CUT – Episodes 1 et 2

Photo : © Philippe LEROUX / Bureau 233

Allez, je me suis dit que je regarderai au moins une série française pour cette rentrée 2013. A 70 épisodes d’environ 26 minutes, je devrais pouvoir tenir le coup avec Cut, diffusé tous les soirs du lundi au vendredi sur France Ô, à 19h00.

Synopsis

Laura Park, une trentenaire, vit à Montpellier où elle élève seule son fils, Jules. Le jour des 17 ans de Jules, débarque le grand-père paternel qui apprend à Jules qu’il a toute une famille à la Réunion. Il leur propose à tous les deux de venir afin que Jules retrouve ses racines. Laura est réticente mais accepte pour faire plaisir à Jules. Cependant, son retour sur l’île est aussi l’occasion pour Laura de revivre un passé douloureux où se mêlent meurtre, mensonge et trahison.

Avant de commencer, je dis tout de suite que je suis bon public des telenovelas et soap opera. Mes remarques en italique sont donc à prendre comme des remarques montrant mon implication mais pas comme des critiques gratuites.

Episode 1 – Piégée

Nous sommes sur l’île de la Réunion. Un homme dont nous ne connaissons pas l’identité (mais c’est Charles le grand-père) est sur une terrasse. Il observe une photo de Laura et Jules, puis déchire la photo en deux pour jeter la partie où il y a Laura (et l’environnement?) avant de rejoindre son fils, son épouse et sa fille qui se tiennent debout derrière leurs chaises et ne s’asseyent pour déjeuner que lorsque Charles les y invite. C’est à lui que revient les premiers mots de l’épisode pour annoncer qu’il doit faire un voyage flash éclair à Johannesburg et sera de retour dans 48 heures.

Générique

Nous sommes à Montpellier. Laura (Julie Boulanger) ouvre la porte à un huissier qui est là pour lui annoncer une mise en demeure pour l’achat d’un écran plat géant. Laura lui dit qu’elle s’est fait arnaquée et que ce problème dure depuis deux mois. Elle peut à peine payer ses factures alors pourquoi elle irait acheter un écran plat. Elle va lui chercher sa vieille TV et la jette à ses pieds. Choqué, l’huissier promet de revenir et Laura n’a plus qu’à ramasser les morceaux.

Jules (Sébastien Capgras) rentre. Laura lui montre un gâteau qu’elle a préparé elle-même avec les bougies du nombre 17, Jules lui offre aussi un cadeau alors que c’est son anniversaire à lui. Autrement dit, belle relation mère et fils. Je pense aussi que c’est le moment de préciser que, comme indiqué sur la photo ci-dessus, Jules est métis. Jules a donc offert un smartphone à sa mère, puis il aperçoit un autre petit paquet emballé que Laura dit avoir trouvé sur le pas de la porte. C’est une pince à billets vide (pour le moment). Laura voit les initiales “S de K.” Nous avons droit à quelques flashbacks d’un Mister BG torse sur marchant sur la plage. Driiiing (c’est la sonnette de la porte d’entrée parce que y’a qu’à la TV que les méchants savent toujours à quel moment faire leur entrée avec un timing de la mort). Arrive donc Charles de Kervelec (Antoine Stip) alias papy Charles et Laura s’évanouit alors que Jules demande “c’est qui?”.

Laura s’est légèrement ressaisie et présente “l’inconnu” comme “le père de Stéfan, son grand-père”. (Joyeux anniversaire, Jules !) L’adolescent est choqué d’apprendre que son père n’était pas orphelin comme sa mère le lui avait laissé croire. Papy Charles annonce qu’il veut renouer les liens avec son petit-fils qui part en claquant la porte. Pendant que Jules enregistre la situation hors écran, papy Charles annonce à Laura avec un grand sourire qu’il est venu faire valoir ses droits sur Jules et qu’il fera de sa vie un enfer si elle s’avise de disparaître une fois encore avec lui. (Même pas 10 minutes et j’adore déjà le détester) De toute façon, il connaît déjà tout des difficultés de Laura pour élever Jules, car comme tout méchant, il a des informateurs et des détectives privés à sa botte.

