de mail pour un appel d’offre par rapport à la promotion de l’île. Laura demande à Nine de transférer les mails sur sa boîte perso, ça pourrait être l’aider à prendre la direction de son agence. (Oh my, ambitieuse dans la même trempe que Charles??). Mais revenons au principal : qui a acheté les terres de Maddie ? C’est Bati’ Réunion dirigé par… papy Charles de Kervelec. Pourquoi Charles veut-il les terres de Maddie ? Pour détruire tout ce qui tient à cœur à Laura sur cet île ? Peu importe ses raisons, Laura ne le laissera pas faire. En attendant, elle veut en savoir plus sur la campagne de comm’ de l’office du tourisme. Autant faire une pierre deux coups.

Agence Cut. Laura va voir Adil dans son bureau. Elle est très enthousiaste en lui proposant de participer à l’appel d’offres pour l’office du tourisme pour faire la promotion de l’île sans proposer les clichés traditionnels. Adil demande si César a donné son feu vert et est étonné quand Laura ment très mal en disant que oui. Adil sait que César n’accepte que les projets de son père. Laura reste évasive sur le sujet et veut savoir si Adil est partant pour le projet qui deviendra le projet de César, comme il le lui rappelle. Finalement, Adil accepte tant que César est d’accord.

Toujours chez Cut. Opération séduction de Laura pour convaincre César. Il la voit approcher son bureau alors il décroche son téléphone et fait semblant de passer un savon à un employé qui ne travaillerait pas assez vite à son goût. Avant de raccrocher, il promet de le virer si l’employé ne fait pas ce qui lui est demandé au plus vite. (Oh César, être aussi ridicule. * clap clap clap *) Laura lui soumet son idée… que César refuse jusqu’à ce qu’elle dise que l’idée vient d’Adil. Elle ajoute au passage que si César préfère rester dans le giron de son père, c’est tout aussi bien. Sous-entendre que César est à la botte de son père est la stratégie qui gagne toujours. Et César appelle Adil pour le féliciter d’avoir eu cette idée. Laura est gênée et veut s’en aller, mais fait tomber une pile de dossiers parmi lesquels se trouve un string que César remet vite dans sa poche. Il félicite Adil et leur dit d’inclure Marion dans le projet avant de les congédier.

Adil suit une Laura qui a du mal à cacher son hilarité. Quand ils se retrouvent dans le jardin, Adil explose parce qu’il se rend compte que Laura l’a manipulé et s’est servi de lui. Nuance, Laura fait la remarque qu’elle s’est servie de la confiance que César a en lui. Et puis ce n’était pas pour elle, c’était pour aider une amie. Adil se jette dans la piscine et se bat contre l’eau… Non, je plaisante. Adil crie qu’il en marre de se faire manipuler et qu’il en a marre de ce boulot, de l’agence. Il s’en va énervé et Laura reste interdite. (Perso, je comprends la réaction d’Adil).

Laura tend un embuscade à Robbie le facteur qui ne la reconnaît pas. Elle lui demande de signer une pétition pour que Maddie garde ses terres. Vu comment Maddie l’adore, il ne peut pas ne pas signer, ce qu’il fait et Laura lui fait lire le papier qui n’est pas une pétition mais une confession où il reconnaît avoir trompé Maddie pour qu’elle signe l’acte de vente. Pourquoi a-t-il fait ça ? On lui a proposé ce deal en échange de faire sauter quelques Pvs. (Pathétique) Laura lui assure que tout le monde sera au courant de ce qu’il a fait et elle s’en va. (limite si elle n’esquisse pas une petite danse de la victoire).

Chez Laura. Elle est mélancolique en regardant la photo que Maddie lui a donnée et la cache sous un magazine pour que Jules ne la voit pas. Il a acheté ses fournitures scolaires, mais il lui faut de nouvelles chaussures. Laura lui donne de l’argent… Mais ce n’est pas suffisant parce qu’il veut s’acheter un pantalon aussi. Mais ça ira, il sait que Laura ne roule pas sur l’or en ce moment. Quand même, elle insiste qu’elle peut subvenir à ses besoins et elle va chercher plus d’argent dans sa chambre et Jules récupère la photo qu’il cache dans son sac. Il prend les 40 euros et s’en va.

