CUT – Episode 3

on

 

Episode 3 – Manipulatrices

Papy Charles est assis au bureau de Laura qui arrive à l’agence et perd son grand sourire en le voyant là. Papy Charles fait une énième critique subtile sur l’estime qu’il porte à son fils César en disant que « cette agence est du grand n’importe quoi ». Après cette introduction, il explique le but de sa visite : il a repris Batéo. Laura pense qu’il veut qu’elle dirige la société qu’a fondée son père, mais elle se trompe. Charles pense à Marion qui est plus jeune et représente l’avenir. Non, Charles est juste venu voir si Laura prenait bien le fait qu’il ait racheté Batéo, si ce n’était pas trop dur à gérer émotionnellement. Laura assure que tout va bien car cela fait plus de 25 ans que son père est mort. Charles la trouve agressive (Laura est calme pendant toute la scène), comme si elle était prête à le fracasser à coups de marteau (ooooh la subtilité). En serait-elle capable ? « A cœur vaillant, rien n’est impossible », lui répond Laura. Elle se lève pour lui indiquer que la conversation est terminée et lui dit qu’elle sait qu’il essaye de lui voler Jules, mais elle ne se laissera pas faire. (Rawr!)

Réunion au sein de l’agence de Kervelec Communication. Laura suggère de changer le nom parce que ça donne l’impression que c’est l’agence de Charles, remarque que César réfute à chaque fois en réaffirmant que c’est lui le patron, pas son père. Adil soutient la proposition de Laura et César accepte le nouveau nom qu’elle a trouvé : « Cut » (j’aime quand les séries jouent la non-subtilité à fond comme ça). Marion suggère qu’ils reviennent à l’ordre du jour. César annonce donc que Marion sera le chef de projet pour la promotion de Batéo. Marion s’auto-encense en disant qu’elle est la mieux placée pour mener à bien le projet, vu que les clients de Batéo sont ses amis qu’elle fréquente au yacht club et elle espère que Laura n’est pas trop déçue de ne pas être chef de projet. Laura dit qu’elle était déjà au courant puisque Charles le lui a dit le matin même. Intervention de César : “quoi ? Mais c’est moi le DG ici”. Laura lui rappelle que Charles reste l’actionnaire principal… (on dirait que César boude) Laura suggère que l’agence change aussi sa façon de choisir les projets et propose un brainstorming collectif pour booster l’esprit de compétition. Exemple tout à fait pris au hasard, Adil pourrait bosser sur le projet Batéo pour booster Marion… Mais bon, comme de toute façon c’est Charles qui décide de tout, pourquoi changeraient-ils leur fonctionnement ? César, qui boude toujours, répète que c’est lui le patron. Conclusion : tout le monde a 24H pour plancher sur une présentation sur Batéo… Tout le monde, Adil compris. Il proteste en disant que ce n’est pas son job, lui il est réalisateur. Personne ne prend sa défense, donc il s’en va (bouder dans son coin). Marion lance un regard noir à Laura qui sourit genre « je t’ai eu, nanananère ».

Laura est chez elle et planche sur son projet de présentation. Jules arrive d’on ne sait où. Il trouve ça trop génial que Charles ait racheté Batéo, une société en faillite, juste pour eux. (c’est beau la naïveté des 17 ans). Laura ne proteste pas mais elle perd le sourire. Pour changer la discussion, elle lui demande de l’aider à trouver des idées pour sa présentation. Jules propose la création d’un site internet. Laura se demande pourquoi elle n’y a pas pensé avant (parce que cette série transmédia n’a pas pensé à faire passer le réalisme en faisant les personnages agir comme toute personne connectée du 21ème siècle qui est sur le net quasiment 24h/24). Il propose le slogan « Batéo, plus qu’un bateau ». Un peu plus tard, Jules somnole sur le canapé. Laura le recouvre d’une couverture et en profite pour faire un petit câlin et il lui dit qu’il l’aime. (j’aime bien leur relation mère-fils).