Laura part à la recherche de Jules qu’elle retrouve rapidement dans le parking de l’immeuble. Elle le voit échanger avec papy Charles qui s’en va quand il la voit. Jules veut comprendre pourquoi Laura lui a caché la vérité. Laura “avait besoin de faire un cut, de tout couper avec la Réunion”. Elle dit qu’elle voulait protéger Jules de papy Charles qui est un “homme mauvais. Il manipule les gens”. (Ma réaction : pourquoi? Il a fait quoi?) Réaction de Jules : c’est mon grand-père, c’est mon sang, regarde comment on est beaux sur notre photo. (oui, il a déjà pris une photo de son grand-père et lui avec son téléphone portable. Je comprends Jules après 17 ans dans l’ignorance, mais son sens des priorités quand on lui dit que son grand-père est quelqu’un dont il faut se méfier…). Bref, Jules veut connaître sa famille et s’en va quand sa mère ne dit rien.

Montage de Laura qui réfléchit, range le gâteau alors qu’on entend le deal de papy Charles en voix off : il arrête toute action en justice s’il peut ramener Jules à la Réunion. Dans son extrême bonté, parce qu’il veut tourner la page et oublier le passé, il l’invite à venir avec Jules. Il assumera tous les frais, lui promet un poste de directrice commerciale dans la société de César. En un mot, à moins de perdre Jules, Laura n’a pas d’autre choix que de dire oui. Quant à Jules, il veut aller à la Réunion, il a 17 ans, il n’est plus un gamin donc il est assez grand pour se faire sa propre opinion et elle doit respecter son avis.

Laura prépare les valises quand arrive Audrey, sa meilleure amie qui pense que Laura se prépare à fuir et l’encourage à le faire. Eh ben non. Laura se prépare à partir à la Réunion, car elle a accepté la proposition de papy Charles, bien qu’elle sache que Charles veut lui voler Jules. Son amie pense qu’elle est folle, mais Laura y va pour en finir une bonne fois pour toutes avec lui et régler ses comptes. Elle n’est plus la gamine de 16 ans, elle n’a pas peur. Sa meilleure amie la soutient et “priera tous les jours” pour Laura. (On dirait bien que Laura est en route pour l’enfer)

Montage des différents moments du voyage où Jules se filme et filme Laura à l’aéroport, dans l’avion, à l’arrivée à la Réunion, en voiture alors qu’il découvre les paysages. Ils vont même faire un tour au marché (ce n’est pas vraiment le premier lieu où j’irais, mais soit)

Réunion de famille chez papy Charles. Il annonce à César qu’il a une nouvelle directrice commerciale pour son agence de comm’. César tente de protester en disant qu’il n’en cherchait pas une et puis qu’il avait promis le poste à sa belle-fille au nom encore inconnu. “c’est ton problème, chez toi. Tu fais toujours des promesses que tu ne peux pas tenir,” réplique Charles. (Shaaaaade!) L’épouse de César veut savoir qui est la nouvelle directrice. (Encore le timing de la mort des séries). On annonce l’arrivée des invités et ils vont au salon. César est sous le choc en reconnaissant Laura. Son épouse dit “ah elle ramène le petit-fils prodigue”, donc elle connaît l’histoire de la famille. En attendant, Laura dit bonjour à personne et demande à Jules à quelle heure elle doit venir le chercher. Papy Charles dit que son chauffeur l’emmènera à l’agence après le déjeuner. Laura s’en va et Jules est dans l’antre du démon.

Laura va sur la plage où Stéfan et elle se sont embrassés pour la première fois. Elle est tellement plongée dans ses souvenirs (où il est en t-shirt sur un bateau, donc on nous laisse supposer qu’il est peut-être mort d’un accident de bateau) qu’elle le confond avec un homme torse nu qui marche dans sa direction. Étourdie, elle commence à s’évanouir mais le bel inconnu est là pour la rattraper. Et comment elle lui touche le visage, pose la tête sur son torse alors qu’elle lutte pour rester consciente. Finalement, l’inconnu l’aide à s’asseoir, lui demande si ça va. Ils échangent un dernier regard puis il s’en va. (Je sais que c’est censé être mystérieux et Ambroise Michel est un plaisir pour les yeux en mode BG bad boy tatoué sorti des rêves de Laura, mais si je vois quelqu’un en train de s’évanouir, sangloter dans mes bras, j’attendrais quand même une réponse pour être SÛRE que oui, la personne va bien, avant de m’en aller. Je dis ça, je dis rien.) Evidemment, il fallait qu’il perde son pendentif que Laura ramasse deux secondes après qu’il ait quitté l’écran, mais elle ne l’appelle même pas pour lui dire qu’il a perdu son bijou. (c’est un des mes clichés préférés en terme de premier rencontre).