Laura rejoint Maddie sur un pont (pourquoi un pont? pourquoi ce pont? pourquoi pas chez Maddie?) et lui dit que tout est arrangé. L’acte de vente est annulé mais pas l’expropriation. Chaque chose en son temps, comme dit Laura. Maddie sent que quelque chose ne va pas parce que Laura n’a jamais su mentir (euh… Laura pense son temps à mentir sur ce qu’elle a fait il y a 17 ans, donc je pense que si, elle sait mentir). Laura avoue que c’est Charles qui veut récupérer les terres de Maddie. Cette dernière s’affole et veut tout quitter. Laura lui dit de se calmer, qu’elles vont se battre. Maddie répond qu’on ne peut pas gagner face à Charles. Laura ferait mieux de laisser Jules à Charles parce que c’est ce qu’il veut. Pars, Laura, pars.

Dans une rue (qui je pense est celle où on les a vus dans l’épisode précédent). Charles et Jules sont allés faire du shopping. Charles aurait voulu payer, mais Jules a préféré utiliser l’argent que sa mère lui a donné. Charles remarque avec un grand sourire que Jules est têtu comme sa mère. Jules réplique que sa mère s’est faite toute seule. Il est fier de sa mère. Papy Charles reconnaît ne pas savoir s’y prendre. S’il propose de l’argent, c’est parce qu’il veut les aider et rien de plus. Jules le croit, sinon pourquoi Charles les aurait fait venir à la Réunion ? (alors Jules, si tu prenais le temps de t’asseoir et de réfléchir deux minutes au fait que ta mère soit aussi méfiante envers ton papy Charles?). Jules se penche pour refaire son lacet et Charles voit la photo dans la poche de son sac et la prend. Jules lui demande s’il sait qui est la personne au milieu (c’est Maddie), mais Charles répond que non et veut savoir pourquoi Jules pose la question. « Pour rien ». Charles lui demande d’aller l’attendre dans la voiture parce qu’il a un coup de fil à passer.

Un homme répond juste « c’est bon ». Gros plan sur Charle qui sourit. Puis on voit l’homme qui a le fameux marteau à la main dans un sac de congélation. Il s’éloigne du cadavre du mafieux du 2ème épisode qui avait apporté le marteau à Charles. Apparemment, le mafieux (sans nom) a été tué aussi le crâne fracassé par des coups de marteau.

Commentaires

Le personnage de Laura garde une part de mystère mais gagne en relief avec ces deux épisodes. Okay, c’est une mère courage, qui se sacrifie pour son fils, mais elle peut aussi devenir hors-la-loi et tremper dans l’illégalité. Ce n’est pas donc une Mary Sue… Par contre, il est évident que l’équilibre pour que son personnage sympathique sera d’autant plus difficile à garder. Ex : la façon dont elle a soumis son idée à César…. Si on n’était pas passé par l’intrigue Batéo, elle n’aurait pas eu cette excuse pour justifier la manipulation/séduction qu’elle exerce sur Adil et c’est que j’aurais préféré personnellement parce que nous ne sommes même pas au 10ème épisode et elle accumule déjà des traits de caractère, des comportements similaires à Charles. Ce n’est pas parce qu’elle agit au nom du “bien”, et j’ai même envie de dire de son bien à elle, que cela rend tout justifiable et acceptable. D’où le fait que j’attende l’arrivée de Joséphine parce que si Joséphine a un personnage qu’on n’a pas de raison de détester, je quitterai le ship Laudil (oui, nom de couple, il en fallait bien un…). Pour l’instant, je suis à bord, mais je n’ai pas encore largué les amarres. J’attends Joséphine (je sonne comme un CD rayé).

Ah, les joies de tourner en extérieur. Tu as un soleil couchant dans une scène, puis dans la scène d’après, c’est un soleil de 14 heures… alors que nous sommes dans la même journée. Bref, rendons à César ce qui est à César : il n’a eu qu’une scène dans cet épisode mais c’était ze scène. Re – clap, clap, clap. Ma seule question est : était-ce son string à lui ou le string d’une conquête?

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s