Laura va au cimetière pour voir la tombe de son père, comme elle le dit dans la vidéo qu’elle tourne pour Audrey (je trouve ça morbide de le faire DANS le cimetière, mais bon). Après avoir tourné un peu, elle retrouve la tombe où un bouquet des fleurs préférées de son père est là. Elle demande à la personne chargée de l’entretien du cimetière d’où vient le bouquet vu que son père n’a aucune famille sur l’île. Il dit qu’il ne sait pas, mais la tombe est fleurie une fois par semaine. (à moins que le but soit de mettre la puce à l’oreille du téléspectateur, c’est un détail non-réaliste. Sur une aussi petite île, tout le monde se connaît, tout le monde est curieux de la vie de tout le monde. En plus, un cimetière, ce n’est pas un hôpital ou un restaurant avec beaucoup de passages quotidiens où tu n’as pas le temps de voir les gens. C’est juste impossible que l’homme ait remarqué que la tombe est fleurie chaque semaine mais il ne dit pas si c’est par un homme ou une femme. Je vais croire que c’est possible, juste parce que la série me le demande.) Laura se recueille sur la tombe. Elle pleure en promettant à son père qu’elle ne repartira plus. Elle est là pour comprendre ce qui s’est passé.

On retrouve Marion en train de se remettre du lipgloss puis se remettre à marcher en mode femme fatale. Jules est seul chez lui et joue à un jeu vidéo en réseau avec son ami Yann (donc Jules a bien des amis à Montpellier). Driiiing (de porte d’entrée). C’est Marion. Panique à bord. Jules fait un rangement rapide c’est-à-dire tout fourrer sous le canapé, fait quelques pompes pour faire ressortir ses muscles qu’il veut mettre en valeur avec un débardeur, va se mettre du déo et sort l’excuse « j’étais sous la douche ». Marion est là pour une visite de courtoi– je veux dire de curiosité. Elle se demandait où habitait Jules et se promène dans le salon-salle à manger. Comme de par hasard, sur la table, il y a l’ordinateur allumé de Laura (mais pas en veille alors que tout laisse indiquer qu’il est en autonomie et qu’il n’a pas été touché depuis un moment). Évidemment, à l’écran, nous voyons Batéo écrit en gros, donc on sait que c’est la présentation de Laura. Pendant que Jules va lui chercher quelque chose à boire, Marion regarde la présentation vite fait. Il lui ramène un verre de vin parce qu’il veut se la jouer moi « je suis un adulte, un homme, un vrai ». Marion s’arrange pour renverser son verre sur l’ordinateur. (J’entends le rire démoniaque que laisse deviner son sourire satisfait qu’elle cache à Jules).

Laura rentre et Jules s’excuse tout de suite en disant qu’il a renversé un verre d’eau sur l’ordinateur. Il a déjà emmené l’ordinateur chez le réparateur qui pourrait le lui rendre dès le lendemain. Laura ne lui en veut pas, car ça peut arriver à tout le monde. Ca tombe mal parce qu’elle doit faire sa présentation le jour même. Jules demande si elle ne peut pas faire sa présentation demain. Laura répond que Marion n’aurait certainement pas envie de lui accorder un délai, vu qu’elles sont en concurrence sur le projet. Jules a une mine soooommmmbre parce qu’il a compris.

De retour à l’agence Cut, dont je n’ai pas encore compris les horaires de travail. Par la magie des dieux des séries, Marion a pu faire une présentation similaire et la faire imprimer sur des pancartes à temps pour la réunion. Laura a un sourire désabusé en entendant ses idées (enfin, celles de Jules) et n’a plus de doute en entendant le slogan « Batéo plus qu’un bateau ». César est content de la présentation de Marion. Au tour de Laura qui s’excuse, car elle a eu un problème d’ordinateur mais veut bien expliquer sa stratégie marketing. César monte sur ses grands chevaux de DG « on est des pros ici, tu aurais tout fait raté face à un client avec cette attitude ». Adil vient à la rescousse en disant à César de se détendre et de la laisser faire sa présentation. César garde sa mine de bébé boudeur mais ne dit rien. Laura commence en parlant de la coïncidence du slogan identique que Marion a trouvé. Son idée à elle est un happening avec un bateau en semi-remorque, des filles en bikini et proposer aux gens de faire un tour sur le bateau et repartir avec une photo. Elle argumente en retirant sa robe pour ne rester qu’en bikini, et se met un petit chapeau de marin. Marion rit et trouve ça vulgaire, César a peur que ça fasse racolage. Adil, en mode fanboy, applaudit et les autres employés de l’agence alias les figurants qui ne parlent jamais, le suivent. César est d’accord pour mettre le projet en place. Fin de la réunion. Marion vient féliciter Laura qui la remercie en lui disant que c’est grâce à elle. Bah oui, si son ordinateur n’était pas tombé en panne et si elle n’avait pas été face à Marion, elle n’aurait jamais eu cette idée. (du nord jusqu’au sud sans passer par la Corse et tu casses). Tout le monde quitte la terrasse. Laura, toujours en bikini, trouve donc plus pratique d’essayer de se couvrir en plaquant sa robe devant elle plutôt que de la remettre tout simplement et se tortille comme un vers en cherchant à se cacher derrière le bout de tissu tout en remerciant Adil avant de partir.