Jules observe la belle-fille (non vraiment, j’ai regardé 3 fois l’épisode et je n’ai toujours pas entendu son prénom) en bikini alors qu’elle va faire un plongeon dans la piscine. Jules est clairement sous le charme et peu importe que ce soit sa potentielle cousine par famille recomposée. Charles lui suggère d’aller passer un maillot de bain, mais Jules refuse poliment en l’appelant “Monsieur”. Oh, Charles préfère qu’il l’appelle “grand-père”, puis veut savoir ce que Jules veut faire dans la vie, “une école de commerce? comme ça, tu pourras travailler dans mon entreprise. Je t’apprendrai tout du métier” (okay, on a compris, tu veux un héritier. César ne va pas aimer). Réponse de Jules : “cool”. Il offre à Jules une montre (en trèèèès bon état, qui n’a pas l’air d’avoir 17 ans) qui appartenait à Stéfan.

Laura arrive à pied à l’agence où Jules l’attendait dans la voiture avec chauffeur. Elle veut savoir comment ça s’est passé mais Jules ne rentre pas vraiment dans les détails. Il est juste heureux et se renfrogne quand Laura tique en voyant la montre à son poignet et dit qu’elle n’a jamais vu Stéfan avec cette montre. Jules lui dit d’arrêter de rejeter tout ce qui vient de papy Charles. Laura promet de faire un effort, puis Jules s’en va je-ne-sais-où-faire-je-ne-sais-quoi-et-je-ne-sais-pas-pourquoi-il-était-là alors que César vient accueillir Laura. César lui présente Adil, leur réalisateur, qui arrive au même moment. Laura le reconnaît comme son bel inconnu de la plage et est déjà tout sourire en mode genre “on se connaît déjà”. Adil fait celui qui ne comprend pas et dit qu’ils ne se connaissent pas avant d’entrer dans l’agence, laissant Laura complètement perdue. Elle sort le pendentif de sa poche et reste songeuse.

Episode 2 – Terrain hostile

Je pense que nous sommes au lendemain de l’arrivée. Laura est à l’agence. Adil présente un projet à César. Adil l’ignore toujours et elle va rejoindre César dans son bureau où elle lui donne les photocopies qu’il lui avait données à faire. Elle a fait des copies couleur ! “On voit que c’est pas elle qui paye les frais généraux de la boîte” et Laura en profite pour demander justement ce qu’il en est de son salaire. César lui dit que c’est papy Charles qui l’a engagée, donc c’est papy Charles qui fixera son salaire. Si ça ne tenait qu’à lui, il aurait pris un profil plus junior. (c’est petit, César, vraiment petit) Il la met subtilement dehors. Alors que Laura est assise à ne rien faire à son bureau, arrive la jolie fille de la première scène du 1er épisode. C’est Marion, venue lui offrir quelques mots de réconfort en lui disant que “César est plus bête que méchant”. Laura lui rappelle que César est son beau-père et Marion dit que sa mère n’a jamais su choisir ses hommes, son propre père n’était pas mieux, mais au moins César a de l’argent. Quoi qu’il en soit, elle est là pour aider Laura vu qu’elles sont un peu de la même famille. Laura lui propose aussi son aide en cas de besoin. Marion lui demande de lui faire du café en mode super-sérieuse-je-plaisante. César demande poliment à Laura d’aller lui chercher sa veste au pressing. Une fois qu’elle est partie, il veut savoir de quoi elles discutaient. Marion ment en disant que Laura vise le poste de César (oooh c’est la garce de service?).

Laura rentre avec la veste du pressing (je ne sais toujours pas comment elle se déplace sur l’île qu’elle n’a pas vue depuis 17 ans sans aucun problème d’orientation). Comme par magie, l’agence est vide. Elle va dans le bureau d’Adil et dépose le pendentif sur le bureau. Elle aperçoit le dossier dont parlait d’Avil et elle découvre que papy Charles a racheté Batéo, la société de construction navale du père de Laura. Adil fait connaître sa présence en s’éclaircissant la voix et Laura fait tomber les photos. Pendant qu’il les ramasse, elle en glisse une dans son dossier avant de se diriger vers la porte. Adil lui dit merci (pour le pendentif). Elle commence la question pour lui demander c’est quoi exactement son problème mais ne va pas jusqu’au bout et lui dit “oubliez”. Il lui dit que tout le monde se tutoie, mais elle, elle ne tutoie que les gens qu’elle connaît. Vu qu’ils ne se connaissent pas… (donc nous suivons le schéma l’amour commence par l’indifférence.)

Laura fait une vidéo de son nouvel appartement (qu’elle a cherché et trouvé je ne sais pas quand ni comment, mais elle n’a pas demandé l’aide de papy Charles, on dirait) pour l’envoyer à son amie. Il est petit, le canapé est pourri mais elle est trop contente d’avoir une terrasse. Enfin, elle lui dit ce que papy Charles a fait avec Batéo. Driiiing (toujours la sonnette de la porte) Un homme à la mine patibulaire (genre le méchant de la mafia) annonce qu’il est là pour livrer un colis à une Fabienne Fort. Laura dit que ce n’est pas la bonne adresse, il insiste et elle lui dit “moi je suis Laura Park”. Il répète “Laura Park” (donc oui, c’est bien un méchant). Il repart alors qu’arrive Adil. Eh oui, ils sont voisins de palier. Adil entre chez lui sans un mot et claque même la porte.

Le lendemain matin, Laura prépare le petit-déjeuner. Jules arrive en caleçon et se plaint que son lit est pourri, qu’il n’y a pas de céréales (Laura n’a pas fait les courses) et pas d’eau. Il n’est pas content de l’appartement. Finalement, il accepte de se montrer un peu plus coopératif et Laura peut alors lui dire de se chercher un petit boulot. D’ailleurs, elle a trouvé l’annonce de Jo Burger. Jules râle parce qu’il ne lui reste que 15 jours de vacances et il aurait voulu les passer avec papy Charles. Mais Laura est catégorique. Ils ne doivent pas changer leur façon de vivre. Elle ne sait pas encore combien elle va gagner avec son nouveau boulot, mais il n’est pas question qu’elle demande de l’argent à papy Charles.

En route pour Jo Burger. Jules, par la coïncidence des Dieux des séries qui ont une conception limitée de la géographie, aperçoit Marion plus loin devant lui dans la rue du fast-food. Il court pour la rejoindre et elle l’interpelle en disant “Julien?” et il rectifie en disant “c’est Jules”. Elle lui propose de venir à la plage avec des amis à elle, mais il dit qu’il doit aller postuler au fast-food comme sa mère le lui a demandé. Marion remarque pas du tout subtilement qu’il est assez grand pour faire ce qu’il veut. Jules achète donc l’uniforme d’un des employés et retourne auprès de Marion qui veut savoir où il a eu tout cet argent. Jules se vante d’avoir un sponsor avant de dire que c’est son grand-père et le sourire de Marion se crispe. Ha ! Ils partent à la plage.

Laura rentre chez elle avec ses courses, mais elle n’a pas ses clés. Après avoir laissé un message sur la boîte vocale de Jules, elle s’assoit pour pique-niquer sur le pas de la porte et fait une vidéo pour Audrey en présentant “Adil, collègue, voisin et schizophrène” en filmant la porte et, évidemment, il l’entend à ce moment-là et lui fait la remarque qu’il y a des endroits plus cools pour pique-niquer. Elle lui fait “excusez-moi, on se connaît?”. Adil lui demande s’il va lui faire payer encore longtemps et Laura demande (enfin) pourquoi il l’a ignorée, lui a-t-elle fait quelque chose ? . Réponse d’Adil : “faut pas chercher à me comprendre”. Il rentre chez lui. (Oh, Adil, je suis sûre que tu peux être encore plus le BG torturé et mystérieux. J’attends). Jules arrive sur ces entrefaits et ment en disant qu’il a eu le boulot. Sa mère est aux anges, mais un peu déçue (?????) qu’il commence l’après-midi même car ils ne pourront pas déjeuner avec papy Charles. Jules pense qu’ils ont largement le temps.