Marion bronze en bikini au bord de la piscine de papy Charles. Jules vient la confronter pour ce qu’elle a fait. Marion essaye de se défendre mais il ne marche pas. Alors elle le rattrape et veut jouer la carte de la sincérité en disant « je ne suis pas une garce, ce n’était pas prémédité, c’est juste que je n’ai pas pu m’en empêcher quand j’ai vu l’ordinateur ». Jules commence à vaciller alors Marion continue. Depuis que Laura est là, Marion se retrouve cantonner aux petits boulots ingrats et elle voulait le projet pour faire ses preuves. Son but n’était pas de se servir de Jules et elle regrette de l’avoir déçu, espère que cela n’a pas tout cassé entre eux. (Marion gagne le titre officielle de b!atch certifiée comme seuls les soap/telenovela savent le faire. J’adorrre). Alors qu’ils se regardent les yeux dans les yeux, sans échanger un mot, je pense ne pas m’avancer en disant que Jules est totalement sous le charme.

Laura rentre chez elle après ce qu’on peut considérer une longue journée de travail où nous  téléspectateurs ne l’avons vue qu’en bikini. Il y a un paquet sur le pas de sa porte. C’est un marteau recouvert de ketchup… Non en fait, on ne sait pas ce qu’est la substance rouge qui se retrouve sur les mains de Laura quand elle sort le marteau de la boîte. Le but, c’est de faire croire que c’est du sang pour lui rappeler ce qu’il s’est passé il y a 17 ans.

Commentaire

J’ai toujours un problème au niveau des repères temporels. A part le soleil couchant qui indique la fin de la journée et la nuit, les actions se déroulent sans qu’on sache à quel moment de la journée, détail que devraient nous fournir des situations comme les repas, les horaires de travail à l’agence. Du coup, on a l’impression que les scènes se succèdent parce qu’elles doivent se succéder, pas parce que les personnages vivent leur vie dont les moments-clés nous sont rapportés à nous téléspectateurs.

Le personnage de Marion est intéressant, mais j’espère qu’elle fera honneur à son rôle de b!atch certifiée. Le coup de je renverse un verre sur l’ordinateur fait amateur, sans compter que, comme je l’ai dit, la mise en scène n’est pas allée au bout du détail alors que la situation aurait pu être la même. Toute personne sensée ne gaspille pas la batterie de son ordinateur portable et fait tout pour entretenir l’autonomie le plus possible. L’ordinateur, là, ouvert à la bonne page comme ça, non. Marion aurait pu vouloir consulter ses emails ou je ne sais quoi (et ça m’aurait permis de savoir d’où vient leur internet. Je pense toujours qu’ils piratent le wifi d’Adil). Bref, de multiples possibilités pour une scène où les personnages ne font pas des gestes qui appartiennent à notre quotidien de téléspectateur du 21ème siècle.

La petite diatribe de Marion à la fin est un autre exemple où le dialogue sert à dire au téléspectateur des choses qu’on pourrait lui montrer tout simplement ou qui ont besoin d’un contexte parce qu’elles mettent en lumière le fait qu’on ne connaît pas des éléments simples sur les personnages pour les caractériser, les rendre plus “réels”. Marion trouve que, depuis l’arrivée de Laura, elle est cantonnée aux petits boulots ingrats… D’accord, mais Marion faisait quoi concrètement avant ? Elle a fait quoi comme études ? Elle est là juste parce qu’elle est la belle-fille de César ? Elle a quel âge pour à chaque fois souligner la jeunesse de Jules ? J’ai lu dans une interview qu’elle a 22 ans, mais c’est un détail qui m’a totalement échappé en regardant la série. Je n’ai pas entendu une seule fois ce détail…

Sinon, elle est où, Joséphine??? J’attends ♥… Mais j’ai vu sur Twitter qu’elle ne sera là que vers le 30 ou 35ème épisode 😦

Premières spéculations : Le père de Laura est mort dans un mystérieux accident. En fait, il a été assassiné. Laura a peut-être essayé de le prouver à une époque. Charles doit être impliqué quelque part, car il faut bien qu’il honore son rôle du grand méchant de la série.  Elle n’a peut-être pas tué un homme, mais elle s’est retrouvée en position de le faire avec ce fameux marteau, mais il faut que ce soit en position de légitime défense, sinon elle devra finir la série en prison, à moins qu’il y ait prescription…  En tout cas, pour le moment, mystère, mystère et re-mystère.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s