Déjeuner chez papy Charles. Laura est stresséyyyy. Jules fait une photo avec elle pour immortaliser le moment. Papy Charles les accueille avec “un bienvenue, je suis heureux de te revoir ici”, Laura fait la remarque qu’elle ne souvient pas avoir été invitée dans cette maison avant d’ajouter, après avoir vu le regard peiné de Jules, que peut-être que sa mémoire lui fait défaut./p>

Ils sont à table. Papy Charles porte un toast à Jules et à Laura pour la remercier d’être venue à la Réunion pour qu’il puisse mieux connaître Jules. Tout le monde lève son verre… Laura, la dernière. On boit “à la famille”. César veut faire la conversation en demandant à Jules quels sont ses hobbys, qu’il doit en avoir plein comme son père. Jules ne sait pas s’il ressemble à son père et papy Charles pense qu’il est le portrait de Stéfan. Johanna, la femme de César et la mère de Marion, est déjà ivre et met les pieds dans le plat en disant que Jules aurait pu être le fils de César si Laura n’avait pas préféré Stéfan, le chouchou de papy Charles. Papy Charles suggère à César d’emmener sa femme se reposer et César s’exécute.

Jules rejoint Marion au bord de la piscine. Il veut voir si tout va bien et Marion dit qu’elle en a rien à faire de sa mère. Jules lui dit “mais c’est ta mère quand même”. Elle sourit et pense qu’il est encore à l’âge où il pense que sa mère est parfaite. (je n’ai pas compris quelle est la différence d’âge entre Marion et Jules). Bref, ils font la paix et elle le pousse dans la piscine où ils s’engagent dans une joyeuse bataille.

Entre temps, Laura revisite ses souvenirs de Stéfan Mister BG toujours torse nu alors qu’elle est dans sa chambre et voit ses photos, ses trophées, sa planche de surf. Stéfan “était le meilleur surfeur de l’île”, comme nous l’apprend Papy Charles qui entre dans la pièce. Il veut prouver à Laura qu’il a changé, il veut qu’ils repartent à zéro après toutes les souffrances qu’ils ont vécues tous les deux. Il a perdu un fils, Laura rétorque “j’ai perdu l’homme de ma vie”. Papy Charles lui dit alors d’accepter de tout oublier pour le bien de Jules parce qu’il veut juste reformer une famille. Laura dit qu’il y a 17 ans, il lui a dit qu’il ne ferait jamais partie de la même famille et qu’il est incapable de changer. Jules a tout entendu et s’en va. Laura est sous le choc. Papy Charles quitte la pièce après lui avoir lancé un sourire triomphant.

C’est l’orage (il faut comprendre que nous allons vivre un moment terrible). Le livreur à la mine patibulaire tient un marteau sous plastique. Il dit à papy Charles que Laura a utilisé ce marteau pour défoncer la tête de quelqu’un il y a 17 ans. Le sang de la victime est encore là et il y a “probablement les empreintes de Laura”. Charles lui demande son prix, mais le livreur n’est pas sûr de vouloir le vendre.

Commentaire

Je suis enthousiaste ! J’étais sceptique à la lecture des différents articles parus dessus. Le concept, le format 26 mins, le fait que ce soit tourné à la Réunion, j’avais peur que ça fasse cheap de chez cheap à la telenovela du fin fond du Brésil, mais ce n’est pas le cas. Les montages de transition ne montrent pas l’île de la Réunion des cartes postales avec plages et cocotiers. L’environnement est donc plutôt réaliste, limite documentaire avec le contraste entre les plans de la ville et les plans des hauteurs où vivent les riches. J’aime, jaime.

Après j’aime un peu moins les décors où évoluent les personnages et la façon dont ils passent de l’un à l’autre sont plus basiques et plus sitcom “je-suis-enfermé-dans-un-studio-le-monde-extérieur-n’existe-pas”. Par exemple, comment se déplacent les personnages? On sait que Jules s’est fait déposer par le chauffeur de papy Charles, mais sinon lui, quand il va chez Jo Burger, comment il fait? Il trouve son chemin sans problème dans une île qu’il ne connaît pas? Marion va à pied à la plage, mais là où ils se rencontrent, on n’a pas l’impression que c’est parce qu’elle a laissé sa voiture garée pas loin de là. Laura n’a aucun contact avec les locaux alors qu’elle a dû faire des démarches pour son appart’, pour sa ligne Internet… à moins qu’elle envoie toutes ces vidéos par MMS, mais ça coûte les yeux de la tête en dehors de la France métropolitaine et elle ne roule pas sur l’or, donc je pense qu’elle envoie ça par internet… ou alors elle pirate le wifi d’un voisin. ELLE PIRATE LE WIFI D’ADIL! Non, plus sérieusement, je comprends bien que c’était à petit budget, on ne va pas engager des extras pour les moindres petits rôles juste pour échanger deux mots avec nos personnages… mais quand mêêêêême c’est la petite touche qui me manque pour faire un peu plus réel. Après, peut-être que c’était volontaire… Qu’en sais-je donc?

J’aime la réalisation (+ la B.O), ça fait clip-vidéo esthétique, surtout avec les images filmées au téléphone comme pour la séquence départ et arrivée pour la Réunion qui aurait pu être ennuyeuse en caméra normale. Ca rend les scènes “ennuyeuses” plus dynamiques en faisant les personnages s’exprimer. J’aime moins les transitions parce que je ne suis pas toujours la chronologie. On nous a montré Laura qui accompagne Jules chez son grand-père. Elle dit bonjour à personne et repart. Et puis on voit papy Charles offrir à Jules une montre qui aurait appartenu à son père Stéfan-Mister-BG-toujours-torse-nu-dans-les-souvenirs. On n’assiste pas à de vraies discussions ou à un manque de discussion pour les premières retrouvailles de Jules et sa famille… Laura elle-même aborde le sujet une fois et c’est tout. Elle a dit qu’elle serait vigilante et qu’elle serait une adversaire de taille face à papy Charles, s’il vous plaît, faites que ce ne soient pas que des paroles en l’air. Peut-être que c’est le type de scènes bonus qui sont mises en ligne sur Twitter et FB tout au long de la diffusion, mais franchement, je suis en mode rehab des réseaux sociaux donc je veux et vais me contenter de ce qui est diffusé à la TV. Je suis pour l’originalité de la promo, mais le plus important reste l’intrigue et la série elle-même.

Au niveau des dialogues, ça va. Ils ne se focalisent que sur l’intrigue pour donner des informations brutes sur les personnages, mais on ne les connaît pas encore vraiment. A part Adil dont le but est d’être mystérieux, les personnages comme Laura et Jules font encore assez imaginés sur papier. Ils ne sont pas encore mis dans des situations où on peut découvrir leurs goûts et ce qui les caractérise en tant qu’individu (fictif, je n’oublie pas). Exemple bateau : Jules est-il un bon élève? Qu’est-ce qu’il écoute comme musique? Aime-t-il le sport? Les photos qu’on le voit prendre devant la caméra sont mises en ligne en même temps sur FB, mais Jules lui-même, on ne le voit pas faire dans la série. On ne le voit pas avoir de contact avec ses amis… On ne le voit pas avoir une vie, quoi.

Quoi qu’il en soit, ce n’était qu’un début. J’ai hâte de voir la suite. Je ne suis pas vraiment pour un triangle amoureux parce que j’aime Joséphine Jobert qui doit jouer la femme d’Adil. Si elle a un rôle de gentille, j’aurais d’autant plus de mal à faire abstraction pour accepter une romance entre Laura et lui. Tout sauf l’adultère pour Joséphine.

Et note pour moi-même à relire quand j’aurais fini la série : ont-ils utilisé le vaudou? J’espère que non parce que c’est l’aspect qui fait toujours le moins authentique pour moi.
Au 2 octobre, le site officiel n’affiche pas les profils des personnages de Marion, Audrey et il n’y a pas le vrai nom de César ni celui de Johanna.

Advertisements
Categories: Tags:

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s